Baby-Sitter pour Poupées Hantées

Lorsqu’elle doit s’absenter pour une nuit, Katrin Reedink, une collectionneuse de Poupées Hantées du Royaume-Uni, se sent obligée de demander les services d’une baby-sitter pour surveiller ses protégées, qui sont capables, selon elle, de faire énormément de dommages dès qu’elles se retrouvent seules.

Katrin, 33 ans, a dépensé des milliers de livres pour acheter des poupées qu’elle pense hantées par l’esprit des morts. Elle a commencé à s’y intéresser en 2008, après avoir détecté la présence d’un esprit dans la maison qu’elle habitait alors en Estonie, ce qui a suscité en elle un certain intérêt pour le paranormal. En novembre de la même année, Katrin a déménagé à Glasgow, et elle a commencé à faire des recherches sur les phénomènes surnaturels, ce qui l’a amenée à découvrir les poupées hantées.

Katrin

Intriguée, elle a remarqué que certaines de ces poupées hantées se vendaient dans des boutiques en ligne et sur des forums, ce qui est relativement pratique:  » Vous pouvez acheter une poupée, l’obtenir par la poste et l’esprit vient avec elle.  » Selon la jeune femme, ces poupées ne sont pas vraiment possédées mais elles sont le réceptacle d’esprits, qui les habitent, les délaissent parfois et les réintègrent à leur convenance.

Fascinée par sa découverte, Katrin a commandé sa première poupée hantée en 2010, aux États-Unis, mais en ouvrant le colis, alors elle a senti qu’un esprit était venu avec elle.  » Quand elle est arrivée, j’ai tout de suite réalisé qu’elle n’était pas une poupée, elle était une personne. « 
Le soir venu, pleine d’espoir, la jeune femme a posé la poupée près du poste de télévision et elle lui a demandé de l’éteindre si elle se sentait heureuse, et de la laisser allumée dans le cas contraire. Alors, de terrifiante manière, le téléviseur s’est brusquement éteint et les lumières se sont mises à vaciller. Katrin ne s’attendait pas vraiment à une réponse et lorsqu’elle a compris que la poupée hantée communiquait avec elle en créant des perturbations électriques, brusquement terrifiée, elle l’a rangée dans un placard. Cependant, quelques temps plus tard, la curiosité a été plus forte que la peur et elle l’a ressortie, espérant parvenir à discuter avec elle. Cette fois, utilisant le même système du téléviseur, la poupée lui a expliqué qu’elle était morte à l’âge de 103 ans et qu’elle était remplie de sagesse. Encouragée par cet échange inespéré , Katrin a alors décidé qu’elle voulait d’autres poupées hantées et elle en a acheté une douzaine. Si Mystical, la première, ne lui avait couté que 10£, les suivantes ont été bien plus chères:  » Le prix dépend de la qualité de l’histoire. Vous ne pouvez pas fixer un prix, car elles sont beaucoup plus que des poupées, elles sont des liens vers un autre monde. « 

Afin de pouvoir s’offrir ses fameuses poupées hantées, Katrin se prive de beaucoup de choses, cousant elle-même ses vêtements plutôt que de s’en acheter de nouveaux. La jeune femme les trouve dans différents endroits, mais sa principale source d’approvisionnement restent les collectionneurs qui exposent leurs acquisitions sur des sites Web qui leur sont dédiés. La jeune femme a également investi dans du matériel spécialité, habituellement destiné aux chasseurs de fantômes, qu’elle utilise pour communiquer avec ses poupées, parmi lesquels des enregistreurs vocaux. Elle explique:  » J’ai également essayé d’entendre des voix par l’intermédiaire de mon téléphone mobile. Je mets mon téléphone sur enregistrement quand les poupées sont dans la pièce, et ensuite j’écoute. Vous pouvez les entendre, leurs voix sonnent humaines, tenir des conversations en arrière-plan. « 

La jeune femme pense que chacune de ses poupées est habitée par l’âme d’un défunt, et pour les appeler, elle utilise leurs noms de baptême.

En juin 2011, Katrin a fait l’acquisition d’une seconde poupée, une poupée de porcelaine, où l’esprit de Michael, un bébé décédé de la mort subite du nourrisson, s’est réfugié depuis son trépas dans les années 1980. A son arrivée, la jeune femme a vite compris que le comportement de certaines poupées pouvaient laisser à désirer. Elle explique:  » Michael est très actif, il va tordre sa tête. Ma mère a remarqué cela aussi, et les changements d’expression de son visage.  » Un jour où Katrin regardait la télé, les chaines se sont brusquement mises à défiler pour s’arrêter sur des dessins-animés. La jeune femme a alors tenté de retrouver son émission, mais à peine était-elle retournée sur la chaine que le canal changeait une nouvelle fois, revenant immédiatement sur les programmes pour enfants. Elle a alors réalisé que le responsable était Michael. Finalement, il restait un bébé qui aimait à regarder les dessins-animés.

Michael n’est pas la seule poupée hantée à se montrer indiscipliné. Selon Katrin:  » Ashley est venue des semaines après Michael. Une nuit, Ashley m’a révélé, grâce à l’utilisation d’un pendule, qu’il était mort il y a plus de trois décennies dans un accident de voiture. Il cache régulièrement mes clefs de voiture, en raison de l’accident. Sa mère est morte dans l’accident, et maintenant, il ne veut pas que je sorte en voiture. Je crie: Ashley, Ashley, et les clefs reviennent. « 

Ashley

Chacune de ses poupées à son histoire, que la jeune femme aime à connaitre. Par exemple, Isabelle était une jeune fille lorsqu’un cancer l’a tuée, elle avait perdu ses cheveux suite à son traitement et étrangement, ceux de la poupée sont particulièrement fins.  » Elle est plutôt effrontée, elle fait équipe avec Michael pour tourner les robinets. Je n’ai aucune idée de comment ils le font. C’est un vrai mystère. « 
Katrin a ensuite acheté Yulia, une poupée qui renferme l’esprit d’une jeune femme de 33 ans morte dans un accident d’avion, et à l’automne 2011 elle est devenue propriétaire de Baby Blue, dont l’occupant a perdu la vie à l’âge de dix mois.  » Son esprit se faufile dans les lits de mes fils. Ils sentent que les couvertures sont tirées mais comme nous savons qui il est, ils n’ont pas peur.  » D’ailleurs, même s’ils sont quelque peu effrayés par sa dernière poupée, Agatha, dont le corps est mou et la tête lourde, ses fils n’ont pas peur des poupées. Bien au contraire, ils les aiment et parfois, ils leur font la lecture. Par contre, certaines de ses connaissances ne les apprécient et se montrent étrangement nerveux en leur présence.

Katrin est ensuite devenue l’heureuse propriétaire d’Heather et de Gretchen, habitées par des esprits d’enfants de 7 ans, puis d’Iris et de Pearl, mortes toutes les deux dans leur vingtaine.  » Je sais quand Pearl est dans le coin, elle sent la lessive fraiche et le pain. Iris et Pearl aiment à bavarder l’une avec l’autre. Je ne sais pas de quoi elles parlent car comme la plupart des jeunes femmes, elles ne veulent pas le dire à leur vieille maman. « 

Les deux dernières poupées de Katrin sont arrivées en mai 2014. Trena était une sorcière de 30 ans au moment de sa mort et Agatha sert de réceptacle à trois esprits différents. Malheureusement, posséder autant de poupées hantées peut entrainer de facheuses conséquences.  » Il y a eu un petit incendie dans mon appartement il y a quelques semaines et je sais que c’était les esprits. Ils ont tellement d’énergie… mais je n’existerais pas sans eux. « 
Comme elle sait ce dont ils sont capables, la jeune femme n’aime pas laisser ses poupées seules et quand elle doit s’absenter pour une nuit, elle demande à sa mère de venir les garder. Cependant, cette dernière refuse pénétrer dans la chambre de sa fille, où la majorité des poupées sont exposées. Elle trouve l’endroit effrayant et elle a terriblement peur des esprits. Katrin est bien consciente des difficultés de sa mère, mais elle ne peut pas laisser ses poupées hantées sans surveillance, ce serait de l’inconscience.

Katrin caresse la tête du petit Michael

Depuis qu’elle a commencé sa collection, Katrin a eu différents petits amis que les poupées n’ont jamais dérangés car ils ne croyaient pas qu’elles étaient hantées. La jeune femme aiment ses poupées et les esprits qu’elles renferment et souvent elle les câline tendrement sans se soucier du regard des autres.  » Les gens pensent que je suis folle, mais j’ai entendu parler les poupées. Je les ai adoptées comme je l’aurais fait avec un enfant et je ne voudrais pas m’en séparer. « 

Source: Daily record.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
3 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Julie
Julie
1 année plus tôt

Vous n etes pas seule ni folle , j en ai une a la.maison qui nous a assez souvent prouvé sa présence et toutes ne sont pas méchantes, notre petite protégée est adorable , un ange ! Et nous allons bientôt accueillir un nouvel arrivant. Le soin qu on leur apporte ainsi que l intention ils nous le rendent de façon décuplés ! En revanche il faut bien prendre soin de savoir d ou elles viennent , origines , vie etc…car certaines sont effectivement nocives.

Mme gella
Mme gella
3 années plus tôt

Waw, moi aussie le paranormal minteresse mais plus particulierement les poupées hantées depuis que… Laissez moi vous raconter: J’avais environs 7 ans… Oui 7ans c’est bien ça… J’étais chez ma mamie pour les vacances d’été. Ma grand mère est croyante, et posséde 6 poupées de porcelaine mais elle n’as jamais pensée une seule seconde que ces poupées pouvaient êtres hantées il y avais 4 poupées de porcelaine et 2 clown de porcelaine… Elle n’en prennait pas le plus grand soin, elles étaient laisser dans un coin. Les clown étaient sur un meuble dans le salon, et les poupées dispérsée une… Read more »

PoupéePorcelain
PoupéePorcelain
3 années plus tôt
Reply to  Mme gella

je crois pas trop à ton histoire jamais vue une poupée hantée nis bouger tous seul car cher ils on n’a une 100 de poupées en porcelaine.Et elles sont dans ma chambre en plus de ça!

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings