Le Parc d’Attraction du Lac Shawnee

Le Parc d'Attraction du Lac ShawneeEn Virginie-Occidentale, à quelques kilomètres de la ville de Princeton, se trouve le Parc d’Attraction abandonné du Lac Shawnee, qui serait le plus effrayant et le plus hanté de tous les parcs d’attractions du monde.

Le Massacre de la Famille Clay

La Ferme de Mitchell Clay

La Ferme de Mitchell Clay

En 1774, Lord Dunmore, gouverneur royal de Virginie, attribua une concession de la couronne de 803 âcres de terres à Mitchell Clay. L’année suivante, Mitchell, sa femme Phoebe et leurs enfants se déplacèrent jusqu’à leur propriété, qui recouvrait les deux côtés de la rivière Bluestone en Virginie-Occidentale, puis ils commencèrent à travailler leurs terres, construisant également une maison, qui fut la première du comté de Mercer. Une fois terminée, la ferme comprenait un enclos pour le bétail, un champ de tabac, un de blé, un verger, un potager et bien évidemment, leur habitation.

Au mois d’août 1783, après avoir récolté les céréales, Mitchell demanda à certains de ses enfants de l’aider à construire des clôtures autour des piles de grains pour les protéger du bétail qui errait dans les champs mais un jour il dut aller à la chasse et il laissa ses deux grands fils, Ezechiel et Bartley, âgés respectivement de 16 et 18 ans, continuer sans lui. Pendant qu’ils travaillaient aux clôtures, leurs sœurs lavaient le linge sur le bord de la rivière et leur mère et les enfants les plus jeunes se trouvaient à l’intérieur de la maison. Soudain, onze indiens Shawnees surgirent des bois, qui attaquèrent les deux garçons, puis un coup de feu retentit et Bartley s’effondra sur le sol, mortellement touché. Alertés par le bruit, les filles se précipitèrent vers la maison, courant sans le savoir vers leurs assaillants. En arrivant à la ferme, Tabitha, qui avait alors 16 ans et qui était la fille ainée de la famille, vit que l’un des indiens tentait de scalper son frère Bartley et aussitôt elle lui sauta dessus, cherchant à s’emparer de sa lame. La jeune fille lutta vaillamment, mais durant le combat elle reçut plusieurs coups de couteau, qui lui furent fatals.

Shawnee

shawnee

Pendant que se déroulait cette tragédie, un homme se trouvait sur le côté de la maison, Liggon Blankenshop, qui regardait la scène sans oser intervenir. Quand Phoebe l’aperçut, elle le supplia de sauver ses enfants mais l’homme se retourna sans rien dire et s’enfuyant aussi vite qu’il le pouvait il courut prévenir les colons des campements les plus proches, qui se trouvaient à New River, que tous les membres de la famille Clay avaient été tués par des indiens. Son nom et sa réputation en furent à jamais ruinés. Les Shawnees scalpèrent Tabitha et Bartley puis emportant Ezechiel avec eux, ils retournèrent dans la forêt d’où ils étaient venus. La pauvre mère tira les corps de ses deux enfants dans la maison puis attrapant les plus jeunes par la main elle se mit à courir vers Bailey, à dix kilomètres de là, pour y chercher assistance.

En revenant de la chasse, quand Mitchell découvrit les corps sans vie de ses deux enfants, il supposa que toute sa famille avait été tuée ou capturée et coupant à travers bois il se dirigea vers les colonies de New River, où il espérait parvenir à obtenir de l’aide. Durant tout le trajet, il remarqua que des Shawnees le suivaient sur les chevaux qu’ils lui avaient volés, mais il réussit à leur échapper et au petit matin il atteignit enfin les premiers campements de colons. Aussitôt prévenu, le capitaine Matthew Farley forma un petit détachement de volontaires qui se mit rapidement en route pour la propriété de la famille Clay. Une fois à la ferme, les hommes remarquèrent que les indiens s’étaient séparés en deux groupes, et ils décidèrent de suivre la piste qui menait à la montagne Cherry Point, à l’ouest de la rivière Coal.

Au cours de la nuit, le capitaine et ses hommes parvinrent à les rattraper mais le capitaine décida d’attendre les premières lueurs de l’aube avant de les attaquer, pensant qu’en les encerclant ils étaient surs de les capturer. Malheureusement, lorsque le premier Shawnee se réveilla, il repéra immédiatement Edward Hale, l’un des hommes embusqués, et ce dernier l’abattit avant qu’il ne puisse donner l’alerte. Bien évidemment, le coup de feu réveilla ses compagnons et un échange de tirs s’en suivit au cours duquel deux indiens furent tués et un autre blessé. L’homme suppliait ses poursuivants de lui laisser la vie sauve quand soudain Charles Clay, qui avait seulement 12 ans à l’époque, l’abattit d’une balle,  » pour venger ses frères et sœurs.  »

Puis, comme deux des enfants de la famille Clay avaient été sauvagement assassinés, deux des hommes du groupe décidèrent de prélever des bandes de peau sur les morts Shawnees, en transformant certaines en sangles de rasoir et emportant les autres comme trophées. Ces sinistres souvenirs furent conservés par leurs familles et transmis de génération en génération. Pendant ce temps, le second groupe d’indiens se dirigeait vers Chillicothe, dans l’Ohio, avec leur prisonnier, qui fut torturé et brûlé sur un bucher.

Après cette tragédie, Phoebe et Mitchell Clay n’eurent plus le cœur à rester dans leur ferme, et ils retournèrent à Pearisburg où ils terminèrent leur vie. Des rumeurs commencèrent alors à se répandre qui affirmaient que les terres près du lac Shawnee étaient maudites, faisant fuir les nouveaux colons qui refusaient de s’installer à côté ou de s’en approcher.

Le Parc d’Attraction du Lac Shawnee

La Piscine du Lac Shawnee

  » Vous pouvez faire du bateau et nager dans de l’eau potable. « 

Au début des années 1920, Conley T. Snidow, qui ignorait tout de ces histoires de malédiction, acheta l’ancienne propriété de la famille Clay afin d’y faire construire le parc d’attraction dont il rêvait depuis longtemps. En 1926, le parc du Lac Shawnee ouvrit ses portes, proposant une grande roue, un manège à balançoires, un lac, où il était possible de naviguer, et un petit étang destiné aux baignades. Un soin tout particulier était accordé à la qualité de l’eau, qui était filtrée dans du sable avant d’être versée dans l’étang, et un service avait été prévu pour que tous les visiteurs puissent se baigner, leur proposant de louer un maillot de bain en laine pour seulement 10 cents. Puis, comme le parc connaissait un grand succès parmi les nombreuses familles de mineurs de la région, une salle de bal, une piscine, des stands de tir, des autos-tamponneuses, des montagnes russes, des véhicules motorisés, des pédalos et des marchands de friandises vinrent s’ajouter aux premières attractions.

En 1950, une camionnette de livraison apportait de la soude à la buvette quand elle se trompa de chemin et s’engageant dans l’aire de jeux des enfants elle heurta violemment le manège à balançoires, qui était en marche et tournait rapidement, tuant une petite fille d’une dizaine d’années. Le 3 juillet 1966 au matin une mère laissa son fils de 11 ans s’amuser seul dans le parc, mais quand elle revint le chercher à midi, il se révéla introuvable. La malheureuse fouilla la propriété pendant des heures, en vain, puis le soleil commença à plonger vers l’horizon et quand les derniers visiteurs quittèrent le parc, alors son corps apparut. L’enfant s’était noyé après que son bras se soit coincé dans un tuyau de drainage de la piscine qui était tellement bondée que personne ne s’en était aperçu. Depuis son ouverture, six personnes avaient tragiquement perdu la vie dans le parc d’attraction, dont un homme qui avait sauté du haut de la grande roue, mais après cette horrible tragédie, la décision fut prise de le fermer.

Dans les années 1970, le parc du Lac Shawnee reçut divers festivals de musique puis en 1985 Gaylord White, un homme qui avait travaillé pour M. Snidow dans sa jeunesse, racheta la propriété pour en faire des lotissements. Malheureusement, quand il commença à creuser la terre, il découvrit un certain nombre d’ossements humains et quelques artefacts, et se demandant si un cimetière indien ne se trouvait pas à cet endroit, il abandonna son projet.

En 1988, deux équipes d’archéologues de différents collèges vinrent fouiller le parc, retrouvant les traces circulaires d’anciens campements indiens tout autour du lac et treize squelettes, dont la plupart étaient des squelettes d’enfants. D’après leurs observations, les Shawnees avaient abandonné ces terres plusieurs centaines d’années avant l’arrivée des premiers colons mais ils y avaient vécu pendant longtemps et ils estimaient à trois mille le nombre d’indiens à avoir été enterrés sur le domaine. Pour les Shawnees, cet endroit était considéré comme sacré et voyant qu’ils ne pouvaient plus le défendre, ils l’avaient probablement maudit avant de l’abandonner, comme ils avaient pour coutume de le faire en de telles circonstances.

Les Fouilles du Lac Shawnee

Les Fouilles du Lac Shawnee

M. White, qui se refusait à bouleverser leurs sépultures, décida alors de rouvrir l’ancien parc d’attraction mais malheureusement il ne connut pas le même succès et vu sa faible fréquentation les manèges ne tournèrent que trois ans avant d’éteindre définitivement leurs lumières.

La Hantise du Lac Shawnee

Voiture Abandonnée au Lac Shawnee

Depuis qu’il avait acheté la propriété du Lac Shawnee, M. White avait remarqué un certain nombre de phénomènes inexplicables et ces expériences avaient fini par le convaincre que l’endroit était hanté. Lorsqu’il se promenait dans le parc, souvent il entendait des bruits bizarres et il sentait une présence derrière lui, qui lui touchait parfois le bras ou l’épaule. Un jour, alors qu’il débroussaillait le terrain perché sur son tracteur, une fillette lui apparut qui portait une robe rose avec des manches à volants et qui regardait fixement son véhicule. Alors, comme l’engin semblait la fasciner, il décida de le laisser là afin qu’elle puisse l’examiner à sa guise. M. White pensait que cette petite fille était celle qui avait été tuée au début des années 1950 et souvent, quand il se promenait près du manège à balançoires il connaissait de curieuses expériences, qui le confortait dans cette idée et qu’il décrivait ainsi:  » Parfois, le siège commence à se déplacer ou à se balancer sous votre main, jusqu’à ce que sentiez l’air froid souffler au travers, et quand vous arrivez au milieu, vous sentez quelque chose de chaud. Je crois que c’est son esprit.  »

Peu à peu, des rumeurs se mirent à courir que le parc abandonné était hanté, qui se firent plus insistantes encore alors que le temps passait. Puis, comme les curieux se pressaient à l’entrée de la propriété, M. White commença à la faire visiter, partageant son histoire et ses observations avec ceux qui le lui demandaient. Lorsqu’ils parcouraient l’ancien parc les visiteurs avaient souvent l’impression d’être observés, ils disaient entendre des bruits étranges, des pas, des voix d’enfants, des cris, des chants indiens… Certains prétendaient que des mains désincarnées les touchaient, d’autres affirmaient avoir été poussés et parfois, sans raison apparente, les voitures de la grande roue ou les sièges du manège à balançoires se mettaient à bouger sous leurs regards incrédules.

Des enquêteurs du paranormal commencèrent à rapporter leurs expériences, affirmant avoir réussi à photographier des Hommes de l’Ombre et autres apparitions spectrales alors qu’ils se trouvaient sur la propriété. Près des balançoires, la voix d’une fillette se faisait prétendument entendre, qu’ils enregistraient parfois et qui disait des choses légéres, comme  » Je fais de la balançoire  » ou, parlant du propriétaire du parc,  » Je l’aime trop Gaylord.  »

Une histoire raconte qu’un été, au début des années 2000, deux hommes qui pensaient que les vieilles voitures de la grande roue pouvaient avoir une certaine valeur sur le marché des antiquités décidèrent d’aller en voler une.

Voiture de la Grande Roue

Voiture de la Grande Roue

Le crépuscule commençait à tomber lorsqu’ils garèrent leur camionnette à l’abri des regards, et après avoir ramassé leurs outils ils se glissèrent dans la propriété. Une fois arrivés sous la grande roue, une voiture se mit à se balancer violemment d’avant en arrière et braquant leurs lampes de poche sur le manège, ils s’aperçurent que deux jambes et deux pieds dépassaient du siège. Terrifiés, les hommes se mirent à courir vers leur véhicule et jamais ils ne voulurent retourner au parc, même en plein jour.

Puis, comme le Parc d’Attraction du Lac Shawnee devenait célèbre pour ses phénomènes surnaturels, il finit par attirer l’attention des médias et des équipes de télévision vinrent enquêter sur  » l’endroit le plus terrifiant d’Amérique.  » En 2005, lors du tournage d’un épisode pour l’émission Scariest Places on Earth, la médium, qui était pourtant sous contrat, refusa de continuer l’aventure en raison  » d’une énergie spirituelle trop forte  » et après avoir entendu le bruit de tambours et des chants indiens, aucun membre du groupe ne voulut rester sur la propriété à la nuit tombée. Quelques années plus tard, en 2010, l’un des membres de l’émission Spirit Lab se serait retrouvé prisonnier de l’ancienne billetterie alors que la porte n’avait pas de verrou.

Guichet au Lac Shawnee

Guichet au Lac Shawnee

En 2013, après la disparition de M. White, son fils Chris prit sa suite, et aidé de sa mère, il continue à faire visiter le parc aux nombreux amateurs du paranormal qui lui en font la demande. De nos jours, les lugubres silhouettes des vieux manèges rouillés se dressent toujours dans le parc d’attraction abandonné, qui reste le théâtre d’étranges phénomènes. Comme dans tous les lieux supposément hantés les batteries se videraient brusquement, les appareils photos et les caméras tomberaient fréquemment en panne et des apparitions spectrales s’inviteraient sur les clichés.

Pour une raison qu’ils ne s’expliquent pas, de nombreux visiteurs se sentiraient irrésistiblement attirés par le manège à balançoires, où une présence se laisserait parfois deviner. Outre les mouvements fréquemment rapportés, les chaines des balançoires s’emmêleraient inexplicablement entre elles et une jeune fille habillée d’une robe rose à volants tachée de sang se matérialiserait parfois, qui se tiendrait debout sur l’un des sièges ou juste à côté. Un jour, un enfant qui possédait prétendument des capacités psychiques se serait directement approché de l’une des balançoires et il aurait commencé à discuter avec une présence qui n’était visible que pour lui.

Les Balançoires du Lac Shawnee

Les Balançoires du Lac Shawnee

De sombres silhouettes se matérialiseraient sur les sièges lacérés des voitures de la grande roue, une à neuf heures et une autre à son sommet, qui sauterait dans le vide et disparaitrait avant d’atteindre le sol, laissant à penser que l’homme qui s’était suicidé en se jetant du haut du manège revivrait sa mort encore et encore. Un jour, un homme qui s’était arrêté au parc pour déjeuner aurait vu sa voiture secouée par une force invisible et une rumeur rapporte que des promeneurs auraient été suivis par  » quelque chose  » en retournant chez eux, dont ils auraient eu beaucoup de mal à se débarrasser.

Bien que le lac Shawnee soit ouvert à la pêche depuis de nombreux années, le parc d’attraction garde ses portes verrouillées et il faut téléphoner à ses propriétaires pour le visiter. Les pêcheurs qui tentent d’attraper des poissons-chat dans les eaux boueuses de l’étang apercevraient parfois des silhouettes étranges nager sous sa surface trouble et certains qui étaient rentrés dans l’eau auraient été brusquement attrapés et entrainés vers le fond par quelque chose qui aurait ensuite tenté de les empêcher de remonter.

Chaque année, vers la fin du mois d’octobre, un événement est organisé, le Dark Carnival, au cours duquel sont proposées une visite historique des lieux, une découverte des phénomènes de hantise et une attraction de type maison hantée.

Darl Canival au Lac Shawnee

Darl Canival au Lac Shawnee

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés

  • A Découvrir Également: