Un Journaliste agressé par une Entité

Nick Petrillo, un photojournaliste de la Fox 43, aurait été griffé par une entité lors du tournage d’une émission dans une maison hantée, à Hanovre, en Pennsylvanie.

Nick Petrillo et Katrie Kyros, tous deux journalistes, étaient forts sceptiques en se rendant chez Tom et Deanna Simpson, un couple qui affirme que cinq fantômes et un démon, au moins, les harcèlent constamment depuis leur installation dans une maison de Maple Avenue, sept ans auparavant. Mais cinq minutes à peine après le début de l’interview:
 » Fondamentalement, quand nous sommes entrés dans la maison, je n’ai rien senti « , rapportait Nick. Mais brusquement:  » … c’était pratiquement comme un morceau de métal chaud… J’ai baissé les yeux sur mon poignet, et j’ai remarqué qu’il y avait une griffure là. « 
Le journaliste, qui dit n’avoir jamais vu quelque chose comme ça de sa vie, a révisé son jugement quand aux allégations des Simpson:  » Je n’y croyais pas vraiment jusqu’à que cela arrive. « 
L’incident n’a pas spécialement surpris Tom et Deanna, qui pensent que les entités ont été irritées par la présence des journalistes.   » Vous savez pourquoi? Parce que vous racontez l’histoire. Parce que vous la faites sortir d’ici. Je vous le dis tout de suite, c’est un avertissement « , expliquait Deanna en mettant de l’eau bénite sur le bras de Nick.

Deanna et Nick après l’attaque

Katrie Kyros, qui a déclaré avoir été inexplicablement touchée et pincée alors qu’elle se trouvait dans la maison, a affirmé que Mark et elle avaient pu observer  » des lumières étranges sur les murs et entendus des bruits. « 
Les deux journalistes avaient apporté un Ouija avec eux, mais Deanna était si terrifiée à l’idée d’une séance qu’elle a refusé qu’ils l’amènent à l’intérieur. Peut-être a-t-elle été bien inspirée finalement.

Tom et Deanna Simpson ont investi tout ce qu’ils possèdent dans l’achat de cette maison et ils ont découvert ses problèmes de hantise quelques temps plus tard. Selon Deanna, tout a commencé le jour où deux hommes lui sont apparus en rêve. Quand elle avait ouvert les yeux, ils étaient là, près de son lit, et ils la regardaient. Depuis, pas un jour ne s’est écoulé sans que son mari et elle n’observent quelque phénomène:  » Cela a commencé par de petites choses, comme le bruits de pas, des portes qui se fermaient toutes seules et des pleurs ou des sanglots dans des chambres vides. J’étais désespérée et je n’arrêtais pas de demander à Dieu de guérir cette maison. « 
Les Simpson possèdent de nombreuses preuves de ce qu’ils avancent. Ils ont réussi à prendre plusieurs photos et des enregistrements audio des entités et en 2010 leur maison a fait l’objet d’un premier reportage télévisé pour l’émission The Haunted, Killer From The Grave.

Désemparée, Deanna a alors cherché de l’aide auprès d’un prêtre et d’enquêteurs du paranormal, mais la situation a continué à empirer malgré leur intervention. Sur le plancher en bois de leur maison sont apparues de mystérieuses brûlures semblables à des empreintes de pas, Deanna et son mari ont commencé à se réveiller avec des marques de griffures, des ecchymoses, mais le plus éprouvant pour elle reste la vision qu’elle eut un jour où elle se lavait, lorsque levant les yeux vers le miroir de la salle bain une enfant morte lui apparut, gisant sur le sol:
 » Elle avait des cheveux blonds sable, vraiment bouclés, et les yeux et les lèvres foncés. Et il y avait du sang partout sur elle et le devant de sa robe. « 

Empreinte de pas sur le plancher

Ne sachant vers qui se tourner, Tom et Deanna ont alors contacté Amy Allan et Steve DiSchiavi, de l’émission Dead Files, sur Travel Channel. L’équipe de tournage s’est rendue à Hanovre en février, pour huit jours de tournage. Le dernier jour, Amy Allan s’est promenée dans la maison, comparant ses notes avec celle de Steve:  » La visite était assez intense et j’ai eu quelques interactions fascinantes avec les morts. Certains personnages historiques intéressants sont apparus, liés à des crimes qui ont eu lieu dans le passé. C’était assez intense. « 
Selon elle, à ce moment-là, la maison était hantée par cinq fantômes, dont trois étaient actifs et dangereux et elle était heureuse que les Simpson les aient appelés avant que la situation ne dégénère. Steve DiSchiavi, qui a enquêté sur la maison, expliquait que les Simpson n’avaient aucune idée de son histoire mais qu’il y avait eu beaucoup de violence sur la propriété, en particulier l’assassinat d’une jeune femme et la mort tragique de six enfants.
Avant de partir, Amy Allan a conseillé au Simpson d’embaucher un sorcier pour purifier la maison pendant trois jours et trois nuits. Ce qu’ils ont fait. Mais au bout de six heures, l’homme aurait quitté la maison et n’aurait jamais voulu y revenir. Après leur passage, Deanna a eu moins de cauchemars, mais les apparitions et les voix sont devenues plus fréquentes et les actes de violence se sont intensifiés. La chambre qui servait de bureau a même du être fermée à cause de la constante activité. Il s’est passé tellement de choses qu’en avril dernier, l’équipe de Dead Files est retournée sur les lieux, pour un nouvel épisode.
 » Cette maison n’est pas une hantise comme les gens en parlent, avec des odeurs de tarte ou de cannelle, ou un tiroir qui s’ouvre de lui-même, déclare Deanna. C’est doux, c’est merveilleux. Ici c’est l’enfer. « 

Tête de Cerf et apparitions
Tête de Cerf et apparitions

Tom et Deanna aimeraient déménager mais ils ne sont pas parvenus à revendre leur maison au prix où ils l’avaient achetée:   » Je suis tellement fatiguée de tout ça. J’en ai marre. Je vois des apparitions, les silhouettes obscures. Nous voyons des brumes noires, j’entends des grognements, je suis mordue, griffée. Nous avons tout mis dans cette maison. Et nous voulons déménager, mais il faudrait la mettre à un prix qui nous permette de récupérer ce que nous avons mis dedans. »

Daenna, qui note scrupuleusement les divers phénomènes depuis quelques temps, aurait fait quelques observations sur les entités et leurs agissements:  » Il y en a certains qui me protègent ici, une femme me protége, mais la majorité sont mauvais, des forces obscures, inhumaines. « 

Chaque année, le 26 septembre, une tête de cerf accrochée dans le bureau serait décrochée du mur et placée au milieu de la pièce. Ses yeux sembleraient suivre quiconque ouvrirait la porte. Intrigués par ce phénomène, les Simpson auraient effectué quelques recherches qui leur auraient appris que le 26 septembre était l’anniversaire de la mort de l’un des anciens propriétaires de la maison, qui n’aurait donc jamais quitté les lieux.

Dans la chambre d’amis, se trouverait un esprit masculin violent qui se nourrirait de la peur et se délecterait à torturer les gens dans leurs cauchemars. Il serait comme un chat, s’approchant silencieux de vous quand vous dormez. Deanna s’est rendue compte qu’à chaque fois que l’entité masculine tentait de l’attaquer dans ses rêves, une femme défigurée apparaissait, et se tenait debout, à l’extérieur, devant la fenêtre. Si jamais Deanna est endormie, alors l’apparition gratterait à la fenêtre pour la réveiller.

Dans une partie inachevée du sous-sol, serait un portail contrôlé un démon de deux mètres de haut. Daenna a d’ailleurs pris en photo sa grande silhouette obscure. Il serait le gardien du portail. Les esprits, qui seraient naturellement attirés par la propriété, entreraient par ce portail. Mais seulement ceux ayant un lien direct avec la propriété y resteraient.

Ombre Démoniaque au sous-sol

Depuis la diffusion de l’épisode The Dead Files le 26 juillet dernier aux États-Unis, le trafic aurait augmenté sur Maple Avenue. Deanna rapporte que des gens sautent de leur voiture pour prendre des photos de la maison ou prendre rapidement un selfie, et que d’autres lui posent des questions quand elle travaille dans son jardin, ce qui est nouveau pour elle:
 » J’ai toujours été discrète à ce sujet et honteuse d’en parler. Vous ne pouvez pas dire ce genre de choses aux gens, parce qu’ils vous regardent comme si vous méritiez une camisole de force. Maintenant, tout d’un coup, il y a ce soutien massif. « 
Bien que certains l’aient accusée de vivre sans Dieu ou de rechercher à attirer l’attention, la plupart des gens sont sensibles à la situation. Deanna a reçu des e mails, des messages Facebook et elle a également été contactée par d’autres personnes qui cherchaient à partager leurs propres expériences surnaturelles. Fondamentalement, les gens veulent qu’elle sache qu’elle n’est pas seule, et Deanna dit que c’est un grand réconfort pour elle comme pour son mari Tom, qui continuent à côtoyer les esprits agressifs qui se trouvent dans leur maison.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings