Présence Esprit

 

Bonjour,

Je n’ai jamais pris la peine de raconter mon histoire par écrit, mais j’ai pu récemment lire un témoignage troublant étrangement similaire à ce que j’ai pu vivre, ce qui m’incite à le faire. Afin de, peut-être, obtenir d’autres témoignages intéressants ou identiques.

Alors voilà, je fais partie d’une famille plutôt nombreuse comptant cinq enfants, dont je suis l’avant dernier. Ma famille et moi venions d’emménager dans notre première maison (nous avions toujours vécu dans un appartement), située dans un lotissement dans le sud de la France. Je tiens à préciser que dès notre emménagement toute ma famille, et même mon père, ancien légionnaire plutôt téméraire, a eu des expériences étranges et isolées qui nous ont très vite foutu les chocottes.

Mais là n’est pas le sujet principal. Et j’y viens. Au moment des faits j’avais environ treize ans. Un jour, (une amie ?) de la famille est venue passer quelques jours chez nous et ce faisant, il a fallu trouver de la place pour faire dormir nos invités. Ma mère m’a donc demandé de céder ma chambre et m’a proposé de dormir dans le salon, sur notre ancien canapé-lit. J’ai accepté sans broncher. Seulement, c’est là que mes ennuis ont commencé… Cela a duré trois nuits, qui continuent encore de me hanter. Le premier soir, il était environ 23h. Je me suis allongé sur le canapé avec la sensation d’être observé. L’atmosphère était lourde… mais bon, je pensais avoir peur de dormir dans le salon alors que je n’en avais pas l’habitude (la pensée des phénomènes qui s’étaient déjà produits me perturbait probablement aussi). Bref j’ai réussi à m’endormir… Mais à environ 3h du matin, je me suis réveillé soudainement, avec toujours l’impression d’être observé, et alors là… J’ai commencé à entendre un « ahhhhhh » d’une voix grave, qui à coup sûr était masculine. Ce « aaah, » pour vous en donner une idée, imaginez-le comme lorsque vous essayez de réchauffer vos mains après qu’elles soient restées longtemps au froid. Cette voix a fait ce bruit à répétition pendant un temps que je ne saurais dire… Peut-être dix minutes… C’était terrifiant, tellement terrifiant que lorsque ça s’est produit, je n’ai pas osé me retourner et je me suis instinctivement caché sous ma couette. Je ne sais plus comment, mais je me suis finalement endormi.

Le lendemain, j’ai tout simplement cru avoir fait un cauchemar et j’ai essayé d’oublier mais la seconde nuit est arrivée. Même symptômes, sensation que l’on m’observe et atmosphère lourde, seulement là, il faisait un peu plus froid (peut-être était-ce dû au climat, ça remonte à longtemps et le contexte environnemental est dur à retrouver…). Je me rappelle avoir essayé de m’endormir, mais j’avais tellement peur de ce qui s’était passé la veille et ça m’intriguait tellement que je me suis dit « je vais veiller tant que je peux, comme ça si ça se reproduit, je saurais que ce n’est pas un cauchemar… » Et justement, durant la nuit, ce même bruit est revenu, cette même voix grave qui faisait ce « aaah » à répétition, mais cette fois ça s’est rapproché de mon oreille ! Le bruit était intense… Je me suis directement caché sous la couette, et je me souviens que je crevais de chaud caché là dessous, j’en transpirais… Mais mon dieu, j’avais tellement peur. La position que j’avais dans le lit était sur le côté droit, et cette voix, qui venait de derrière moi, se rapprochait de plus en plus de mon oreille gauche. Ça a duré une éternité, mais je n’ai pas essayé une seule fois de le regarder, et avec la fatigue je me suis finalement endormi. Je tiens à préciser que ça ne m’a jamais touché. Ça faisait seulement ce bruit et d’ailleurs j’en sentais le souffle, léger, mais je le sentais. Aucune odeur, rien d’autre. Bref, le lendemain je me suis levé, et mon lit était trempé. J’avais transpiré toute la nuit. C’est là que j’ai vraiment compris que c’était réel. Je n’en ai parlé à personne, alors que toute ma famille avait vécu des choses étranges, parce que là c’était d’un autre niveau, et que je savais qu’ils n’allaient pas me croire.

Venons-en à la troisième et dernière nuit… Je vous passe les détails, la voix est revenue. J’étais allongé dans la même position, et elle a entamé ce même « aaah » juste derrière mon oreille… Rebelote, je me suis caché sous ma couette, seulement après dix minutes, je transpirais tellement que, malgré la peur, j’ai décidé de retirer ma tête d’en dessous… La voix en a profité, elle s’est rapprochée juste à côté de mon oreille en faisant ce bruit dont je sentais le souffle… C’était dingue ! J’étais pétrifié mais tout d’un coup cette voix grave a commencé à crier ! Toujours à mon oreille… Ça m’a glacé le sang, je n’osais plus bouger, mais le pire c’est que cette voix était devenue stridente, très aiguë ! Ça criait encore et encore. À ce moment-là mon cerveau turbinait, j’avais chaud avec la couette, je transpirais et pourtant je ne bougeais pas de peur de commettre le pire. Et cette voix continuait à me crier dans l’oreille… C’est à ce moment que je me suis dit « si tu cris plus fort qu’elle, tu la feras partir. » J’ai attendu encore deux ou trois secondes, puis je me suis retourné tout en gardant les yeux fermés et j’ai crié sur cette chose, le plus fort possible. Et vous savez quoi, en criant face à cette chose, j’ai senti son souffle en plein sur mon visage… Mais j’ai continué à crier, lâchant toute ma colère et ma peur ! Jusqu’au moment où je n’ai plus eu de souffle… Et là, plus rien, aucun bruit. J’ai ouvert les yeux, mais il n’y avait rien. J’étais convaincu de l’avoir battue. Puis tout à coup la lumière du salon s’est allumée, et j’ai vu ma mère arriver et me demander ce qu’il se passe. Je lui ai dit que j’avais fait un cauchemar et quelque temps plus tard, j’ai fini par m’endormir.

Après cette nuit-là, plus rien, du moins plus d’attaques de ce genre. Il y a eu d’autres événements étranges mais rien d’aussi direct. Je suis convaincu d’avoir éjecté cette chose en utilisant le même pouvoir qu’elle utilisait… Le son. Seulement je me demande juste une chose encore aujourd’hui, alors que j’ai vingt-cinq ans, que ce serait-il passé si, pendant que je criais contre elle, ou même avant, j’avais osé ouvrir les yeux pour la voir..?

Ça restera toujours mon mystère… Voilà mon histoire, merci de m’avoir lu jusque-là. Et surtout, si vous avez vécu une expérience du genre, faites-le-moi savoir !

À plus, et bonne lecture.

Bono.

Vous aussi, Partagez votre Histoire !

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
3 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Lara
2 années plus tôt

C’est un Démon, et t’as eu de la chance de pouvoir le virer juste en hurlant comme ça !! Les Démons ne nourrissent de la peur, t’aurait du y passer t’as vraiment eu bcp de chance, ils savent lire les pensées et parler par télépathie fait gaffe

Torus
Torus
3 années plus tôt

Classique paralysie du sommeil c’est une affection fréquente qui touche surtout les enfants et les ados c’est parfaitement connu, le sujet est toujours dans son lit c’est le point commun de base et il ressent une oppression un poids, des angoisses, une présence, des hallucinations, une impossibilités de mouvement, chez certaine personne il faut même un traitement! En gros c’est quand votre cerveau rêve éveillé il mélange la réalité et le rêve , quand au blocage c’est un mécanisme de protection qui nous empêche de bouger quand on dort pour ne pas se blesser mais comme on est aussi réveillé… Read more »

Tetragrammaton
Tetragrammaton
3 années plus tôt

La grippe peut-être ?

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings