Maison Hantée

Bonjour, tout d’abord, je me présente. Je m’appelle Jessica, aujourd’hui, j’ai 33 ans.

J’habite dans un petit village près de Liège où j’ai vécu toute mon enfance et j’y réside toujours.

C’est vers l’âge de sept ans que j’ai commencé à apercevoir des silhouettes, comme cet homme au pied de mon lit, un homme habillé en noir et blanc avec un chapeau melon et une petite moustache. Petit à petit, j’en ai vu d’autres plus féminines, mais je n’arrivais pas à distinguer leurs visages. Étant un enfant, bien souvent les parents ne nous croient pas et pensent qu’on a beaucoup d’imagination. Donc, quand j’en parlais à mes parents, ils me disaient que c’était certainement un mauvais rêve.

J’essayais de ne pas faire attention à elles et de les ignorer, mais plus je grandissais, plus les phénomènes et apparitions se faisaient présents. Des silhouettes dans les miroirs que j’avais dans ma chambre et que je cachais avec des posters pour ne pas les voir, cette porte qui menait au grenier avec cette impression que quelqu’un allait descendre… Je mettais plein de peluches sur le devant pour me sentir en sécurité, et malgré ça, je ne dormais pas spécialement bien. De plus, ma mère m’a toujours dit que j’étais un enfant qui ne dormait pas la nuit, j’avais beaucoup de mal à m’endormir et à faire une nuit complète de sommeil, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

Par la suite, mes rêves sont devenus assez étranges, dont celui où il y avait plusieurs chiens qui en pleine nuit sortaient de terre. Je pouvais clairement identifier leurs races. J’en ai parlé le lendemain à ma mère, et elle m’a expliqué qu’il y avait bien ce genre de chiens enterrés là, mais qu’ils appartenaient à l’ancien propriétaire de la maison.

Pendant une période, tout cela s’est calmé, mais un soir, à 4 h du matin, un miroir s’est arraché du mur et s’est retrouvé à l’autre bout de la pièce sans explication logique. J’étais seule, mes parents n’étaient pas présents à ce moment-là, et j’ai commencé à croire à tout ce qui se passait. Les choses ont commencé à s’intensifier de plus en plus, des bruits et des soupirs, je n’osais même pas inviter mes amis à la maison. Plusieurs d’entre eux ont pu entendre certaines choses et apercevoir des phénomènes, comme la sensation que j’avais chaque nuit, quand j’étais couchée dans mon lit, qu’on me remontait la couette sur moi alors qu’il n’y avait personne dans ma chambre.

Les choses ont commencé à devenir de plus en plus terrifiantes, des objets en lévitation, qui bougent, comme ce papier que j’avais jeté dans la poubelle et qui en est ressorti. Un soir, alors que je dormais, j’ai entendu frapper plusieurs fois à la porte, à la manière d’un jeu. J’ai eu tellement peur que j’aie fait un malaise. En me réveillant, je me suis rendu compte que j’étais recroquevillée contre le mur avec des marques de bleu au niveau de ma jambe, des traces que je n’avais pas avant de me coucher.

Là où tout a commencé à dégénérer, c’est lorsque j’ai invité ma compagne à la maison. Je n’étais pas sereine à l’idée qu’elle reste dormir, elle était très sceptique, elle ne croyait pas à tout cela. Nous avons été témoins de beaucoup trop de phénomènes auditifs et visuels, la peur nous a gagnées lorsqu’on a dormi une semaine dans le salon. Fatiguées, nous nous sommes tournées vers un médium qui, après plusieurs questions, m’a confirmé qu’une entité était bel et bien présente. Nous avons fait des « rites » qui ne se sont pas montrés concluants.

J’ai récemment adopté un chien qui lui-même n’est pas serein quand il s’agit de monter, les oreilles baissées, et ne bouge plus et fixe toujours les mêmes endroits. 

À ce jour, ces phénomènes sont toujours présents, mais les ignorer et avoir l’habitude me donne la sensation que cette « choses » n’est plus aussi puissante.

Jessica.

Vous aussi, Partagez votre Histoire !

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments