Malcom le Fantôme

Malcom le Fantôme

Karen Wakefield, cinquante-deux ans, prétend vivre avec un fantôme depuis plus de treize ans. Malcom, qui leur aurait révélé son prénom par l’intermédiaire d’une planche Ouija, serait mort à cinquante-sept ans, en 1858. Il mettrait la bouilloire à chauffer, fracasserait les cadres photo, claquerait les portes, et serait capable d’imiter sa voix ou celle de son compagnon. Elle a accepté la présence de l’esprit, qu’elle considère maintenant comme un membre de la famille, allant même jusqu’à rajouter son nom sur les cartes de Noël ou d’anniversaire qu’elle envoie à ses proches.

Karen pense avoir une connexion avec le monde spirituel depuis son enfance. Se décrivant comme « très psychique, » elle prétend avoir grandi dans une maison hantée. Elle entendait des coups mystérieux et des bruits de pas alors que personne d’autre n’était dans la maison. Par la suite, elle a vécu dans différents endroits, sans rien remarquer d’anormal, mais en 2004, elle a déménagé dans une maison de Manchester, où elle vit toujours avec son partenaire, Paul Dawson, et tout a changé. « Au début, j’entendais des bruits étranges, ou je rentrais dans la cuisine et je trouvais tous les tiroirs ouverts, avec leur contenu sur le sol. Une fois, j’ai senti une traction sur ma robe de chambre, mais quand je me suis retournée, il n’y avait personne près de moi. »

Puis brusquement, les choses ont dégénéré. Karen avait passé la soirée chez une amie mais en rentrant chez elle, vers vingt-deux heures, un sentiment de malaise l’a envahie. « A l’époque, une de mes portes était sortie de ses gonds, et comme j’avais peur que quelqu’un puisse me regarder, je l’ai traînée jusqu’au cadre de la porte pour boucher la vue. Je venais de m’asseoir quand j’ai entendu un énorme bruit. Je me suis retournée et j’ai vu la porte trembler et bouger toute seule. Mon chien, qui est malheureusement mort, s’est mis à grogner, puis il a filé au premier. J’étais pétrifiée de peur. J’ai appelé mon amie, et je lui ai dit :  » Tu dois venir ici, il y a quelque chose dans la maison.  » Au début, elle pensait que je plaisantais, puis elle a remarqué que j’étais vraiment paniquée, et elle a réalisé que j’étais sérieuse. Comme je lui parlais, les bruits de coup ont cessé, mais j’ai entendu la bouilloire et les tasses tinter dans l’autre pièce. Dans mon esprit terrifié, j’ai alors pensé :  » Est-ce que cette chose me prépare une boisson ?  » »

Karen en a parlé à sa famille et à ses amis, qui ne l’ont pas crue. Le fantôme est resté silencieux pendant quelque temps, puis Paul a emménagé, et il a vécu une expérience étrange.  » Paul était un grand sceptique, il ne croyait pas du tout à ce genre de choses. Un jour, il regardait un film alors que j’étais au lit, quand il a entendu des sifflements constants, et brusquement, quelque chose a volé à travers l’écran. Il n’a pas eu peur du tout. Il est juste monté et il m’a dit :  » J’ai rencontré ton ami effrayant.  » »

Alors, comme elle croyait sa maison hantée, elle a invité un certain nombre de médiums, et ils auraient tous senti une étrange énergie. Elle a alors demandé de l’aide à un groupe de passionnés du paranormal qui organisent des chasses aux fantômes dans un parc voisin. Ils ont installé une caméra CCTV dans la maison, et ils ont réussi à filmer une ombre mystérieuse descendant les escaliers.

Malcom le Fantôme

« Je n’aime pas trop parler de ce qui s’est passé avant que les gens ne viennent chez moi. Je veux qu’ils se fassent leur propre idée, mais tous les médias disent qu’il se passe quelque chose. Je sais que les gens peuvent être très sceptiques à propos de ce genre de choses -moi-même, je suis le genre de personne qui doit le voir pour le croire- mais même mes amis qui ne croient pas aux fantômes disent qu’il y a une énergie certaine dans la maison. »

Karen croit que Malcolm vivait sur la propriété avant la construction de sa maison, dans les années 1930, et elle envisage d’effectuer des recherches. Elle ne sait pas pourquoi l’esprit vient la visiter, mais certains de ses amis ont suggéré qu’elle lui rappelait peut-être sa femme. Karen, Paul et leur fille Madison, seize ans, diffusent régulièrement leurs chasses aux fantômes sur Facebook Live, et un peu partout dans le monde, des gens se connectent pour tenter d’apercevoir Malcom. « Les gens commentent, ils nous disent ce qu’ils ont vu. Souvent, ce sont des choses comme des lumières scintillantes ou des ombres que nous n’aurions pas remarquées autrement. »

Karen considère Malcom comme un membre de la famille, mais elle n’apprécie guère ses facéties surnaturelles. « Quand il commence à s’agiter, je discute avec lui et je lui demande d’arrêter. C’est la meilleure chose à faire. Il adore interagir avec les gens. Il met même la bouilloire à chauffer quand nous avons des invités. En plus, il est capable de nous imiter. Une fois, alors que j’étais au lit, j’ai entendu ma propre voix sur le palier. Une autre fois, Paul ne cessait de m’appeler, mais quand je suis descendue, il n’y avait personne et la voiture avait disparu. Il était sorti, mais j’avais entendu sa voix comme s’il était là. Parfois, Malcom me perturbe vraiment. De nos jours encore, je n’arrive pas dormir seule à la maison, ou à descendre l’escalier sans être accompagnée.

Je sais que les gens peuvent ne pas me croire, mais c’est ce qui se passe. Des membres de ma famille et des amis en ont été témoins, et si des sceptiques viennent passer une nuit dans ma maison, ils le seront aussi. »

Source :Psychic Mum Haunted Ghost.

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

2 Commentaires sur "Malcom le Fantôme"

Me prévenir
avatar
Afficher le:   plus récent | plus vieux | plus voté
Jean
Invité

Bonjour,
J’ai vu cette photo sur le site Documystère, un commentaire disait que la photo était extraite d’une vidéo.

ps: il y a une mauvaise hiérarchie des Hn (Titre 1, Titre 2, etc.)
http://www.webrankinfo.com/outils/balises-h1-h6.php?url=https%3A%2F%2Fwww.mindshadow.fr%2F

wpDiscuz