La Maison des Hurlements

La Maison des Hurlements

De mystérieux hurlements ont poussé les propriétaires d’une maison à Carmarthenshire, au Pays de Galles, à s’enfuir de chez eux. Alan et Christine Tait, qui ont enregistré les cris, pensent que leur maison cache un sombre et sinistre secret. La police n’a pas été en mesure d’identifier l’origine des cris provenant de sous le sous-sol.

Un soir de juin 2018, Christine préparait un café dans sa cuisine. Elle se tenait au-dessus de la bouilloire quand elle a entendu des bruits étranges. Au cours des semaines suivantes, des hurlements de femmes et d’enfants, de lourds bruits de coups et des voix d’hommes parlant une langue étrangère ont commencé à s’élever de sous leurs pieds.

Alan et Christine habitaient dans la maison depuis onze ans, et ils n’avaient jamais rien remarqué de spécial. Quelques semaines plus tard, ils sont partis en se promettant de ne plus jamais revenir. Ils vivent actuellement dans un camping-car, et ils ont installé des appareils d’enregistrement un peu partout dans la maison pour étudier les bruits.

« En premier, j’ai entendu comme un bruit de chasse d’eau », a déclaré Christine. « J’en ai parlé à Alan car je ne comprenais pas d’où il venait. Il a laissé son téléphone dans la salle de bain avec l’enregistreur allumé pour essayer de détecter la source du bruit, et nous avons entendu une machine tourner. Nous avons commencé à enregistrer les bruits dans toute la maison, et nous avons capté le son de chaînes de télévision, du démarrage d’une moto, et de gens en train de crier. »

Alan et Christine, tous deux âgés de soixante-deux ans, ont vite remarqué que tous les bruits étaient souterrains. Ils semblaient provenir de sous le sous-sol, lequel se trouve sous la cuisine.

Pour percer le mystère, Alan a creusé deux canaux d’un mètre cinquante dans les murs, et il a placé du matériel d’enregistrement à l’intérieur des puits. Parmi les sons qu’il a entendus, il y avait notamment « une femme hurlant, des bruits sexuels, des aboiements de chiens, une presse à imprimer en marche, une moto, un klaxon de voiture, et ce qui ressemblait à une sirène de police ».

Alan et Christine ont ainsi accumulé des centaines d’heures d’enregistrement de différents sons, qui proviendraient tous de leur sous-sol. Ils voyagent maintenant à travers le Royaume-Uni pour parler de leur épreuve et de « ce qui se passe » à Ammanford.

« Des centaines de personnes nous ont contacté et ont convenu qu’il fallait examiner cela de manière appropriée, » a déclaré Alan. « Tout ce que je veux vraiment, c’est une explication. Pourquoi y a-t-il des gens qui crient ? Il doit y avoir quelque chose qui se passe. Nous avons placé des microphones un peu partout parce que nous voulions prouver ou infirmer ce que nous entendions.

Ces bruits viennent-ils de la route principale ? Viennent-ils d’un parc ? Nous avons installé des microphones à l’avant de la maison, à l’arrière de la maison, à l’intérieur, à l’extérieur, et au sous-sol. L’appareil que nous avons laissé dans le sous-sol a capté les cris et les autres bruits. Les autres appareils, qui enregistraient simultanément à l’avant et à l’arrière de la propriété, n’ont rien capté du tout. »

Alan et Christine ont envoyé une clef de leur maison au journal le Wales Online, mais ils ont prévenu les journalistes qu’ils entreraient dans la propriété à leurs risques et périls.

Bien que situé dans un centre-ville animé, la maison se trouve dans une allée étroite et isolée. La rue est remplie de magasins et d’autres commerces, et juste à côté de chez eux, un bâtiment vide est à vendre.

Le sous-sol est maintenant condamné. Plus rien ne permet d’y descendre, sauf un petit trou obscur de trois mètres de profondeur. Les journalistes ont laissé un appareil d’enregistrement au bord du trou pendant plusieurs heures, mais aucun son n’a été enregistré, si ce n’est le bruit de leur départ. Pourtant, Alan et Christine sont catégoriques : la maison cache un sombre secret. Ils ont lancé une pétition pour demander aux autorités de mener une enquête approfondie. Ils affirment que la police les ignore, alors que « cette affaire nécessite une enquête urgente ».

Source : Mystery Screams.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments