Être une Empathe le Malheur des Dons…

Petite Fille Gothique

Salut, je tiens à dire que c’est la première fois que je parle de mes expériences à des inconnus et que je vais parler de mes plus écrasantes en temps qu’Empathe ou de Médium depuis ma petite enfance.

Tout à commencé quand j’avais 3 ans. A cet âge, je voyais des ombres qui, je le savais, étaient des fantômes. Puis, dans mon ancienne maison, je me suis faite violemment poussée dans les escaliers du sous-sol et j’ai eu tellement peur que j’ai arrêté de voir.

Ensuite, à environ 14 ans, j’étais à l’école (un ancien couvent) et moi et ma meilleure amie passions devant la chapelle quand j’ai vue une sœur. J’ai questionné ma meilleure amie, qui est courant de mes talents, et elle m’a dit de me relaxer. Plus tard dans l’année le comportement de mon amie s’est mis à changer et elle m’a demandé ce qu’il fallait faire en cas de hantise. C’est là que je lui ai demandé si elle avait joué au Oui-Ja et elle m’a répondu positivement. Je lui expliqué la démarche à suivre, sachant que c’était un début de possession, et je lui ai rappelé que le Oui-Ja ouvre des portes. Ce que je lui dit je ne l’avais jamais lu, mais je sais que c’est vrai.

À 17 ans, cette année, ma grand-mère a eu une pneumonie qui s’est aggravée. Alors, je me suis rendue avec ma mère au centre pour ainés où elle était et j’ai ressenti une forte sensation de mort, de tristesse et de solitude dès que je suis rentrée dans le centre. Nous sommes montées pour voir ma grand-mère et en rentrant dans sa chambre j’ai eu la sensation qu’elle ne survivrait pas, que c’était fini. Je voyais qu’elle souffrait. Alors que nous étions sur la route pour revenir à la maison mon père a appelé sur le téléphone portable de ma mère. J’ai décroché (ma mère conduisait) et ce que m’a dit mon père, je l’ai dit en même temps que lui. Plus tard, aux funérailles, je n’ai pas pleuré mais je sentais la tristesse des autres dans la pièce où ma grand-mère se trouvait et dans la salle où un autre service avait lieu. J’ai du sortir car c’était trop écrasant.

Le 13 novembre 2015, c’est la pire expérience emphatique que j’ai vécue. Au souper, ma mère nous dit de monter à moi et ma sœur, puis à la télévision j’ai entendu les nouvelles de ce qui se passait à Paris, au Bataclan. J’ignorais ce qui se passait vraiment là-bas, je n’avais pas encore vu les images, mais je savais où ça se passait. Je n’habite pas en France mais au Québec. Puis, c’est dur à expliquer par écrit, mais quand j’ai vu les victimes j’ai senti leur douleur physique, ce qu’elles ont ressenti comme émotion: la peur. J’en tremble encore et j’ai envie de pleurer simplement en y repensant.

J’ai lu sur des forums que je suis une Empathe puisque j’ai aussi une grande intuition et je connais des choses sur le surnaturel ou non sans qu’on me le dise. Je connais instinctivement puis je me le suis fait confirmer, la couleur dominante de mon aura est le violet, la couleur spirituelle. J’espère…

Lys.

Vous aussi, Partagez votre Histoire!

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
Usagi
Invité

c’est vraiment , horrible vous êtes un aimant a émotions sa dois être assez dur de contrôler sa :/ je vous souhaite bien du courage ! dites moi les personnes qui voye l’aura des gens vous savez comment elle se prénomme ? j’ai toujours voulu savoir de qu’elle couleur était la mienne ^^

Mauriane
Invité

A ma connaissance, il n’y a pas de nom spécifique désignant les personnes qui voient l’aura. En revanche, elle change constamment de couleur, en fonction de vos émotions ou de votre état de santé. Donc la vôtre n’a pas une couleur spécifique, même s’il peut y en avoir une dominante^^.

Bon courage à vous, Lys. Je sais ce que c’est, et à quel point ça peut être dur.

wpDiscuz
  • A Découvrir Également: