Les Poupées Hantées d’Ashley

Ashley et ses Poupées Hantées

Ashley serait capable de communiquer avec les morts depuis son plus jeune âge. La jeune femme collectionne les poupées hantées depuis de nombreuses années mais récemment deux d’entre elles auraient attaqué son petit ami.

Dernièrement Ashley Nicole-Fine, une jeune femme de 24 ans passionnée par le paranormal, a aménagé une pièce spéciale de sa maison pour y ranger son extraordinaire collection de poupées hantées. Auparavant, toutes ces poupées, Ashley en possède une centaine, restaient toujours dans sa chambre, mais certaines d’entre elles auraient attaqué son nouveau petit ami, Philip Baston, 25 ans, qui lui aurait alors demandé de les changer de place et la jeune femme y aurait consenti. Elle explique:  » Philip se réveillait avec des griffures qu’il n’avait pas en allant se coucher. Elles n’étaient pas énormes et peu nombreuses mais elles étaient assez préoccupantes et je devais savoir qui faisait ça. « 

Ashley aurait alors discuté avec ses poupées, et deux d’entre elles, Mirabella et son amie Setha, lui auraient avoué les faits. Les poupées incriminées seraient hantées par l’esprit de femmes assassinées par leurs amants, et elles en auraient gardé une rancune tenace envers tous les hommes, sans distinction.  » Mirabella a été étranglée par un amant jaloux et elle m’a dit qu’elle avait été jetée dans un lac. « 

Ashley, qui habite à Leeds, en Alabama, collectionne les poupées depuis qu’elle a huit ans, et elle a reçu sa première poupée hantée, Violet, à l’âge de douze ans. Elle pense que Violet est habitée par l’esprit d’une petite fille prénommée Angie, qui serait morte au début des années 1500.  » Quand je l’ai eue, au début, j’ai eu une vision dans mon sommeil sur la façon dont elle était morte. La petite fille, Angie, était en train de dîner avec sa famille et quelqu’un est venu. J’ai deviné qu’ils avaient été abattus ou quelque chose comme ça parce que je les voyais tous assis pour le dîner puis il y a eu un grand fracas et j’ai eu l’image d’une poupée dans une flaque de sang. « 

Le lendemain matin, à son réveil, Ashley s’est aperçue que Violet, qu’elle avait posée près d’elle sur son oreiller, avait disparu.  » Je l’ai retrouvée au milieu de l’étage, le visage tourné vers le haut, exactement dans la même position que celle qu’elle avait dans le rêve. C’était très excitant. Je ne suis pas facilement effrayée quand ce genre de choses arrive car il s’en produit souvent. « 

Violet ferait parfois jouer la boite à musique dissimulée dans son corps, et les notes mélancoliques de Lullaby flotteraient inexplicablement dans la maison. Pourtant, selon Ashley:  » Il faut faire un effort pour tourner la petite clef dans son dos et lancer la musique, parce qu’elle est une jolie poupée ancienne. Il n’y a aucune explication physique pour cela. « 

Ashley et Violet
Ashley et Violet

La jeune femme pense qu’elle possède le don de communiquer avec les morts depuis son plus jeune âge car sa mère la trouvait souvent en train de babiller, fixant bizarrement le plafond ou un coin de la pièce. Sandy, la mère d’Ashley, n’a jamais été gênée par l’intérêt de sa fille pour le paranormal, contrairement à d’autres membres de la famille que sa singulière passion met profondément mal à l’aise.

Ashley a l’impression qu’avec elle, les poupées se sentent libres de raconter leurs histoires, dont certaines seraient de véritables tragédies. Son acquisition la plus récente, Annabelle, une poupée qui lui a été offerte comme cadeau d’anniversaire par la tante de son petit ami, serait habitée par l’esprit d’une petite fille.  » Je ne sais pas si elle était hantée quand je l’ai eue, mais elle l’est certainement maintenant. Peut-être que de se trouver près de mes autres poupées, qui sont très actives, a entrainé sa hantise. Avoir des poupées hantées dans la maison ouvre un portail vers l’autre côté. J’ai toujours été un phare pour les esprits. Cela a surement contribué à la faire venir. « 

Annabelle aurait commencé à bouger quelques semaines après son arrivée, se déplaçant mystérieusement dès qu’Ashley avait le dos tourné. La jeune femme aurait ensuite commencé à entendre le rire d’une petite fille inconnue émaner de la pièce aux poupées, et elle aurait compris qu’Annabelle était hantée. Selon Ashley:  » Je connais très bien tous leurs rires, mais j’ai commencé à en entendre un autre. Ça devait être Annabelle. Cependant, elles ne rient jamais quand je suis dans la pièce. Elles n’aiment pas se montrer quand je reste là.

Je vis avec mon conjoint et nos chiens, donc ça ne peut être personne d’autre. Il y a des maisons à proximité, mais elles ne sont pas suffisamment proches pour que j’entende les rires de chez moi. « 

Comme Annabelle semblait visiblement hantée, Ashley a alors décidé de communiquer avec l’esprit de la poupée, une pratique à laquelle elle se livre toujours dans la salle où elles sont rangées.  » La pièce des poupées a plus d’énergie, donc je vais m’asseoir là-bas, les jambes croisées sur le sol avec la poupée contre moi, soit en la tenant comme un bébé, soit en posant sa main sur moi, ce qui aide les esprits les plus âgés. Ça ne dérange pas les plus jeunes d’être tenus comme des bébés parce qu’ils le sont un peu, mais les plus âgés n’aiment pas du tout ce genre de choses. « 

Lors de ses séances, Ashley ferme les yeux et elle s’imagine flottant dans une bulle entourée d’une lumière blanche, qui est censée la protéger des forces obscures, en compagnie de la poupée.  » Quand vous appelez un esprit, vous courez le risque d’attirer l’attention de quelque chose qui n’est pas bon du tout. Je ne veux pas de ça dans ma maison alors je m’entoure de lumière. S’il y a quelque chose de sombre dans une poupée, alors je l’enlève immédiatement. « 

La jeune femme aurait alors découvert que l’esprit d’une fillette de dix ans, qui était autrefois la fille d’un planteur de l’Alabama, s’était réfugiée dans la poupée Annabelle et une vision  » éveillée  » lui aurait appris que la petite fille avait connu une fin tragique, tuée par son propre frère.  » Après la vision, je faisais du mieux pour la calmer, mais elle était très en colère. Je dis à toutes mes poupées qu’elles sont en sécurité maintenant, qu’elles ne doivent pas avoir peur, qu’elles ne le doivent plus. « 

Pour le moment, elle ne pense pas qu’Annabelle soit maléfique mais deux de ses poupées seraient très négatives, pour ne pas dire mauvaises. Pourtant, malgré leurs agissements inquiétants, si Ashley devait choisir entre son petit ami et ses poupées hantées, elle garderait ces dernières, qu’elle considère comme ses enfants.  » J’ai mes filles depuis plus longtemps que Philip. J’aime mes poupées plus que tout dans la vie. Il sait que je les choisirais face à n’importe qui. « 

Source: Haunted Dolls Attacked Boyfriend.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
1 Commentaire
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
GaranceDidey
GaranceDidey
6 années plus tôt

C’est un peu triste de choisir ses poupées à son petit ami mais en même temps je n’ai jamais vécu cela je ne sais pas ce que cela peut faire…

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings