Le Mariage de Bessie Brown

Mariée embrassant la Mort

En 1899, Bessie Brown, une ravissante jeune fille qui appartenait à la haute société de la ville de Cameron, dans l’Oklahoma, connut la très grande tristesse de perdre son fiancé, John Allen, quelques semaines avant son mariage. Au cours des jours qui suivirent, la malheureuse se montra si cruellement affectée par la disparition de son bien-aimé, qui était mort dans un accident de chemin de fer, que s’inquiétant de son état ses parents jugèrent préférable de ne jamais la laisser seule. Ils la surveillaient sans cesse, l’entourant de leur affection et tentant de la consoler du mieux qu’ils le pouvaient, mais comme le temps passait et que rien ne semblait pouvoir soulager sa peine ils en vinrent à craindre qu’elle ne perde l’esprit si elle continuait à vivre son deuil d’une manière aussi intensément douloureuse. M. Brown fit alors venir un médecin, qui visita la jeune fille à plusieurs reprises et s’il lui fit remarquer qu’elle se ruinait la santé à se tourmenter ainsi, il la jugea saine d’esprit.

Une année entière s’écoula sans aucun changement puis brusquement Bessie sembla reprendre goût à la vie et bientôt elle apparut si resplendissante de bonheur que ses pauvres parents se demandèrent si elle ne se trouvait pas sous l’influence d’une drogue quelconque. Ils l’observaient depuis quelques temps, s’abstenant de tout commentaire et ne lui posant aucune question, quand un jour elle alla les trouver et demandant à leur parler elle leur raconta la plus surprenante des histoires, prétendant avoir vu le fantôme de son bien-aimé et vouloir se marier avec lui. Stupéfaits, ses parents lui demandèrent d’où lui venait une idée aussi folle et la jeune fille leur répondit que du temps de son vivant elle avait fait la promesse solennelle à John Allen d’épouser son fantôme si par un malheureux hasard il venait à mourir et que maintenant qu’il lui était apparu, elle se faisait un devoir et une joie de tenir son engagement.

Désespérés, M. et Mme Brown, qui pensaient que leur pauvre fille avait définitivement perdu l’esprit, l’envoyèrent consulter un psychiatre à Dallas, lequel la trouva parfaitement normale. Il déclara que la jeune fille ne prenait pas de drogue, et soulignant l’étrangeté de son cas, il en conclut qu’elle devait sûrement voir le fantôme dont elle parlait tant. Troublé par cette surprenante déclaration, M. Brown demanda alors à être présenté au revenant et Bessie lui répondit de la plus sérieuse des manières qu’il lui était impossible de le voir mais que John se tenait toujours près d’elle. La jeune fille savait que ses parents la pensaient folle à cause de ses étranges déclarations, mais cette pensée ne semblait guère la chagriner et elle leur fit comprendre qu’elle était bien décidée à se marier avec son fiancé spectral. Peu de temps après, elle appela le ministre de sa paroisse et lui faisant part de ses intentions elle lui demanda de célébrer le mariage. Épouvanté, le prêtre essaya de la persuader qu’épouser un fantôme était un péché mais la jeune fille s’entêta dans son idée et à force d’insistance, l’homme finit par céder.

Au début du mois d’octobre 1900, le prêtre accompagna Bessie au cimetière où John Allen avait été enterré et il célébra le mariage unissant la jeune fille au fantôme de l’homme. Les parents de Bessie, qui avaient attentivement étudié toutes ses réactions, étaient maintenant persuadés que leur fille se pensait réellement mariée à son bien-aimé et que l’esprit de John se montrait à elle aussi naturellement que lorsqu’il était encore dans son corps. M. et Mme Brown, qui auraient souhaité à un autre avenir pour leur fille, faisaient tout leur possible pour lui faire oublier son fantôme, mais il leur semblait aller tout droit à l’échec.

Peu de temps avant son mariage au cimetière, Bessie avait loué une maison de cinq pièces avec son propre argent et elle l’avait aménagée de la plus charmante des manières. Elle y vécut ensuite, avec son fantôme de mari. Elle pouvait être vue, assise sous le porche arrière, conversant avec un compagnon invisible, ou se promenant dans la rue et parlant à haute voix à quelqu’un que personne ne pouvait voir.

Bien évidemment, l’histoire connut un grand succès et dans toute la ville il ne fut plus question que du mariage de Bessie Brown et de son fantôme. L’idée effleura certains que la jeune femme cherchait à leur jouer un tour mais elle était une fervente chrétienne et ils la pensaient incapable d’une telle chose. En fait, la plupart des habitants de Cameron croyaient vraiment qu’elle était mariée à l’ombre de son amant mort et qu’ils étaient aussi heureux qu’un jeune couple pouvait l’être. D’ailleurs, ceux qui passaient près de leur maison les entendaient parfois parler et rire, comme si John Allen était encore sous sa forme humaine.

Source: Jackson Citizen Patriot du 10 Octobre 1900.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings