Le Fantôme de la Prison de Bodmin

Le lundi 13 novembre 2017, Tony Ferguson, un chasseur de fantômes de trente-deux ans, et son épouse Bev, cinquante ans, ont visité la prison de Bodmin, au Royaume-Uni, où de nombreux criminels ont été exécutés. Cette nuit-là, ils étaient les seuls visiteurs présents dans le bâtiment, et ils ont pu observer un certain nombre de phénomènes inexplicables, principalement des bruits de voix et des orbes. A un certain moment de la soirée, Tony a lu le nom de William Hampton, le dernier condamné à mort à avoir été pendu dans l’enceinte de la prison, sur une plaque commémorative. « Quand j’ai lu son nom, » a expliqué Tony, « quelques orbes sont sortis et l’atmosphère a changé. Les lumières se sont éteintes d’elles-mêmes. Même le technicien de service ce jour-là ne savait pas ce qui se passait car les lumières étaient restées allumées à l’étage. Il ne pouvait pas l’expliquer. Il nous a dit que tout fonctionnait correctement et qu’il ne savait pas pourquoi les lumières s’étaient soudainement éteintes là où nous étions. »

Tony et Bev ont alors décidé de placer leur caméra non loin de la « Fosse d’Exécution » et de la laisser tourner. Ils ont continué à enquêter sans plus s’en préoccuper, mais quand ils ont regardé les images, ils en sont restés stupéfaits. Une mystérieuse silhouette au visage livide avait été filmée, qui passait d’un côté à l’autre du couloir et semblait tourner la tête vers la caméra. « Nous avions mis l’appareil photo là-bas, et nous avons enregistré le moment où la silhouette traverse le couloir par hasard. Croyez-le ou non, je ne l’ai pas vue cette nuit-là. Je l’ai remarquée le lendemain matin, quand j’ai commencé à éditer le film. J’ai pensé mais qu’est-ce que c’est… Ça m’a vraiment choqué, ce qui est inhabituel. Normalement, je ne suis pas impressionnable. J’essaie toujours de rester sceptique et de démystifier tout ce que j’enregistre. De cette façon, je m’assure que c’est réel, car il y a peut-être une explication plausible. »

Tony a expliqué que pour photographier un phénomène inexplicable, il fallait établir une relation avec le lieu et les esprits qui le hantent. « J’ai vu beaucoup de choses à Bodmin. J’ai un lien avec la prison. J’étudie différemment des autres groupes. Je n’utilise pas beaucoup d’équipement. J’y vais et j’essaie de communiquer avec les esprits, de leur poser des questions vitales pour eux. C’est pourquoi je lisais les plaques. J’ai lu leurs noms pour attirer leur attention. Et ça explique pourquoi j’ai été capable d’attraper quelque chose de si net dans cette vidéo. L’endroit était tellement actif quand nous étions là. C’était fou. J’ai étudié de nombreux endroits et vu beaucoup de choses, mais je n’avais jamais observé une activité comme celle-ci. Je ne peux pas l’expliquer. Nous avons eu des égratignures, des claquements, des phénomènes de voix électroniques, des bruits étranges, des ombres, des brumes, des orbes et surtout un fantôme. »

Le lendemain, l’enquêteur du paranormal et sa femme sont retournés à la prison. « Nous avons montré les images aux gens qui travaillent là-bas, et ils en ont été choqués. Ils ont prétendu que l’activité avait été assez calme ces derniers temps. Ils ont vérifié les images de la vidéosurveillance près de l’endroit où le personnage a été repéré, et ils ont été surpris de constater que personne n’y était rentré. »

La silhouette qu’ils ont réussi à filmer serait celle de William Hampton, que Tony avait appelé juste avant de lancer la caméra. Pas vraiment un fantôme, mais plutôt une image résiduelle, un reflet du passé. « Nous allons faire quelques recherches sur William, mais ce qui nous est arrivé correspond exactement à ce que d’autres ont déjà vécu là-bas. Je pense que c’est une véritable obsession résiduelle. Il y a beaucoup d’esprits résiduels enfermés dans la prison. De nombreuses personnes ont vu ce fantôme près de cet endroit. Il ne reconnaît pas ceux qui le voient, ce qui me fait penser qu’il n’est qu’une obsession résiduelle, piégé là-bas. Bodmin est la prison la plus hantée du Royaume-Uni et des choses folles s’y produisent. »

Originaire de St Erth, William Hampton a été reconnu coupable de meurtre et condamné à mort par le tribunal de Bodmin le 24 juin 1909. Un mois plus tôt, le jeune homme de vingt-quatre ans avait étranglé sa petite-amie, Emily Tredea, seize ans, à Vicarage Row. Il avait fait sa connaissance en revenant des États-Unis, où il avait travaillé pendant plusieurs années. Ils s’étaient fiancés en 1908 mais, quelques mois plus tard, elle lui avait annoncé qu’elle ne voulait plus de lui, et il l’avait tuée dans sa maison familiale. Après s’être enfui de la scène du crime, il s’était rendu à la police. Il a été pendu le 20 juillet 1909, dans la Fosse d’Exécution. La prison de Bodmin a été fermée au début du XXe siècle, et ses bâtiments ont été vendus en 1929. Durant ses années de fonctionnement, entre 1735 et 1909, soixante personnes, dont huit femmes, ont été exécutées entre ses murs.

Sources : Miror, Dailymail.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
3 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
coco
coco
4 années plus tôt

trop fluide pour un fantôme, un fake parmi tant d’autres

Arnaud
Arnaud
4 années plus tôt

Bonjour,

Le lien marche mais ce qui est dommage c’est que sur le site la vidéo ne se lance pas…

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings