Je n’y Croyais pas… et Pourtant…

Ouija

Voilà, étant donné que je suis anonyme je me lance. Ça date d’il y a plus de 10 ans mais ça m’a marqué…

J’avais 14 ou 15 ans et je venais de quitter une grande cité de l’est de la France pour m’installer dans une maison individuelle en périphérie d’une agglomération de taille moyenne avec ma famille. Très rapidement, et contrairement à ce que je pouvais penser, je me suis fait des amis. Je venais d’un milieu différent, mais on m’a vite intégré. Je suis même devenu le nouveau « à la mode » du collège. Tout le monde était cool avec moi… Et c’est ainsi que j’ai découvert des « jeux » et des « activités » différentes de celles que je pratiquais dans ma cité.

Un mercredi après-midi, une amie m’a invité chez elle en compagnie d’autres camarades. Elle m’a dit qu’ils appelaient les esprits de temps en temps mais moi je n’y ai pas cru une minute, j’ai même rigolé… lol. Elle m’a expliqué que ça s’appelait du spiritisme, qu’on posait un verre sur une table, que tout le monde mettait son doigt dessus et qu’il y avait de bons et de mauvais esprits. Je lui ai tout de suite fait remarquer que c’était les doigts et non pas les esprits qui faisaient bouger le verre, car ils n’existaient pas… Bref je me suis montré très sceptique… voir très moqueur. J’ignorais, et j’ai continué à l’ignorer jusqu’à ce que je fasse des recherches récemment, que cette pratique s’appelait le Ouija.

L’après-midi venu, après le collège, j’ai mangé un bon kebab et je suis allé chez ma camarade. Nous étions environ sept ou huit filles et garçons. Maison de ville plutôt ancienne, beaucoup de bois, intérieur de même, ça respirait la vieille France mais ça semblait chic et propre (vous savez cette petite odeur de cuir et de bois)… C’était nouveau pour moi qui venais d’une cité HLM.

Bref très vite, les filles, qui avaient l’air d’être habituées, ont dessiné la fameuse planche, avec les chiffres, les lettres, le oui, le non, puis elles ont placé un mini verre retourné au milieu… Elles ont allumé des bougies, éteint les lumières, fermé les volets et on a commencé. J’ai fait remarquer que l’ambiance ressemblait à celle de la Phantom Mansion de Disneyland Paris… mais ça n’a pas plu et j’ai reçu mon premier regard de travers LOL. Étant donné mon état d’esprit, Coralie, la fille qui m’avait invité et qui prenait tout ça au sérieux, m’a demandé de respecter les autres et de ne plus rigoler. Bref, on a commencé dans cette ambiance, tout le monde avait un doigt sur le verre et là, Coralie a dit une phrase du genre « Esprit es-tu là, si tu es là manifeste-toi… » Et… rien !

J’ai regardé tout le monde d’un air moqueur, on m’a regardé de travers, j’ai baissé la tête et j’ai décidé d’être sérieux. A ce moment-là, Coralie a recommencé son incantation… et le verre s’est mis à bouger vers le Oui… Je n’y croyais toujours pas. Je touchais très légèrement le verre et j’essayais de regarder discrètement qui exerçait une pression… Elle a ensuite demandé « Esprit comment t’appelles-tu ? » et le verre s’est dirigé vers des lettres, quatre ou cinq pas plus, mais je ne me souviens plus lesquelles… Elle a continué : « Quel âge as-tu ? Es-tu un mauvais esprit ? Le verre a glissé vers le Non puis les lumières des bougies autour de nous ont semblé baisser d’intensité et un petit tremblement s’est fait ressentir dans un des murs contre lequel était apposé un beau bar en bois massif.

WAOUW ! Gros moment de flip. Mon cœur s’est accéléré et j’ai commencé à prier dans ma tête, récitant le peu de versets coraniques que je connaissais. Et tout s’est arrêté. Elle a essayé de rappeler l’esprit mais le verre ne bougeait plus. L’esprit ne répondait plus. J’ai essayé de réciter des prières du coran en Arabe, mais je les connaissais mal étant très peu pratiquant, et j’ai demandé la protection de Dieu en Français… J’ai même failli partir en courant, mais je suis resté pour donner l’image de quelqu’un de courageux. A ce moment-là, Coralie m’a regardé et elle m’a dit : « Tu arrêtes ça tout de suite. » Elle avait vu mes lèvres bouger et elle avait compris que je priais. Elle m’a dit un truc que je n’oublierai jamais : « T’arrêtes tes prières, en musulman ou en Français peu importe, sinon ça ne va pas marcher !!! »

Ok… J’ai baissé la tête une nouvelle fois, mais là j’y croyais un peu plus et je ne faisais plus le malin. Je commençais même à avoir peur. On a recommencé la séance et cherchant à appeler un esprit, elle a dit : « Esprit es-tu là ? Si tu es là manifeste-toi. » Après quelques tentatives ratées, le verre a glissé sur le Oui. Elle lui a ensuite demandé « Comment t’appelles-tu esprit ? » et le verre s’est dirigé vers le Non. « Tu ne veux pas donner ton nom ? »  « Non. » Soudain, le mur s’est remis à trembler… et mon cœur s’est accéléré une nouvelle fois, mais je n’ai pas prié. Je n’avais pas envie de me faire gronder par ma pote. «  Es-tu un mauvais esprit ? » Le verre a glissé vers le Oui et le mur a recommencé à trembler. Les tremblements étaient de plus en plus forts, de plus en plus rapprochés, et les lumières des bougies montaient et baissaient d’intensité. Là, elle a demandé : « Pourquoi es-tu un mauvais esprit, quel est ton but ? » Le verre a hésité pendant un moment entre Oui et Non, puis il s’est arrêté. Une copine, qui s’appelle Manon, a alors pris la parole : « Esprit, veux-tu t’en prendre à quelqu’un ici ? » et là, le verre a bougé sur le Oui…

Je ne vous cache pas qu’à ce moment-là, j’étais au bout de ma vie, même si je ne montrais rien. Mon cœur battait des records de vitesse. En plus les murs tremblaient, et ça n’était vraiment pas normal. Tout le monde flippait mais Manon a continué : « A qui veux tu t’en prendre ? » Après un moment d’hésitation, le verre s’est dirigé vers nous… et dans ma tête je me suis dit « Inchallah ce n’est pas moi… » Il s’est arrêté devant Coralie… Elle était tellement affolée que son visage s’est décomposé et qu’elle a commencé à pleurer.

A ce moment-là, le mur a tremblé un peu plus fort encore, puis quelque chose s’est mis à taper contre la paroi et deux verres du beau bar en bois sont tombés. Pendant que Coralie pleurait toujours le doigt sur le verre, un grand claquement s’est fait entendre (une porte ? Une fenêtre ? Un objet lourd ?), et il y a eu un gros moment de panique. Tout le monde s’est mis à courir. Certains pour rallumer les lumières, d’autres pour ouvrir les volets et tirer les rideaux. Les filles ont éteint les bougies et cassé la table d’incantation et moi j’ai suivi. J’ai de nouveau prié Allah (Dieu) en Français et en Arabe… « Allah protège moi » « Dieu aide moi »…

Les filles ont calmé Coralie, qui était à la limite de perdre connaissance, puis on s’est assis sur des fauteuils et des canapés et on a parlé de tout sauf de ça. On a bu quelques verres, regardé la TV, branché la console. Très vite on est passé à autre chose, et on est partis dans nos délires d’ado (vous savez les premières expériences…). Étrangement, tout le monde semblait détendu… mais moi j’y repensais entre deux discussions. J’étais content de ne pas dormir chez elle ce soir-là, et je n’y suis jamais retourné.

Voilà mon expérience. Je n’ai plus jamais voulu retoucher à ça, et je ne me suis plus jamais moqué. J’ai fait par la suite des recherches sur les esprits, les démons, les exorcismes et tout ce qui est en rapport avec la religion (musulmane et catholique) et j’ai trouvé des réponses et descriptions très similaires dans les deux religions… donc j’y crois encore plus… car tout y est décrit, indiqué, raconté et ceci de façon très similaire dans les deux religions !!!

Je suis maintenant persuadé qu’il n’y a qu’un Dieu, peu importe comment on y croit, et que les religions sont juste différentes façons de le prier…

Je suis prêt à répondre à vos questions si vous voulez, je suis très ouvert, par contre je reste anonyme les amis. 🙂

Mehdi.

Vous aussi, Partagez votre Histoire !

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
5 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Lara
2 années plus tôt

Démon !! Les Ouija ressentent les émotions, faut faire super gaffe si tu chiale ou que ta peur tu montre rien mais le Démon voit !!

Arnaud
Arnaud
5 années plus tôt

Concernant les seances de spiritisme, une expérience québécoise sur la nécessité d’un médium a été menée. Il s’agit de l’expérience du fantôme « Philippe ». On peut trouver des reportages sur YouTube et des pages à ce sujet sur le net en général. Après avoir visionné et lu, je me suis fait mon opinion…peut-être devriez-vous vous y intéresser.

Limpyka
Limpyka
5 années plus tôt

Bonjour Medhi Qu’elle aventure!!! merci pour ton témoignage qui m’a captivé ^^ merci aussi de passer le message quand on ne sait pas on ne touche pas on est toujours attiré par l’interdit ou l’inconnu ^^ tant que tu n’as pas de suivi c’est le principal A bientot L’anonyme .

Sereina
Sereina
5 années plus tôt

Bonjour Mehdi ! Merci pour nous avoir partagé ton témoignage, j’espère que les sceptiques se rendront compte qu’il ne faut pas jouer a invoquer les esprits que ça soit avec le Ouija ou avec autre chose. Bonne journée et que Dieu te bénisse ^^

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings