Route 666: L’Autoroute pour l’Enfer

Route 666

 » Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.  » (Apocalypse de Jean)

Dans certains conditions, traverser seul le désert en voiture pourrait se révéler une expérience stressante qui affecterait profondément l’inconscient. Lorsque les regards fatigués se perdraient sur le sable, les paysages monotones qui s’étirent à perte de vue pourraient susciter un étrange sentiment de solitude. Alors, brusquement, le temps semblerait se suspendre et l’interminable ruban d’asphalte deviendrait le seul lien avec une civilisation que chaque kilomètre parcouru éloignerait un peu plus. A ce sentiment de désolation extrême, viendrait alors s’ajouter l’impression d’un danger, et soudain le désert deviendrait menaçant. Cette sensation angoissante serait particulièrement prononcée sur l’ancienne Route 666 qui traverse l’Utah, le Colorado l’Arizona et le Nouveau-Mexique, et elle serait à l’origine de sa sinistre réputation. Cependant, si la raison tend à soutenir cette hypothèse, le nombre élevé de décès et les étranges phénomènes qui y sont toujours rapportés laissent planer un doute. La route marquée du signe de la Bête, celle qui est connue comme L’Autoroute pour l’Enfer (Highway to Hell), serait-elle maudite?

Construite en 1926, l’autoroute se trouvait au 6ème embranchement de la Route 66 et, elle avait, en toute logique, été baptisée U.S. Route 666. Bien qu’aucune arrière pensée n’ait motivé ce choix, certains firent rapidement le lien entre la route et le Nombre de la Bête et malheureusement, cette connotation sinistre fut rapidement accentuée par les statistiques. En effet, l’autoroute connaissait un nombre plus élevé d’accidents que la normale, en particulier le long du tronçon du Nouveau-Mexique, ce qui entrainait un grand nombre de décès. Ce nombre était si élevé que la route fut rapidement considérée comme l’une des plus dangereuses des États-Unis. Bien évidemment, de nombreux facteurs pouvaient expliquer ces tragiques statistiques, comme les mauvaises conditions météorologiques ou l’effet hypnotisant du paysage monotone sur des conducteurs fatigués, mais beaucoup pensaient que la route était maudite, comme le prouvait le nombre satanique.

Venant étayer cette thèse, les conducteurs qui empruntaient la Route 666 rapportaient souvent avoir été confrontés à un inexplicable sentiment d’anxiété ou à la sensation d’un danger imminent et leurs voitures connaissaient un taux élevé de dysfonctionnements, aussi variés qu’incompréhensibles, parmi lesquels des surchauffes, des problèmes de moteur, des pneus dégonflés, crevés, des défaillances électriques et nombreuses autres bizarreries. Le chiffre 666, l’angoisse qu’il suscitait, les étranges problèmes mécaniques et les différents accidents mortels, dont certains s’étaient transformés en légendes urbaines, dissuadaient certains voyageurs d’emprunter la route et il ne fallut pas attendre longtemps avant qu’elle ne soit surnommée L’Autoroute du Diable.

Les Légendes de la Route 666

Bien évidemment, ce genre d’incidents ne semblent pas spécialement relier la Route 666 au surnaturel, mais elle connaitrait également d’autres phénomènes, beaucoup plus troublants, parmi lesquels de nombreuses histoires de fantômes.

La Berline de Satan

En toute logique, l’une des apparitions les plus célèbres et les plus fréquentes sur L’autoroute du Diable serait celle de la Berline de Satan. Les témoignages rapportant cette observation seraient particulièrement nombreux, et pratiquement identiques.

Lorsque le soleil disparait à l’horizon, les voyageurs inconscients qui empruntent la route 666 se sentiraient soudain envahis par l’angoisse. Puis, à la nuit tombée, lorsque la pleine lune se dessine dans le ciel, les lueurs vacillantes de phares apparaitraient derrière eux, gagnant inexorablement de la distance. Accélérer ne servirait à rien car le mystérieux véhicule pourrait atteindre n’importe quelle vitesse, même les plus folles. La plupart du temps, en arrivant à leur hauteur, la voiture tenterait de les faire sortir de la route, les percutant à l’arrière ou sur le côté. Puis, une fois le chemin dégagé, alors la berline noire les dépasserait en rugissant, s’évanouissant dans l’obscurité du désert. Parfois, effrayés en voyant le véhicule foncer sur eux sans même donner l’impression de ralentir, les victimes se rabattraient précipitamment sur le bord de la route et la voiture les doublerait à vive allure, disparaissant dans un flamboiement qui éclairerait les ténèbres. Ceux qui auraient tenté d’apercevoir le conducteur de la voiture maléfique n’auraient jamais vu personne, ou une juste une ombre penchée le volant. Certains des témoins, plus téméraires que les autres, auraient cherché à la retrouver sans jamais y parvenir: la Berline de Satan ne laisserait jamais de traces derrière elle.

Le Camion Diabolique

La mystérieuse berline noire ne serait pas le seul véhicule à hanter la route 666. En effet, un camion fantomatique conduit par une entité démoniaque se montrerait parfois, terrorisant les malchanceux qui se trouveraient, par un malheureux hasard, sur son chemin. Le camion roulerait à des vitesses vertigineuses, poursuivant et poussant les voitures hors de la route. Quand il y parviendrait, alors il se retournerait vers ses victimes et prenant encore de la vitesse, il leur foncerait intentionnellement dessus. La légende rapporte que l’esprit maléfique se montre aussi agressif car il garde quelque rancune envers les vivants mais l’histoire n’en précise pas la raison.
Un jour, un homme qui circulait sur la Route 666 aperçut un camion qui semblait être en feu accélérer juste derrière lui. Des étincelles s’envolaient de ses roues et des flammes sortaient de sa cheminée. Craignant pour sa vie, l’homme sortit précipitamment de la route et abandonnant son véhicule, il se mit à courir. Le camion accéléra et le dépassa en rugissant, laissant derrière lui une trainée de flammes et d’étincelles tourbillonnantes. Terrifié, l’homme n’eut pas le courage de repartir immédiatement et il attendit d’avoir repris ses esprits avant de reprendre la route.

Les Chiens des Enfers

Parfois, les chiens des enfers s’échapperaient des entrailles de la Terre et il serait possible de les apercevoir, rôdant dans la garrigue près de la Route 666. Ces chiens maléfiques, dont les attaques seraient fréquentes, poursuivraient les automobilistes, grondant et faisant claquer leurs mâchoires. Ils feraient preuve d’une vitesse surnaturelle, seraient capables de rattraper n’importe quelle voiture et pourraient, de leurs griffes et de leurs crocs, déchiqueter les pneus et tordre le métal. D’après certains témoignages, plus terrifiants encore, les démoniaques créatures tenteraient parfois d’attaquer les voyageurs à l’intérieur des véhicules, fracassant les fenêtres et passant au travers. Certains conducteurs, affolés, auraient foncé sur les monstres mais ils se seraient immédiatement relevées, apparemment indemnes. De nombreux accidents signalés sur la Route 666 seraient l’œuvre de ces chiens maléfiques.

La Dame en Blanc

A la nuit tombée, une jeune fille habillée tout en blanc apparaitrait parfois sur le bord de la Route 666, faisant de l’auto-stop. En apercevant la jeune fille seule en pleine désert, souvent les automobilistes s’arrêteraient pour lui prêter assistance mais dès qu’ils s’approcheraient, alors elle se dématérialisait et son image s’estomperait lentement. Contrairement aux autres apparitions rapportées sur l’Autoroute pour l’Enfer, la dame en blanc serait inoffensive.

Les Skinwalkers

L’Autoroute pour l’Enfer passe à travers quelques sites sacrés amérindiens, dont deux montagnes connues sous les noms de Ute Mountain et Shiprock. Il existe de nombreuses légendes sur ces deux endroits, dont celle des Skinwalkers, des entités qui auraient le pouvoir de changer de forme.
Selon les anciennes croyances des tribus autochtones, les Skinwalkers seraient les esprits d’hommes médecines maléfiques qui posséderaient la capacité de se transformer, par magie, en divers animaux, comme les coyotes, les corneilles ou les loups. Une fois sous forme animale, ils courraient à l’avant des véhicules, rentrant parfois à l’intérieur d’une mystérieuse manière et se transformant en être humain. Les nombreux passagers qui apparaitraient soudainement sur les banquettes arrières des voitures seraient attribués au Skinwalkers.

Loin d’être une simple distraction, ils agiraient ainsi dans le but de voler ou de dévorer les âmes de ceux qui, terrifiés, perdraient le contrôle de leur véhicule et en mouraient. Tout comme les chiens de l’enfer, les Skinwalkers seraient responsables d’un grand nombre d’accidents.

Distorsions de l’espace-temps

La Route 666 posséderait son propre espace-temps. Ainsi, certains automobilistes auraient l’impression de mettre énormément de temps pour parcourir quelques kilomètres, alors que d’autres se sentiraient comme téléportés d’un endroit à l’autre. Des conducteurs auraient ainsi rapporté avoir brusquement repris conscience dans un lieu qu’il leur était inconnu, loin de leur point de départ. Plusieurs heures s’étaient écoulées, mais ils ignoraient ce qu’ils avaient fait pendant tout ce temps. De plus, certaines personnes disparaitraient pendant des heures, des jours, voire des semaines, pour réapparaitre soudainement quelque part le long de la route. Elles n’auraient aucun souvenir de leurs agissements durant cette période, ni du lieu où elles se trouvaient.
Des voitures abandonnées seraient fréquemment découvertes sur le bord de la route, sans aucun signe de leurs propriétaires. Parfois, des disparitions seraient signalées et rien ni personne ne serait jamais retrouvé. Pas même les véhicules.

Outre les phénomènes paranormaux et les étranges observations rapportées aux autorités, l’Autoroute du Diable était réputée accueillir les rituels des adeptes satanistes et ses panneaux de signalisation étaient sans cesse dérobés. Cette terrible réputation, à laquelle venait s’associer le chiffre de la Bête, pour lequel beaucoup montraient une certaine méfiance, décourageaient les voyageurs d’emprunter l’Autoroute pour l’Enfer, ce qui posait un problème économique à toute la région.
Pour tenter d’apaiser les craintes, le gouvernement décida alors de changer le nom de la route, et en 1992, la U.S. Route 666 fut rebaptisée la U.S. 191 en Arizona, puis en 2003, elle devint la Route 491 dans les trois autres états.

Apparemment, la renumérotation de la Route 666 aurait réduit considérablement le nombre d’accidents mortels, comme si la suppression du nombre de la Bête avait enlevé une partie de la malédiction qui l’entourait. Mais une partie seulement car de temps à autres, des voitures abandonnées seraient toujours retrouvées sur le bord de la route et quand la lune projette son reflet pâle sur le sable, d’étranges fantômes apparaitraient aux voyageurs perdus dans le désert.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
2 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
anonyme
3 années plus tôt

holy shit sa existe vraiment…. can i visit it plaease

Killer
Killer
4 années plus tôt

Ça fait peur

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings