La Femme qui Venait d’Ailleurs

Femme dans l'Ombre

Le 16 juillet 2008, Lerina Garcia Gordo, une espagnole de quarante-et-un ans, posta un témoignage sur un site consacré au surnaturel, demandant de l’aide. Elle affirmait s’être réveillée dans un univers parallèle, un monde différent de celui qu’elle avait laissé avant de s’endormir, et elle cherchait des gens qui, comme elle, s’étaient un jour retrouvés dans une réalité alternative.

Petite Décoration

Un matin du mois de mars 2008, Lerina ouvrit les yeux et elle remarqua immédiatement que ses draps avaient changé de couleur et qu’ils provenaient de deux parures de lit différentes. Troublée, elle chercha une explication logique sans en trouver aucune et comme elle devait se lever pour aller travailler, elle oublia rapidement l’incident. La jeune femme était employée par la même société depuis plus de vingt ans et elle suivait toujours la même routine.

Après un petit-déjeuner rapide, Lerina se prépara puis elle descendit sur le parking de son immeuble et elle s’avança vers sa voiture, qui se trouvait exactement à l’endroit où elle l’avait laissée la veille au soir. Elle emprunta le même chemin que d’habitude, celui qu’elle parcourait plusieurs fois par semaine depuis qu’elle s’était installée dans son appartement sept ans auparavant, et aucun incident notable ne retint son attention. En rentrant dans les locaux de la société, elle croisa un certain nombre de personnes qu’elle ne connaissait pas mais elle était perdue dans ses pensées et elle les remarqua à peine. Elle prit l’ascenseur pour le troisième étage, s’engagea dans le couloir, mais en arrivant devant la porte de son bureau elle découvrit avec stupéfaction que son nom avait été enlevé et qu’un autre était venu le remplacer.

Au début, elle pensa s’être trompée d’étage mais un rapide coup d’œil sur le numéro inscrit au début du couloir l’informa de sa méprise et un vague sentiment de malaise commença à s’insinuer en elle. Pendant un moment elle resta immobile, tentant d’analyser la situation, puis brusquement l’idée lui vint qu’elle avait été licenciée sans être prévenue et elle se mit à paniquer. Sortant précipitamment son ordinateur portable de sa sacoche, Lerina se connecta au réseau sans fil de l’entreprise et elle découvrit qu’elle était toujours inscrite sur la liste des employés mais qu’elle se trouvait maintenant sous la direction d’un autre responsable, un homme qu’elle ne connaissait même pas. Affolée, la jeune femme, qui ne se souvenait pas avoir changé de service, se dirigea vers le bureau du personnel et prétextant se sentir mal, elle demanda la permission de rentrer chez elle, ce qui lui fut accordé.

Une fois dans sa voiture, elle en vint à la conclusion que quelqu’un s’était fait passer pour elle au sein de la société, qu’il avait changé ses informations de contact et qu’il avait demandé sa mutation pour une raison quelconque, probablement par malveillance. Affolée, elle inspecta fébrilement son sac, craignant que ses papiers n’aient été volés, mais sa carte professionnelle, son permis de conduite et sa carte d’identité se trouvaient toujours dans son portefeuille et leurs informations étaient correctes.

Alors, comme elle ne parvenait pas à s’expliquer les événements, Lerina commença à douter de sa santé et elle décida d’aller consulter un médecin. Après l’avoir soigneusement questionnée et examinée, le docteur en vint à se demander si elle n’avait pas abusé, volontairement ou involontairement, d’une substance quelconque, et lui proposa de se soumettre à quelques analyses, ce qu’elle accepta de son plein gré, mais aucune trace d’alcool ou de drogue ne fut retrouvée dans son organisme.

Une fois de retour chez elle, Lerina inspecta méticuleusement son appartement et tous ses papiers, ses relevés bancaires, ses factures et ses anciennes fiches de paye, sans rien remarquer d’anormal. La jeune femme se dit alors qu’elle faisait peut-être une sorte d’amnésie, qu’il s’était passé quelque chose de grave au cours des derniers jours et que son esprit refusait de s’en rappeler. Pour s’assurer de l’exactitude de ses souvenirs, elle eut alors l’idée de les confronter aux dernières nouvelles. Elle se connecta à Internet puis elle fit le tour des sites qu’elle avait l’habitude de fréquenter, mais les informations étaient les mêmes que la veille et seules quelques histoires sans importance étaient venues s’y rajouter. Le lendemain, elle retourna travailler comme si rien n’était dans ce nouveau bureau qui était maintenant le sien mais à plusieurs reprises elle se retrouva submergée par des bouffées d’angoisse qui l’obligèrent à sortir un moment dans le couloir pour arriver à se calmer.

Six mois auparavant, Lerina avait quitté son petit-ami, avec qui elle était depuis sept ans, et quelques semaines plus tard elle avait rencontré Agustín, un homme qui habitait dans son quartier. Ils se fréquentaient depuis quatre mois à peine, mais ils étaient déjà très proches et une grande complicité les unissait. Elle connaissait son nom, son adresse, son numéro de téléphone, l’endroit où il travaillait, le lycée où il avait étudié, et même son fils, qu’il lui avait présenté. Le soir venu, la jeune femme essaya de téléphoner à Agustín pour lui raconter son étrange expérience mais un inconnu lui répondit, qui prétendit ne pas le connaitre, et qui finit par raccrocher, visiblement agacé par son instance.  Inquiète, elle décida de passer le voir mais en arrivant devant chez lui elle découvrit que le nom sur sa porte d’entrée avait été changé et qu’une autre famille habitait maintenant l’appartement, qui disait vivre là depuis des années et n’avoir jamais avoir rencontré Agustín ou son fils.

Son petit-ami avait parti sans la prévenir et sans laisser d’adresse et Lerina trouvait sa disparition suspecte. Quelque chose s’était passé, qu’elle ne comprenait pas, et elle avait besoin de réponses. Désespérée, elle fit alors appel à un détective privé pour tenter de le retrouver mais quelque temps plus tard l’homme retourna la voir pour lui dire que tout laissait à penser que le fameux Agustín et son fils n’avaient jamais existé.

Lerina se sentait complétement perdue et l’idée commençait à s’imposer dans son esprit qu’elle était devenue complétement folle. Elle prit alors rendez-vous avec un psychiatre, qui la jugea saine d’esprit et qui attribua toute l’histoire à des hallucinations dues au stress, mais la jeune femme n’y crut pas un instant. Elle savait pertinemment que ce qu’elle avait vécu était réel… du moins le croyait-elle car peu de temps après, son ancien petit-ami, celui dont elle se pensait séparée depuis des mois, lui apprit qu’ils étaient toujours ensemble.

Horrifiée, Lerina courut voir ses parents, pensant qu’ils la rassureraient quant à sa vie et à ses souvenirs, mais quand elle demanda des nouvelles de sa sœur cadette, qui s’était cassée l’épaule et qui avait dû subir une intervention chirurgicale quelques mois auparavant, ils la regardèrent avec étonnement. Apparemment, jamais sa sœur n’avait eu de problème semblable.

Au cours des semaines suivantes, Lerina découvrit de nombreuses différences entre ses souvenirs et la réalité et peu à peu une pensée s’imposa à elle, qui se transforma rapidement en certitude. Quelque chose avait dû se produire qui l’avait faite basculer, d’une manière ou d’une autre, dans un univers parallèle. Le monde où elle se trouvait maintenant lui semblait globalement identique à l’ancien, les événements importants et les grandes lignes en étaient les mêmes, mais de petits détails avaient changé et elle en découvrait de nouveaux chaque jour. Par exemple, des vêtements qu’elle n’avait jamais achetés étaient rangés dans son placard et sur le blog qu’elle tenait autrefois avec son ex, qui était toujours son petit-ami finalement, de nombreux articles avaient été postés au cours des derniers mois, qui étaient signés de sa main mais qu’elle n’avait jamais écrits.

Le 16 juillet 2008, Lerina posta son témoignage sur un site consacré au paranormal, cherchant d’autres personnes qui, comme elle, pensaient avoir changé de réalité : « S’il vous plait, si quelqu’un a connu quelque chose de semblable, qu’il me contacte pour en parler, car je ne trouve rien qui puisse expliquer ce qui m’est arrivé. J’ai passé cinq mois à lire toutes sortes de théories et je suis convaincue d’avoir sauté dans un univers parallèle. Quelque chose, une décision que j’ai prise, une action que j’ai effectuée, ou une combinaison d’événements m’ont faite basculer dans un autre plan.

Je suis cependant surprise de ne pas avoir changé d’époque et d’être arrivée la même année. Physiquement et intellectuellement, je n’ai pas changé, je suis exactement la même. Pour tout vous dire, c’est comme si j’avais perdu la mémoire pendant cinq mois, et que je m’étais réveillée après avoir rêvé tout ce temps. Les gens se souviennent de moi et de mes actions pendant cette période, et ils me racontent des choses que je ne me souviens pas avoir faites. Avez-vous vécu quelque chose de semblable ? A ceux qui pensent tout savoir, s’il vous plait, abstenez-vous de me répondre. Ce que je vis n’est pas drôle, c’est très grave pour moi. Merci. »

Lerina reçut de nombreuses réponses, qui parlaient d’autres dimensions et d’univers parallèles, et si la plupart des intervenants semblaient la croire, elle ne put trouver personne qui disait, comme elle, venir d’une réalité alternative.

Source : Multiples Universos.

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
Arnaud
Invité

Ça ressemble à de la dépersonnalisation…si je ne suis pas sensible à d’autres approches, ce cas fait penser à des troubles graves de l’identité….

Philippe
Invité

Très intéressant, l’un de mes thérapeutes m’a raconté aussi une histoire de ce type, une femme prétendait alors qu’elle était en voiture être arrivé dans un autre monde parallèle, avec les panneaux de circulation écrits dans des langues différentes, pendant plusieurs heures elle a roulé avec son petit ami dans ce monde parallèle, il a vérifié pour voir si ct vrai et son ressenti lui a confirmé que oui. Et il nous a dit que ct arrivé car elle avait fait un éveil de Kundalini dans la voiture et ça embarqué en même temps son fiancé.

Ce même thérapeute nous expliquait que nous avions un infinité de vies parallèles, cad une infinité de nous en des versions différentes.

PS : Ensuite la fille est devenu shaman.

Lys
Invité

Ça ressemble beaucoup au syndrome des faux souvenirs, à mon avis. C’est aussi, fascinant et très intrigant si elle a pu switcher de réalité.

Ema
Invité

Histoire très intéressante et qui interroge : Lerina est-elle dotée de beaucoup d’imagination ou dit-elle vrai ? Je me demande s’il y a eu depuis d’autres témoignages de sa part ou de la part de personnes qui ont vécu la même expérience…

wpDiscuz
  • A Découvrir Également: