Confession d’un Exorciste

Juan José Gallego

 » Au début, j’avais vraiment peur. Je ne cessais de regarder derrière moi, et je voyais des démons partout. « 

Le Père Juan José Gallego est l’exorciste de l’archidiocèse de Barcelone, en Espagne et récemment, il a accepté de répondre aux questions du journal El Mundo, racontant son expérience de prêtre exorciste.

Le Père Gallego, qui possède un doctorat en théologie de l’Université de Saint Thomas d’Aquin, à Rome, et un diplôme de philosophie de l’Université de Barcelone, exerce la fonction d’exorciste depuis neuf ans et il avoue qu’au début, il avait vraiment peur. D’ailleurs, il n’était pas le seul, car quand il a annoncé ses nouvelles fonctions à sa famille, l’un de ses parents s’est exclamé:  » Whoa, Juan José, j’ai vraiment peur parce que dans le film L’Exorciste une personne est morte et l’autre s’est jetée à travers une fenêtre.  » Cherchant à rassurer son parent autant que lui-même, le prêtre lui a alors répondu que le diable était une créature de Dieu.

Depuis, même s’il trouve que chasser des démons est un travail particulièrement désagréable, le Père Gallego n’est plus aussi effrayé, quoi qu’en certaines occasions, il lui arrive encore de frémir. Il raconte:  » Dernièrement encore, je faisais un exorcisme. Je t’ordonne! Je t’ordonne! Et le Malin, avec une voix terrible, m’a interpellé: Galleeeego, tu en fais trop. J’ai frissonné. « 

Chaque jour, du lundi au vendredi, il reçoit cinq personnes dont la moitié sont atteintes de troubles psychologiques. Par contre, les autres… Selon le Père Gallego, la présence du diable se devine à certains signes. Souvent les possédés se mettent brusquement à parler des langues étrangères qu’ils n’ont jamais apprises, ils montrent une force surhumaine, blasphèment vulgairement, font des prédictions qui se révèlent exactes, racontent des choses qu’ils voient à distance etc…

Le prêtre se souvient d’un certain cas où des démons, qui tourmentaient sans cesse un jeune garçon, avaient mis le feu à sa chemise durant la nuit. Le Père Gallego a alors interrogé la petite victime qui lui a expliqué que les maléfiques créatures lui avaient proposé de mettre fin à ce harcèlement sous certaines conditions:  » Si tu passes un pacte avec nous, tu n’auras plus à supporter ce que tu traverses maintenant. « 

Le prêtre commence toujours le rituel par cette phrase:  » Seigneur Jésus-Christ, Parole de Dieu le Père, Dieu de toute la création qui a donné aux saints apôtres le pouvoir de vaincre les démons en votre nom et votre force pour écraser l’ennemi.  » Lors des exorcismes, le diable s’adresse à lui en différentes langues, rit souvent de manière sarcastique, éteint les lumières et rallume les lumières selon son bon vouloir, fait disparaitre et apparaitre des choses au moment où il s’y attend le moins etc… Malgré toutes les manifestations dont il est témoin, le Père Gallego s’efforce de ne pas se montrer trop crédule et il garde à l’esprit qu’il ne pourra jamais avoir la certitude absolue que quelqu’un est véritablement possédé.

Le cas le plus impressionnant qu’il ait connu est celui dame équatorienne.  » Son mari m’avait appelé, m’expliquant que dès qu’elle voyait un symbole religieux, elle perdait connaissance et tombait sur le sol. Je pourrai la voir? lui avais-je demandé? Bien sur!

Je suis arrivé en retard au rendez-vous. Lorsque je l’ai vue, elle était sur le sol, inconsciente. Elle était tombée à la porte d’un couvent. Elle avait un bébé de trois ans. Je suis venu ici, dans mon bureau, j’ai pris de l’eau bénite, j’ai mis l’étole, qui était impressionnante… et elle a rampé sur le sol comme un serpent. Nous lui jetions de l’eau bénite et la femme se tordait. L’eau la brûlait. Le garçon a tenté de s’approcher de sa mère mais elle a voulu l’attaquer et nous avons du prendre l’enfant. Alors elle s’est retournée contre moi.

Je me souviens d’une autre affaire. Un jeune de 16 ans, sans instruction, possédé par le démon. Il m’a dit dans un latin des plus parfaits: Je t’ordonne de ne plus jamais dire de Notre Père. « 

Depuis le début de la crise économique européenne, la détresse les poussant vers l’alcool ou la drogue, de plus en plus de gens se pensent possédés, qui ne le sont pas. Cependant, malgré tout le mal et le chaos que le Malin engendre, le Père Galledo, s’inspirant de Charles Baudelaire, déclare que la plus grande satisfaction du diable est toujours de faire croire qu’il n’existe pas.

Source: El Mundo, Spanish Exocist.

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings