Des Nouvelles d’Annabelle et du Musée de l’Occulte

Tony Spera, le gendre d’Ed et Lorraine Warren, s’occupe du musée de l’occulte, qui est situé au 30 Knollwood Street, à Monroe, dans le Connecticut. Malheureusement, après des années de déboires, il a été obligé de le fermer.

En 2014, des habitants du quartier ont commencé à se plaindre des nombreux touristes qui venaient le visiter, les accusant de faire du bruit, de jeter des mégots de cigarettes et des bouteilles de bière dans leur cour, de frapper à leurs portes et à leurs fenêtres à toute heure du jour et de la nuit, et de laisser leurs voitures garer le long de la rue. Ken Kellogg, conseiller municipal a déclaré : « Je suis très sensible à leurs préoccupations. Ce n’est pas seulement le trafic. Des gens qui viennent de l’extérieur de l’État errent dans le quartier, frappant à la porte des autres résidents pour leur poser des questions sur le musée. »

Le dimanche 13 octobre, un homme a remarqué trois voitures stationnées dans la rue, et il s’est empressé de prévenir la police, qui a verbalisé deux personnes.  « Ce n’est pas un musée », a souligné le chef de la police, John Salvatore. « C’est une maison résidentielle. La rue est une voie publique très étroite, et inadéquate pour le stationnement de toute entreprise commerciale. Le trafic généré par la maison gêne les voisins. »

Le mois suivant, les autorités ont interdit l’exploitation du musée. « C’était une utilisation commerciale non autorisée, car ils facturaient des personnes ». Elles ont installé plusieurs panneaux pour prévenir les visiteurs, et elles ont mis en place des patrouilles de police.

Tony s’est donc retrouvé dans l’obligation de fermer le musée de l’occulte. Il a accroché des écriteaux, « Keep Out » et « No Trespassing », à l’entrée de la propriété, et il a publié un message sur le site Web de la New England Society of Psychic Research, dont il est maintenant le dirigeant : « Le musée de l’occulte est fermé. Nous recherchons un nouvel emplacement. » Il a également signalé avoir installé des lumières supplémentaires, ainsi que de nouvelles caméras de sécurité. « Je me suis mis en conformité avec l’ordre de la ville, et j’ai rajouté des panneaux de signalisation pour tenter de réprimer les visites des curieux et des fans. J’ai fait de mon mieux pour arrêter l’intrusion des invités indésirables. Moi non plus, je ne suis pas satisfait que des gens se faufilent dans la maison à toute heure, et du fardeau imposé aux voisins et au service de police local, qui fait un travail fantastique pour surveiller et garder la propriété. »

L’activité s’est calmée pendant un moment, puis elle s’est à nouveau intensifiée. En août 2016, un voisin a pris des photos et des vidéos prouvant que des visites avaient été organisées sur la propriété le mois précédent. Tony a demandé une audience à l’hôtel de ville pour plaider sa cause, mais la fermeture du musée a été confirmée et toutes les publicités invitant à le visiter ont dû être supprimées.

Peu de temps après, des résidents de Knollwood Street ont signalé à la mairie que des équipes de télévision de Connecticut News étaient venues interviewer Tony Spera, et qu’une « voiture étrangère » s’était garée devant la maison. « Les gens viennent de Pennsylvanie dans le New Jersey. Ils viennent de partout. »

En octobre 2017, une nouvelle plainte a été déposée contre Tony Spera, l’accusant de continuer à exploiter le musée, et il a été condamné à une amende de treize mille cinq cents dollars. Cependant, des curieux continuent à se montrer, et il doit payer une amende de cent cinquante dollars par jour pour non-respect de l’ordonnance.

Le dimanche 8 avril 2018, il a prévenu les autorités qu’une équipe de télévision allait venir chez Lorraine Warren pour tourner un épisode d’une émission diffusée sur Travel Channel. « Très bien », lui ont-elles répondu. « Ce type d’événement n’est pas un problème. Nous sommes heureux que les visites aient cessé. J’espère que l’émission de Travel Channel ne génèrera aucun trafic dans le quartier, ce serait vraiment regrettable. »

Kimberly Wolff Thompson, qui habite en face du musée depuis vingt-trois ans, s’était liée d’amitié avec Ed et Lorraine Warren dès son arrivée dans le quartier. « Nous les avons rencontrés lors de notre inspection de la maison. Ils étaient de la famille pour nous. C’est un super petit quartier. Je venais du New Jersey, et je n’avais aucune idée de qui ils étaient. »

Elle a raconté qu’en 2013, après la sortie du film Conjuring, Tony Spera avait commencé à organiser des événements chez Lorraine Warren le samedi soir, et que la situation avait brusquement dégénéré. « Cinquante à soixante voitures stationnaient dans l’allée circulaire et dans la rue. En plus du bruit et des rôdeurs, certains conducteurs renversaient des sections de mon mur en reculant. »

Elle a rajouté qu’après la sortie des deux autres films de la série Conjuring, les visiteurs étaient devenus plus nombreux encore. « Je dînais avec mes fils et ils frappaient à ma fenêtre, nous surprenant et me demandant : « Le musée est-il ouvert ? Où est le musée ? » Un jour, alors que l’un de ses fils tondrait la pelouse, quelqu’un lui a tapé sur l’épaule pour lui poser des questions sur la maison des célèbres enquêteurs du paranormal.

Peu de temps avant la mort de Lorraine, elle a vu des gens regarder par ses fenêtres et prendre des photos. Elle est convaincue que l’esprit de Lorraine est toujours là. « S’ils étaient vraiment des fans d’Ed et Lorraine Warren, ils les laisseraient en paix, même après leur décès. »

Le musée de l’occulte est donc officiellement fermé. Personne ne sait s’il rouvrira un jour, mais il renferme toujours les objets hantés ou maudits récupérés par Ed et Lorraine Warren lors de leurs enquêtes. Le 14 août 2020, des rumeurs ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux que la poupée Annabelle avait réussi à s’échapper de sa prison de verre. Tony Spera a alors publié une vidéo sur YouTube pour démentir l’information.

« Je suis là pour vous dire quelque chose. Je ne sais pas si vous voulez entendre ça ou pas, mais Annabelle ne s’est pas échappée. Annabelle est vivante, enfin, je ne devrais pas dire vivante, Annabelle est là, dans toute sa gloire infâme. Elle n’a jamais quitté le musée. Rappelez-vous, j’ai une sécurité de haute technologie ici. Si elle avait quitté le musée, j’aurais immédiatement su si quelque chose s’était passé ou si quelqu’un était entré par effraction. J’ai de bons systèmes d’alarme ici, et la police est prête à répondre. Ils répondent en quelques minutes, peut-être, dans un tel cas.

Mais Annabelle est là. Elle n’est allée nulle part. Elle n’a pas fait de voyage. Elle n’a pas volé en première classe et n’est pas sortie pour rendre visite à son petit ami. Alors la voici. Mettons fin aux rumeurs, les gars.

J’apprécie votre inquiétude. Je serais inquiet si Annabelle partait vraiment, parce qu’elle n’a rien d’un jouet. »

Sources : The Monroe Sun, Heavy.

Partager:
Pour marque-pages : Permaliens.
Subscribe
Me prévenir
guest
4 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Béal Arnaud
Béal Arnaud
3 jours plus tôt

Merci!

Le Sudiste
Le Sudiste
1 mois plus tôt

Très intéressant cette histoire, merci Djaseve pour cet article ! 😉

Le Sudiste
Le Sudiste
1 mois plus tôt

Interessant tout ça… Merci Djaseve pour cet article ! =D