La Gifle

Trace Sanglante de Main

L’histoire suivante fut racontée à M. Hereward Carrington par l’une de ses amies, une dame mariée d’un certain âge qu’il connaissait bien. L’incident s’était produit quelques années auparavant, au début du XXe siècle, mais il avait laissé un souvenir si cuisant à la malheureuse qu’elle avait l’impression qu’il lui était arrivé la veille.

 » Je séjournais alors chez certains de mes amis en Angleterre. Ils possédaient un vieux manoir plein de coins et de recoins, avec de longues salles exposées aux quatre vents et des corridors partout. Comme la maison était déjà pleine d’invités au moment de mon arrivée, j’avais été installée dans une grande chambre qui se trouvait au bout d’un long couloir au rez-de-chaussée. La pièce en elle-même était plutôt confortable, vaste et chaleureuse, mais elle était baignée d’une atmosphère singulière qui m’inspirait un curieux sentiment de malaise. En fait, toute la maison me semblait terrifiante, sans que je puisse vraiment donner de raison ou expliquer pourquoi.

La nuit est arrivée bien trop tôt à mon goût, et avec elle le moment de se retirer. J’ai pris ma bougie et mon hôtesse m’a gracieusement raccompagnée jusqu’à ma chambre, prenant soin de vérifier que j’avais bien tout ce qu’il me fallait avant de me dire bonne nuit et de monter se coucher. J’étais à moitié dévêtue quand j’ai vu la porte de ma chambre s’ouvrir lentement et silencieusement, comme si une main furtive l’avait doucement poussée. Pétrifiée de peur, je l’ai regardé s’ouvrir jusqu’au moment où j’ai pu constater qu’il n’y avait, en réalité, personne de l’autre côté. Je me suis alors dit qu’un courant d’air était venu du couloir et j’ai poussé un soupir de soulagement. Ainsi rassurée, je l’ai refermée et j’ai continué à me déshabiller sans plus y penser.

Je n’étais pas beaucoup plus avancée quand à mon grand étonnement la porte s’est rouverte tout aussi tranquillement et discrètement qu’elle venait de le faire. Nullement perturbée, je l’ai refermée sans attendre et j’ai fini de me déshabiller. Je venais tout juste d’enfiler ma chemise de nuit et je me préparais à rentrer dans mon lit lorsqu’à mon grand effroi la porte s’est ouverte pour la troisième fois, exactement de la même manière, très lentement. Elle reposait maintenant sur ses gonds, béante, et scrutant l’obscurité je n’ai rien remarqué d’inhabituel mais comme le phénomène s’était déjà répété à trois reprises et que je craignais qu’il ne se reproduise une nouvelle fois, alors je me suis résolue à aller enquêter.

J’ai pris ma chandelle puis je suis sortie dans le couloir et pensant que quelqu’un avait du laisser la porte d’entrée ouverte par inadvertance, j’ai commencé à avancer. Je n’avais pas du faire plus de trois ou quatre pas quand soudain la flamme de ma bougie s’est éteinte, comme si une bourrasque de vent était sortie de nulle part pour venir la souffler, et songeant que les allumettes étaient restées dans ma chambre, je n’ai pu m’empêcher de frissonner. L’idée de me retrouver seule dans le noir ne me plaisait guère, mais je me suis forcée à continuer malgré mes réticences, tenant la chandelle éteinte dans ma main gauche et suivant le mur du couloir de ma main gauche.

J’étais, peut-être, arrivée à mi-chemin quand quelque chose de froid et humide m’a giflé la joue gauche. Aussitôt, j’ai porté ma main à mon visage, et j’ai constaté qu’il était mouillé. Pendant un instant l’idée m’a effleurée d’abandonner mais je me suis faite violence et j’ai continué à avancer jusqu’à ce que j’atteigne la porte d’entrée, que j’ai trouvé fermée et verrouillée. Ayant ainsi exploré toute la longueur du couloir sans rien découvrir, j’ai fait demi-tour pour regagner ma chambre, tenant toujours ma chandelle dans la main gauche et tâtonnant le mur de ma main droite. J’avançais prudemment, ne sachant à quoi m’attendre.

Je devais me trouver à mi-chemin quand soudain j’ai senti la même main moite et froide me gifler, cette fois-ci sur la joue droite, et portant la main à mon visage je l’ai à nouveau trouvé humide. Un sentiment de terreur incontrôlable m’a alors envahie et je me suis enfuie, courant jusqu’à ma chambre aussi vite que mes jambes pouvaient me porter. Une fois à l’intérieur, je me suis empressée de refermer la porte et comme elle n’avait pas de verrou et que je ne me sentais aucunement rassurée, j’ai poussé une chaise contre elle et je l’ai bloquée.

Tâtonnant dans le noir, j’ai ensuite cherché la boite d’allumettes, que j’avais laissée sur la table de nuit et que j’ai rapidement retrouvée, puis j’ai rallumé ma bougie. Folle d’inquiétude, je me suis alors précipitée vers le miroir pour examiner mon visage et imaginez mon horreur quand, regardant dans la glace, j’ai découvert deux longues traînées de sang, une sur chacune de mes joues! J’ai été si cruellement frappée de terreur que je me suis dévisagée pendant quelques instants sans pouvoir parler. Puis brusquement je me suis mise à crier, et la suite des événements n’est pas très claire. Je me souviens vaguement avoir vu des visages anxieux et brumeux penchés au-dessus de moi, puis un faible bourdonnement de voix, et le néant. Il m’a fallu plusieurs semaines pour me remettre du choc que j’ai eu ce soir-là et aujourd’hui encore je ne peux y songer sans sentir sur mes joues le souvenir mouillé de cette main glacée. « 

Source: True Ghost Stories par Hereward Carrington.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings