Réelle Expérience, à lire 4

Je reviens vers vous aujourd’hui pour partager d’autres phénomènes qui me sont arrivés, bonne lecture. (Vous pouvez lire les autres expériences que j’ai déjà partagées.)

La projection astrale :

C’était le soir. J’étais dans ma chambre, et mon père et ma sœur étaient en bas. Ils parlaient et j’ai entendu mon père dire à ma sœur : « tu ne rentres pas tard, à minuit. » Elle allait voir mon cousin et ma cousine et elle lui a dit « ok. » Donc moi je me suis allongé, je me suis endormi et une chose étrange s’est passée. Je me souviens être debout devant mon lit et me diriger vers les escaliers. Je sentais que ce n’était pas un rêve. J’étais éveillé mais je me sentais très bien, comme apaisé dans mon être et tout était pareil sauf que l’environnement et les couleurs avaient l’air légèrement floutés, mais très légèrement. Les couleurs étaient moins brutes, plus douces. J’ai descendu les escaliers. Une fois en bas, j’ai vu mon père dans le salon et ma sœur rentrer. Dès qu’elle est rentrée, j’ai regardé le bureau en face de moi et j’ai vu un réveil inconnu, que nous ne possédions pas, où il y avait écrit 00:00 en gros. J’étais entre mon père et ma sœur, ils se parlaient sans me voir. Je les ai regardés, puis je me suis réveillé et je me suis rappelé de tout comme si je venais de le vivre, comme si je n’avais pas dormi. Je me suis levé et je suis directement allé voir mon père. Je lui ai demandé : « Ma sœur est rentrée à quelle heure ? » Il m’a répondu « minuit pile » et je lui ai dit « Vous avez parlé non ? » Il m’a dit : « Oui, tu étais réveillé ? » Je lui ai dit « oui … » et j’ai compris que ce n’était pas un rêve. Tout s’est avéré juste, et ça a validé mon impression de ne pas avoir dormi.

Mon beau-père :

Déjà, pour préciser, je ne m’entendais pas du tout avec mon beau-père… Ses habitudes c’était de venir regarder la télé avec ma mère chez moi… bref… Donc mon beau-père a eu un cancer du pancréas découvert tardivement. Il a fait de la chimio, mais cela n’a duré que trois mois (donc comme vous pouvez l’imaginer, déprime, fatigue et tout) jusqu’au jour où il est décédé. Cela ne m’a particulièrement touché, juste attristé par l’idée de la mort, sans plus. Puis, par la suite, j’ai vu que ma mère était triste, ce que je trouve normal à la perte d’un être qui nous est cher. Un mois plus tard, c’était le soir vers 19h, et j’étais dans la chambre de ma sœur. Je me suis endormi, et comme dans l’expérience précédente, je me suis trouvé debout à côté du lit. J’ai marché vers la porte, je l’ai ouverte, je suis allé dans la cuisine, et j’ai vu dans le salon, sur le canapé, mon beau-père qui regardait la télé et rigolait avec ma mère. Au début je n’ai pas capté qu’il était mort, puis d’un coup, je me suis rappelé qu’il était décédé (vous savez ce qu’on dit quand quelqu’un meurt de façon subite ou brutale et qu’il n’a pas conscience ou qu’il ne veut pas admettre qu’il est mort, alors il revit ce qu’il a l’habitude de faire). Donc je les ai regardés de la cuisine, et j’ai pensé : « Ce n’est pas possible, il n’a pas à être là. » Je lui ai dit : « Tu n’as pas à être là, tu es mort. » Il m’a regardé et m’a dit que non, donc j’ai insisté et insisté en lui répétant, mais il ne me croyait pas. Je commençais à avoir peur et à être en colère. Ce que je ressentais m’a poussé à essayer de réveiller la conscience dans mon corps. Je me disais « Réveille-toi, réveille-toi, » mais je n’y arrivais pas. J’avais l’impression d’y être réellement, et d’être bloqué. J’entendais ma mère et ma sœur parler : « Il mangera après. Là il dort, laisse-le. » Donc j’étais parfaitement conscient d’être bloqué dans cette autre réalité, la réalité que mon beau-père revivait parce qu’il n’avait pas conscience de sa mort. Alors je lui ai dit une nouvelle fois : « Tu es mort. » Il s’est levé du canapé, (ma mère pendant tout ce temps était comme figée avec un sourire. Elle fixait la télé et n’avait aucune réaction) et il est apparu à côté de moi, dans la cuisine. Il m’a redit que non, il n’était pas mort, et je lui répondu : « Je sais que nous avons eu plein d’altercations par le passé. Je suis vraiment désolé, mais tu as eu un cancer du pancréas et tu es décédé. » D’un coup, le salon a changé, et j’ai vu l’intérieur d’une église lors d’une cérémonie. Ce qui a attiré mon attention, c’est qu’il y avait beaucoup de violet. Sur les bancs, le tapis, tout était violet (plus tard j’ai regardé le symbolisme du violet. Il représente l’esprit, la spiritualité, comme par hasard). Donc il m’a regardé tristement. Je lui ai dit « tu es mort, tu n’as pas à rester ici, » et il a crié de douleur. Son être s’est évaporé comme de la fumée, et je me suis réveillé. En me réveillant, j’ai eu une sensation bizarre, comme de la fatigue mais pas une fatigue normale et je me souvenais de tous les détails, comme si je venais d’y être et que je n’arrivais pas à me réveiller. Puis, les jours qui ont suivi, ma mère est allée de mieux en mieux et la sensation pesante dans l’appartement a disparu, comme si on avait ouvert les fenêtres pour aérer.

Pénombre.

Vous aussi, Partagez votre Histoire !

Partager:
Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

avatar
  Subscribe  
Me prévenir