Mystérieuse Silhouette

Un soir, Alice Martin, vingt-trois ans, regardait des photographies prises pendant le confinement quand un détail a attiré son attention. Intriguée, elle a agrandi le cliché, qui la montrait aux côtés de son compagnon, Tom Brown et de leur fils Louie, et elle en a frissonné d’effroi. Une silhouette sombre aux longs cheveux noirs les observait depuis l’entrée de la chambre de Louie. Plus inquiétant encore, elle semblait tenir un objet dans sa main. « Je regardais mes photos un soir et je me suis dit « qu’est-ce que c’est ? ». Ça a attiré mon attention. Je voyais une petite fille aux cheveux longs, tenant quelque chose. Cela m’a mise à l’aise. »

Alice, qui ne croyait pas au paranormal, a alors tenté de trouver une explication rationnelle. « J’ai essayé de me dire que ce n’est qu’une ombre ou quelque chose accroché à la porte, mais plus je la regardais, plus je disais, « comment est-ce possible ? »

Bien déterminée à résoudre le mystère, elle a accentué la luminosité pour faire ressortir la silhouette, et un œil s’est dessiné. « Quand je l’ai vu, j’en ai parlé à mon compagnon. J’en étais malade. » Elle a ensuite contacté sa sœur. « J’ai envoyé la photo à ma sœur en lui demandant ce qu’elle en pensait. Plus ma sœur éclaircissait l’image, plus on voyait le visage. Vous pouvez voir le visage et les cheveux. Vous pouvez voir les yeux et la forme du visage. »

Alice, qui voulait d’autres avis, a publié la photo sur Facebook, et les réactions l’ont surprise. « C’était étrange. J’étais surprise des réponses que nous recevions. Quand je voyais des photos de fantômes, je disais toujours que ça n’était rien. La majorité des gens disaient qu’il y avait définitivement quelque chose là. Beaucoup disaient ressentir des trucs en la regardant. C’est ce que je ressens quand je la vois. Cela me fait me sentir un peu drôle quand je la regarde. »

Finalement, elle a conclu que quelque chose hantait la chambre de son fils. « Ça n’était pas une bonne chose. Les gens disaient que c’était bienveillant, que ce n’était pas là pour me faire du mal, mais ça me mettait hors de moi. »

Alice et Tom ont alors décidé de déménager. « Dans l’appartement où cette photo a été prise, nous n’étions pas très heureux, » a-t-elle expliqué. « Nous ne voulions pas rester là-bas car cela ne nous plaisait pas vraiment. »

Des incidents étranges se produisaient, mais elle ne leur accordait aucune importance. « Je me souviens que quand j’étais enceinte, je ne dormais pas vraiment bien. Une nuit, alors que j’étais allongée dans mon lit près de mon compagnon endormi, j’ai vu la télé s’allumer. Je savais que mon partenaire ne l’avait pas laissée allumée, et c’était vraiment, vraiment brillant. J’ai pensé : « oh mon dieu ». J’ai réveillé mon partenaire et je lui ai dit d’aller éteindre la télé. La seule manière d’allumer la télé était d’utiliser la télécommande, et la télécommande était sur la chaise. C’était un peu effrayant.

Les jouets de mon fils se mettaient en marche tous seuls aussi. Je me sentais toujours à bout de nerfs. J’avais toujours l’impression que quelque chose me regardait. Je me retournais, et il n’y avait rien. »

Depuis sa naissance, Louie refusait de dormir dans sa chambre, mais maintenant qu’ils ont déménagé, la situation s’est améliorée.

« Pendant que nous vivions là-bas, mon fils ne voulait pas du tout rester dans sa chambre, qui se trouvait dans la pièce où a été photographiée la silhouette. Il a couché avec nous pendant deux ans. De nombreux membres de ma famille sont surpris qu’il dorme si bien ici alors qu’il dormait tellement mal dans l’appartement. Il pleurait sans arrêt là-bas, il pleurait de manière hystérique. Depuis que nous sommes dans notre nouvelle maison, il a adopté sa nouvelle chambre sans aucun problème. Il devait y avoir quelque chose. C’était dans cette pièce. »

Source : Mum left feeling sick.

Partager:
Pour marque-pages : Permaliens.
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments