Harcèlement Fantomatique

Emily Sparks

Emily Sparks, quatre-vingt-trois ans, se prétend harcelée par l’esprit d’une femme appelée Joyce. En 2011, elle a emménagé dans un nouvel appartement à Writtle, dans l’Essex. Peu de temps après, elle a appris qu’une femme était morte dans sa cuisine deux ans auparavant, et qu’elle hantait toujours les lieux. « La femme qui l’a retrouvée m’a raconté qu’elle était restée là deux jours après son décès, » a-t-elle déclaré. « Sa tête était allongée sur le sol de la cuisine, avec des fragments de tasse cassée tout autour d’elle. Il y a une théorie selon laquelle les esprits ne veulent pas accepter leur départ. Jack, qui habitait ici avant moi, m’a dit qu’il ne pouvait plus y vivre à cause de ce qui se passait. Il conduisait sa voiture toute la journée pour s’en éloigner. »

Emily, qui se dit médium depuis la disparition de son premier mari, trente-cinq ans auparavant, n’a pas été perturbée par la nouvelle. Pendant des mois, elle n’a rien remarqué de spécial, et puis un jour, Joyce lui est apparue. « Je l’ai vue pour la première fois en juin 2013, deux ans après mon arrivée. J’étais en bas et je l’ai vue descendre. Je l’ai vue de profil, et j’ai compris qu’elle n’appartenait pas à ce monde. Elle mesurait environ un mètre soixante. Elle portait un cardigan moutarde et une jupe en tweed. Je ne l’ai vue physiquement qu’une seule fois, mais je l’ai souvent vue sous une forme translucide. S’ils ont assez d’énergie, les esprits peuvent sembler vraiment réels, et apparemment, ils peuvent venir quand ils le souhaitent. »

Au début, le fantôme se contentait de lui toucher les cheveux, puis il a commencé à s’amuser avec les appareils électriques. « La télévision s’éteignait et ma lampe Tiffany devenait tout le temps folle, alors j’ai dû m’en débarrasser. Il ne se passait pas assez de choses pour faire venir quelqu’un. » Au fil des mois, les phénomènes de hantise se sont multipliés, et quelque chose a commencé à tirer la chasse d’eau des toilettes, parfois pendant des heures. « Joyce tire la chasse des toilettes dans ma salle de bain, c’est sa salle de jeu. Elle l’a fait un peu avant Noël, et je l’ai vue. J’ai pensé : « que puis-je faire pour l’en empêcher ? » Un jour, après Noël, elle a tiré la chasse d’eau pendant que j’étais aux toilettes, ce qui m’a fait paniquer. Je me suis écartée et elle l’a tirée à nouveau, encore et encore. Une nuit, après avoir lu, je suis rentrée dans mon lit et elle a tiré la chasse d’eau pendant trois heures. À deux heures trente du matin, je n’avais toujours pas réussi à m’endormir. Alors je me suis levée du lit et je me suis dit que je devais bloquer le poussoir. Depuis, je l’attache pour qu’elle ne puisse plus le faire. »

Emily Sparks

L’esprit, qu’Emily qualifie de perturbé, s’est alors mis à la tourmenter en permanence, lui tirant violemment les cheveux pendant son sommeil. « Maintenant, elle me maltraite physiquement et verbalement. Elle m’arrache des cheveux et me menace. Comment vivre avec tes cheveux arrachés ? Je dois sortir. Elle m’a donné une gifle sur l’oreille, elle a probablement fait des dégâts. Cela n’arrive pas quand je suis réveillée. Elle a fait tellement de choses… Elle doit être chassée, et pas seulement de la maison. Elle s’accroche à moi. Elle ne me touche pas la tête pour le moment, mais quand elle le fait, j’ai l’impression que mes cellules cérébrales sont en train de frire et  je dois y faire face. Si elle était en vie, je l’aurais fait partir depuis longtemps. »

Emily ne comprenait pas pourquoi le fantôme s’en prenait ainsi à elle, mais l’année dernière, il a commencé à lui parler, et ses intentions se sont clarifiées. « Un jour, je me brossais les dents et elle m’a dit à l’oreille « Je veux tout, » quatre fois. Elle parlait de mes cheveux. Je peux dire qu’elle ne veut pas de moi ici et qu’elle veut tous mes cheveux, elle en a arraché une partie. Même mon coiffeur a remarqué que j’avais perdu beaucoup de cheveux. » Le mois dernier, Emily a retrouvé une boule de ses propres cheveux sur le sol. Des cheveux lui avaient déjà été arrachés à de nombreuses reprises, mais jamais autant. « J’ai mis les cheveux que j’ai trouvés dans un sac, je les ai montrés à ma voisine Pat. Je les ai laissés sur la table, et ils ont disparu. Joyce a déjà pris des choses, et pas seulement à moi. Pat l’a vue entrer deux fois dans son salon parce qu’apparemment, elle aime y aller. Son appareil auditif disparaît parfois de son appartement, mais quand elle lui demande de le rapporter, elle le fait, donc Pat n’a jamais vraiment subi de préjudice de sa part. » Emily sent souvent la présence glaciale de Joyce « C’est vraiment fort, et elle écoute chaque mot. Si vous étiez sensible, vous sentiriez son énergie. Une fois, j’étais assise sur le canapé, et je l’ai entendue me traiter de « lâche. » ça n’était pas un murmure, c’était une voix de femme aigrie et en colère. Ça m’a vraiment fait paniquer. »

Alors, comme la situation devenait intenable, Emily a décidé de demander de l’aide. « Un prêtre est venu. J’étais déjà allée à la cathédrale et j’avais interrogé la révérende à ce sujet. Elle m’avait dit qu’elle enverrait quelqu’un, mais personne n’est jamais venu. Je suis ensuite allé voir un prêtre de Chelmsford et il est venu chez moi. Il m’a bénie avec de l’eau bénite et il a béni ma maison, mais cela n’a pas fonctionné. Il a senti une  force maléfique. Elle a attiré une entité maléfique. Des enquêteurs du paranormal doivent venir aujourd’hui. J’en suis arrivée à un point où quelque chose doit être fait. »

Au début du mois de février 2019, les agissements de l’esprit l’ont tellement effrayée qu’elle a fini par se réfugier dans un hôtel pour lui échapper. « Elle m’a suivie au Travelodge. J’ai dépensé près de cent livres pour l’éloigner d’elle ces deux nuits, mais elle est attirée par mon énergie. Elle me vole mon énergie. Elle tire la chasse d’eau dans ma salle de bain, mais elle n’a pas pu le faire au Travelodge parce qu’elle n’est pas arrivée à la faire fonctionner. Elle n’a fait que hausser les enchères au cours des trois ou quatre dernières semaines, elle a joué gros. Depuis mon retour, la nuit dernière, j’ai pu constater qu’elle était toujours là, avec moi. Je retournerai probablement à l’hôtel, juste pour sortir de ma maison, mais elle est toujours avec moi. Cependant, je n’ai pas peur. Mon ami me dit sans cesse de partir à cause de ma santé, mais je ne bougerai pas. Je vais rester parce que si quelqu’un doit s’en occuper, je suis celle qui le fera. J’essaie de trouver quelqu’un pour effectuer un exorcisme, j’espère que quelqu’un finira par m’aider. »

Source : Woman Being Driven Out.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
9 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Ketsueki
9 mois plus tôt

Et si elle t’embête je suis désolé pour toi, les chasses d’eau c’est parce qu’elle veut t’emmerder te pousser à bout et aussi t’épuiser la nuit te torturer et dépenser tout ton fric dans le gaspillage d’eau, et pour tes cheveux bah essaie les perruques si jamais elle t’arrache tout !! Heureusement qu’elle t’en arrache que depuis que t’es vieille, ça aurait été horrible si t’avais été ado sans cheveux, les vieux c’est normal de perdre ses cheveux mais tout les cheveux c’est horrible, j’espère que tu saigne pas trop :/

Ketsueki
9 mois plus tôt

Alors, ce n’est pas un défunt mais un démon. Les défunts sont enfermer en enfer ils ne peuvent pas venir sur terre. Ensuite elle t’arrache les cheveux c’est cheloux, d’hab les démons veulent ton corps ou ton âme ou tes biens mais tes cheveux j’ai pas souvent vue ce genre de choses. Ensuite effectué un exorcisme ne sert à rien, si t’es pas Chrétienne t’es pas sauvé donc rien ne pourra faire partir le démon sauf toi même, il faut que tu le supplie ou lui demande d’arrêter de t’emmerder de n’importe quel façon essaie avec la parole et respectueusement,… Read more »

guillaume
guillaume
1 année plus tôt

les fantômes ne font pas ça. Ce n’est pas un fantôme, c’est un démon, ou bien une âme damnée qui sert de support à un démon (enfin si ce qu’il y a d’écrit est vrai.) Les démons qui hantent un lieu ne suivent pas les gens à moins qu’ils ne se soient accrochés à eux, et ils ne peuvent le faire que si la personne laisse une « ouverture » ou une « permission ». Le fait de l’avoir laissée faire si longtemps et de lui avoir parlé lui a donné la reconnaissance nécessaire pour commencer à oeuvrer, puis les émotions négatives (la fatigue,… Read more »

Ketsueki
9 mois plus tôt
Reply to  guillaume

Non les démons suivent les gens qu’il le veuille ou non, et ce n’est pas une question de permission mais de péché, si elle continue de péché elle pourra rien faire a part le dissuader de s’en aller, mais oui le spiritisme ou permission au démon de rester lui donne encore plus de pouvoir pour que ce démon reste

Néhémie
3 années plus tôt

Alors fais cette prière avec foi et conviction :« dix mille anges à ma droite et dix mille à ma gauche. L’ombre du seigneur me protège et aucun esprit mal vaillant ne pourra me faire de mal au non de Jésus Christ de Nazareth »

Puis dis à joyce :«par l’autorité qui m’est donnée de mon père céleste, je t’ordonne de partir de cette maison par la puissance de l’esprit Saint »

Mais ne montres aucun signe de faiblesse devant elle puisque vous avez l’ombre du seigneur sur vous et si vous voulez je peux vous faire une bénédiction

Faith92
Faith92
1 année plus tôt
Reply to  Néhémie

Il faudra prier ça c’est sûr mais ça sera insuffisant, seule. Se dépêcher de convaincre une personne compétente (prêtre spécialisé). L’étape qui suit l’infestation est la possession. Il faut agir au plus vite.

Ketsueki
9 mois plus tôt
Reply to  Néhémie

Bah si elle n’est pas Chrétienne elle ne peut rien faire, si elle continue de péché dans sa vie en s’en foutant elle ne pourra rien faire, elle n’a pas autorité sur eux, et faut pas prier les anges, si vous écoutez l’esprit saint et la bible l’idolâtrie est interdite prier Marie une humaine ou les anges qui ne sont pas des dieux c’est mal !! Les anges sont les créatures de Dieu Trinité, pas des adoration ! si elle veut être sauver faut demander pardon et arrêter de péché en obéissant à dieu trinité notamment l’esprit saint et a… Read more »

Nehou
Nehou
3 années plus tôt

Bjr c’est halusinant

legendedusixdeux
legendedusixdeux
2 années plus tôt
Reply to  Nehou

ce qui est HALLUCINANT, c’est ton orthographe
omfg

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings