Dave le Fantôme

Deux enseignants, Lainey Clark, trente-cinq ans, et Ben Hubbard, vingt-trois ans, vivent dans une maison hantée depuis plus de cinq ans. En 2018, après avoir observé une multitude de phénomènes inexpliqués, bruits de pas, portes qui s’ouvrent et se ferment toutes seules, objets qui traversent les pièces en volant, ils ont invité un médium, Sam, à enquêter sur la hantise. Ils ont alors appris que le fantôme s’appelait Dave, qu’il était mort dans un accident de voiture, et qu’il avait un lien physique avec Lainey, ce qui explique pourquoi il la touche parfois.

Quelles années plus tard, en 2022, Lainey a vécu une expérience de mort imminente en mettant son fils au monde. Alors que les médecins venaient de lui faire une péridurale, le produit anesthésiant a envahi ses organes vitaux, qui ont cessé de fonctionner pendant trois minutes. « Je me souviens très bien du moment où je suis morte sur la table d’opération quand Apollo est né », a-t-elle déclaré. « Mes poumons ont cessé de fonctionner, je ne pouvais pas utiliser ma voix ou bouger les yeux. Je n’avais aucun moyen de dire aux médecins que j’étouffais. La dernière chose que j’ai entendue, c’est qu’ils disaient que mon cœur s’était arrêté.

Je n’étais nulle part, mais quelque part, pour toujours et pour très peu de temps. Il est difficile de décrire la paix écrasante que j’ai ressentie. Je ne voulais pas partir. Mes deux grands-mères et ma mère, qui sont toutes les trois décédées, sont apparues en me souriant. Je n’ai pas pu les rejoindre, mais j’ai senti leur amour. J’ai alors repéré un jeune homme au visage lisse avec des cheveux coiffés dans le style des années 80 debout derrière elles. Il était grand et si beau, il avait environ vingt ans. Ce n’est que lorsque je me suis réveillée que j’ai réalisé qui c’était Dave, l’esprit qui hante notre maison. Ce n’était clairement pas mon heure de mourir car après avoir vu Dave, j’ai ressenti une sensation de chute et je me suis réveillée dans la salle de réveil de l’hôpital. C’est à ce moment-là que j’ai retrouvé Ben et notre fils nouveau-né. Mourir a été l’expérience la plus profonde que j’ai jamais vécue. J’ai toujours cru qu’il y avait une vie après la mort, mais maintenant, j’en suis certaine. Nous continuons à vivre, et c’est au-delà de tout ce que nous pouvons comprendre. »

Après son accouchement, elle est restée hospitalisée pendant quelques jours. Une nuit, elle a vu le lit de son fils se balancer tout seul, et elle a immédiatement compris que Dave veillait sur elle, comme il le faisait déjà depuis des mois. « Tout au long de ma grossesse, j’ai senti la main chaude de Dave sur mon épaule pendant que je faisais les tâches ménagères. Je le remercierais toujours à haute voix. Je pense qu’il avait prévu mon expérience de mort imminente et qu’il voulait m’offrir un peu de réconfort. Je savais qu’il veillait sur moi, alors je n’avais pas peur. »

Lainey et Ben ne savaient pas comment appeler leur bébé, mais le fantôme leur a soufflé un prénom. « Chaque prénom que nous aimions nous rappelait un écolier insupportable à qui nous avions enseigné, c’était un cauchemar », a expliqué Ben en riant. « Nous avons fait une session de boîte à esprit et le mot Apollo a été prononcé. Nous l’avons écouté après sa naissance, et nous avons été stupéfaits de constater que Dave nous avait donné le prénom de notre bébé. »

Au cours de ses premiers mois, Apollo pleurait souvent, et à chaque fois, ils sentaient l’énergie changer autour d’eux. Dave n’aimait pas l’entendre crier. Il gardait ses distances, mais il cognait sur différents objets en signe de protestation. « Un jour, je faisais dormir Apollo quand Dave a commencé à jouer avec notre poignée de porte qui grinçait. J’ai mis mon visage sévère et j’ai dit : « Ne t’avise pas de réveiller le bébé ! » Il s’est vite arrêté », a raconté Lainey. Elle lui a demandé de changer de comportement, et l’activité paranormale a pris une tournure différente. « Il sait qu’il ne doit pas s’approcher de moi quand je suis avec Apollo, et qu’il ne doit pas rentrer dans notre chambre. Nous étions sceptiques parce qu’il est vraiment très indépendant, mais il y a certainement moins d’activité maintenant. »

Tout comme elle, Ben a remarqué que le fantôme avait changé d’attitude. « Au lieu de jeter des tasses de café devant la télé, comme il le faisait auparavant, Dave se contente de déambuler dans des pièces vides. C’est un signe de respect. Nos proches nous disaient : « Vous ne pouvez pas amener un enfant dans cet environnement, c’est dangereux. » Mais la présence de Dave est réconfortante, il est comme un colocataire. Il est respectueux et attentionné, et nous agissons de la même manière en retour. Vivre avec des esprits n’est pas comme un film d’horreur. Si quelqu’un est gentil dans la vie, il ne sera pas horrible dans la mort. »

Ils pensent que leur fils s’est lié d’amitié avec le fantôme, et ils surveillent leur relation avec attention. « Apollo regarde le vide pendant des siècles ou se met à rire », a rapporté Ben. « La nuit, nous le regardons sur le moniteur toucher quelque chose qui n’est pas là. » Quand il sera en âge de comprendre, ils comptent lui parler de l’au-delà et des manifestations paranormales. « Nous veillerons à ce qu’il ait une bonne compréhension du monde des esprits lorsqu’il ira à l’école », a déclaré Lainey. « Les enfants peuvent se montrer tellement impitoyables. Imaginez s’il disait à ses amis : « Je vis avec un fantôme ? » »

Afin de lui offrir le meilleur environnement possible, ils ont décidé de déménager dans une maison neuve située dans le Northumberland, l’un des comtés les plus hantés du Royaume-Uni. Dave leur manquera s’il ne les suit pas, mais ils sont persuadés qu’il viendra avec eux. « Apollo est notre priorité absolue. Dave est protecteur et nous sommes convaincus qu’il ne ferait jamais de mal à Apollo, mais ce n’est pas l’environnement dans lequel nous voulons qu’il grandisse. Mon cœur et mon âme me disent que Dave s’occupera de nous quoi qu’il arrive », a avoué Lainey. « S’il n’était pas avec nous, nous aurions l’impression d’avoir perdu un ami. Mais nous n’arrêterons jamais de lui tendre la main. Si l’activité ne vient pas à nous, nous la trouverons ! »

Vous pouvez suivre leurs aventures sur Instagram, TikTok et Facebook. (Lainey and Ben)

Source : Our Baby Named Ghost House.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings