Profession Exorciste

Révérend Jason Bray

Le révérend Jason Bray est exorciste pour l’Église d’Angleterre. Il s’occupe des cas de poltergeists, de fantômes et de démons, ce qui le conduit parfois à effectuer des exorcismes. Il a décidé de briser le silence, qui est habituellement de mise au sein de la communauté chrétienne, pour sensibiliser le public à ses fonctions. Il intervient environ six fois par an. « Quand vous bénissez une maison, le plus gros risque c’est que des rumeurs de hantise se mettent à courir dans le quartier, entraînant une perte importante de la valeur de la propriété. Donc, si vous n’êtes pas officiellement couvert par l’église et qu’ils vous poursuivent en justice, vous pouvez avoir des problèmes. » Les victimes de hantise font souvent appel à lui en tout dernier recours, quand elles ont épuisé toutes les autres solutions et qu’elles commencent à désespérer. « D’un certain côté, c’est terriblement banal, et d’un autre, c’est tellement bizarre que ça semble incroyable. C’est un aspect difficile du monde spirituel dont les prêtres ne s’occupent pas actuellement. »

Le nombre de demandes d’exorcisme est en forte augmentation en Angleterre, comme dans le reste du monde. En Italie, où exercent environ quatre cents exorcistes, plus de cinq cent mille personnes auraient été possédées au cours de ces dix dernières années, soit trois fois plus qu’au cours des décennies précédentes. Le révérend Bray, qui s’est penché sur deux nouveaux cas au cours des quinze derniers jours, rencontre fréquemment des gens qui se pensent hantés, mais qui ne le sont pas. « Très souvent, ce sont des personnes atteintes de maladies mentales de diverses natures. Si je crois que quelqu’un a besoin d’un examen médical, je le lui dirai. Je leur suggère souvent d’aller voir leur médecin généraliste. »

Une famille musulmane lui a récemment demandé de chasser les démons de sa maison, qu’elle pensait hantée. Elle lui avait été envoyée par les services sociaux et le bureau de son évêque. Il a déclaré : « Parce qu’ils avaient vu ce qu’ils pensaient être un moine, ils ont estimé qu’il s’agissait d’un fantôme chrétien. Ils en ont donc conclus qu’ils avaient besoin d’un ministre de la délivrance chrétien, ou d’un exorciste, peu importe le nom que vous voulez nous donner, pour régler le problème. Ils étaient terrifiés. » Il a décrit les manifestations du moine fantomatique comme « une activité poltergeist de bas niveau. » Il est allé visiter la maison, son étole autour du cou, et il a réussi à résoudre le problème avec une bénédiction et des prières.

L’Église d’Angleterre, dont il fait partie, a déclaré : « Le ministère de la délivrance est un ministère distinct et spécialisé, régi par des directives et devant uniquement être assuré par des membres du clergé ayant reçu une formation spécifique. Bien que le terme « exorcisme » soit couramment utilisé, en particulier dans les films et par les médias, pour couvrir toute une gamme d’actions, il s’agit d’un rite spécifique, et extrêmement rare, qui ne peut être effectué qu’avec l’autorisation d’un évêque. »

Source : Ghost Exorcism.

Partager:
Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

avatar
  Subscribe  
Me prévenir