Le Dédoublement d’Émilie Sagée

Jeune Femme et son Double

Un Doppelganger est un mot d’origine allemande qui signifie littéralement double fantomatique, et il est utilisé pour désigner le double, parfois maléfique, d’une personne vivante. Certaines personnes, parmi les plus célèbres, auraient croisé leur double, avec plus ou moins de bonheur. Ainsi, Guy de Maupassant, qui versait quelque peu dans l’occultisme, se disait possédé par son double. L’écrivain affirmait que lorsqu’il sortait de lui, parfois son double s’installait à sa place, parodiant ses gestes:  » En rentrant chez moi, je vois mon double. J’ouvre la porte et je vois mon double assis sur mon fauteuil.  » L’écrivain était tellement angoissé par ce phénomène qu’il tenta de le prendre au piège en se servant d’un miroir, supposé capturer les images de l’invisible.

En 1890, Alexandre Aksakof, un écrivain russe, rapporta l’étrange histoire d’Émilie Sagée dans son œuvre Animismus und Spiritismus, où il examinait différents phénomènes psychiques. Il la tenait de Mlle Julie von Güldenstubbe, l’une des anciennes élèves de Mlle Sagée.

Alexandre Aksakof
Alexandre Aksakof

En 1845, M. Buch, directeur de l’Institut Neuwelcke, une pension pour jeunes filles de bonne famille qui se trouvait près de Riga, en Lettonie, engagea un nouveau professeur. La jeune femme, qui portait le nom d’Émilie Sagée, était originaire de Dijon, en France. Elle avait trente-deux ans, elle était grande, blonde aux yeux bleus, et même si elle se montrait parfois un peu nerveuse, elle était une excellente enseignante. Les quarante-deux jeunes filles issues de la noblesse qui fréquentaient l’établissement n’avaient rien à lui reprocher mais peu de temps après son arrivée, d’étranges phénomènes commencèrent à se produire.

Un jour, Mlle Sagée écrivait sur le tableau devant les treize élèves que comprenait sa classe quand brusquement, une seconde Émilie Sagée se détacha de la première et commença à effectuer les mêmes gestes, s’agitant devant le tableau noir, mais sans tenir de craie. Un peu plus tard, au réfectoire, les quarante-deux élèves, les professeurs, le directeur et les domestiques purent observer la jeune femme et son double qui faisaient les mêmes gestes, portant la nourriture à sa bouche et faisant semblant de manger. Puis comme le phénomène se reproduisait, le double commença à se montrer un peu plus audacieux. Parfois, quand Émilie se levait de table et sortait de la pièce, alors son double s’attardait dans le réfectoire. Un jour que la jeune femme était malade, l’une de ses élèves, Mlle de Wrangel, eut la gentillesse de lui faire la lecture. Elle se tenait là, assise près de son lit, quand brusquement elle vit Mlle Sagée se raidir, pâlir, puis son double sortit de son corps et se mit à faire les cent pas dans la pièce.

A une autre occasion, les quarante-deux pensionnaires étaient réunies dans la salle d’étude et par la fenêtre, elle voyaient distinctement Mlle Sagée cueillir des fleurs. Puis, à un certain moment, la dame qui les surveillait fut obligée de s’absenter et brusquement, le double de Mlle Sagée prit place sur la chaise laissée libre. Inconsciente du phénomène, la véritable Émilie continuait à faire des bouquets dans le jardin, mais ses mouvements semblaient alourdis, lents, comme si elle était épuisée.
Intriguée, deux des élèves, parmi les plus intrépides, s’approchèrent de fantôme, et le touchèrent du bout de leurs doigts. Elle sentirent alors une certaine résistance,  » comme celle qu’offrirait un léger tissu de mousseline ou de crêpe « . Puis, l’apparition disparut, lentement, graduellement. Avertie de cette étrange manifestation, la jeune femme expliqua qu’en voyant la surveillante s’éloigner, elle avait pensé:  » J’aimerais mieux que l’institutrice ne s’en fut pas allée. Ces demoiselles vont surement perdre leur temps et commettre quelques espiègleries. « 

Émilie Sagée, qui était victime de ce surprenant phénomène depuis bien longtemps déjà, ne pouvait exercer aucun contrôle sur son double, qui allait et venait selon son bon vouloir. Au moment où il sortait de son corps, elle ne se rendait compte de rien, pas même de l’affaiblissement dont elle était visiblement victime, et durant son séjour à la pension, elle fut la seule personne à ne jamais le voir. Bien évidemment, à l’expression stupéfaite des personnes qui l’entouraient, elle devinait aisément qu’une seconde Émilie venait d’apparaitre, mais c’était là le seul signe qui l’alertait.

Malheureusement, à la longue, les parents s’inquiétèrent de la présence d’une institutrice aussi particulière et peu à peu, ils enlevèrent leurs enfants de la pension. Dix-huit mois après l’arrivée de Mlle Sagée, il ne restait plus que douze élèves inscrits dans l’établissement. Alors, à son grand regret, M. Buch dut la prier de se trouver une nouvelle place.
– Hélas, s’écria-t-elle en apprenant la nouvelle, c’est la dix-neuvième fois! C’est dur à supporter!
La jeune femme se retira chez des parents à elle. Ses neveux, qui semblaient aucunement perturbés par son double, disaient simplement qu’ils avaient deux tantes Émilie.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings