Un Fantôme à Coursan

Maman d’une fillette de six ans, Laura occupe un appartement situé dans une ancienne maison de maître, à Coursan, dans l’Aude. Depuis son arrivée, deux ans auparavant, elle observe une multitude de phénomènes étranges et effrayants. « Au départ, je pensais que je perdais la mémoire : je retrouvais des affaires de ma fille dans les toilettes, dans des lieux bizarres », a-t-elle expliqué. « Puis nous avons commencé à voir des taches orangées sur les murs ressemblant à des empreintes de mains et à entendre des bruits la nuit. Puis l’un des murs de la chambre de ma fille s’est couvert de mains jusqu’au plafond. Sur un autre mur, nous avons vu des dessins d’enfants, des têtes, avec les yeux, la bouche. Ensuite, des dessins d’yeux se sont détachés sur le mur. Ce n’étaient pas des taches d’humidité. Nous entendions également des coups frappés sur les murs et des bruits de pas, et nous avions toujours froid, même en été. »

Et puis un jour, sa fille a commencé à se plaindre de la présence d’un homme dans sa chambre. « Quand ma fille a eu des terreurs nocturnes, je les ai mises sur le compte de cauchemars enfantins », a raconté Laura. « Elle n’avait que quatre ans. Je faisais tout pour la rassurer, mais elle disait qu’elle se réveillait et voyait un homme assis sur le lit. Elle était terrorisée. Elle avait tellement peur qu’elle ne voulait plus dormir ou aller dans la salle d’eau toute seule. »

Perplexe, elle a téléchargé un enregistreur sur son smartphone et l’a laissé tourner toute la nuit. « Le matin, j’ai entendu un souffle et une voix de femme qui disait : « daddy ». Après avoir pris des photos des visages sur les murs, elle a appelé un prêtre et lui a envoyé les clichés et l’enregistrement. « Avant de me rendre chez elle », a déclaré anonymement le prêtre, « je l’ai préparée. Je lui ai demandé de prier tous les jours, puis je me suis rendu au domicile et j’ai vu les mains sur le mur. Nous avons prié ensemble. J’ai béni l’appartement et les occupantes. Ce sont des parasites spirituels. Nous n’avons pas de baguette magique, seule la foi peut libérer les personnes de ce mal qui est présent. Mais l’acte de foi ne doit pas s’arrêter, sinon ça peut recommencer. »

Après la bénédiction, les bruits ont cessé, tout comme les apparitions de visages et les traces de mains sur les murs. Soulagée, Laura a effacé toutes les photos des visages et des mains de son téléphone portable, elle ne supportait plus de les voir, et elle a repeint les murs de son appartement. Il ne restait plus que quelques taches qui semblaient s’estomper avec le temps.

Une mère de famille occuperait un appartement hanté à Coursan, dans l'Aude.

« Pendant quelques mois, ça s’est calmé », a-t-elle reconnu. « J’étais rassurée. Mais ensuite, ça a recommencé. Je me suis réveillée avec des griffures et des bleus sur le corps, j’entendais des bruits de pas et je sentais une présence, j’ai même vu une tête d’homme sur le mur. J’ai cru que je devenais dingue, que j’étais en proie à des hallucinations. »

Alors, comme elle doutait de sa santé mentale, elle a demandé à un ami de passer la nuit sur son canapé, dans le salon. « On était en train de discuter et j’ai vu une tête sur le mur », a avoué l’ami. « Puis je me suis couché sur le canapé et j’ai vu une tête passer sur le mur de gauche à droite. Je me suis blotti sous la couette et j’ai senti un poids sur ma poitrine, j’ai hurlé. Le lendemain, j’ai vu des mains sur le mur. » Laura, qui dormait dans sa chambre, a été réveillée par ses cris. « On a été réveillées, ma fille et moi, par ses hurlements », a-t-elle expliqué. « Il disait qu’on le touchait. Il ne voulait pas rester une minute de plus dans l’appartement. »

À bout de force, elle a décidé de suivre le conseil de l’un de ses proches et de consulter un médium. « Ce que cette femme et sa fille ont vécu est violent », a souligné le médium. « J’ai tout de suite ressenti un grand froid. J’ai vu un père avec son fils et une femme. Il y a plusieurs décennies, il s’est produit un accident. Ils ont péri dans un incendie, une mort brutale les a emportés. Je les ai pris sur moi. Je les ai éloignés, j’ai apaisé leur énergie vibratoire en leur disant qu’elle ne devait plus être terrestre. »

Nicole, la mère de Laura, l’avait pourtant mise en garde contre les médiums. « Je ne vais jamais voir une voyante, ni un gourou. Mon premier réflexe a été de faire appel à un prêtre. Il faut être prudent, car de nombreux médiums sont des charlatans, certains prennent jusqu’à trois cents euros. Celui-ci n’a rien pris. Pas un centime. Je l’ai trouvé humain, professionnel, très à l’écoute. Ce matin, je suis passée voir ma fille, il ne faisait plus froid du tout dans l’appartement. »

La nuit suivante, Laura a pu dormir toute la nuit, sans interruption. « C’est la première fois depuis longtemps que je suis reposée. Jusqu’à présent, chaque matin, je me levais fatiguée. Aujourd’hui, je suis en forme et je n’ai plus froid. »

Pourtant, le problème ne serait pas encore résolu. Le médium a assuré qu’il ne comptait abandonner, mais continuer à s’en occuper.

Source : L’Indépendant.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
1 Commentaire
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Lala
Lala
5 mois plus tôt

Bonjour Marie, meilleurs voeux à vous ainsi qu’ à toute la communauté Mindshadow pour commencer. Ensuite j’aimerai savoir si je peux écrire des articles sur le paranormal pour vous en faisant des recherches sur le net avec de bonnes sources. J’aimerai aussi avoir des conseils et votre aide pour pouvoir créer un blog afin d’arrondir un peu mes fins de mois (car c’est quelque chose qui m’a toujours passioné ) . Dans l’attente d’une réponse de votre part je vous souhaite une bonne soirée. Merci.