Histoire Vécue

Sortie Astrale

Je vous écris ici sous la recommandation d’un utilisateur qui a lu mon histoire sur un autre post, donc voici. Aujourd’hui j’ai 20 ans, mais à l’époque de mes 12 ans, une expérience a un peu changé ma vie… J’ai fait une overdose alors que j’étais dans une fête foraine avec une amie. On avait acheté une boisson à un stand, et ma boisson avait un drôle de goût, comme si quelqu’un avait mis quelque chose dans mon verre… Je me souviens être tombé et m’être réveillé à l’hôpital avec un sentiment d’adrénaline intense. Je me suis même battu avec les infirmiers. J’ai également appris, en voyant le docteur, que je n’avais plus eu aucun signe vital pendant une période de 5 à 10 minutes.

Depuis ce moment-là, j’ai changé. J’ai commencé à faire des rêves. Le rêve le plus fréquent est celui où je suis en train de faire mon overdose. Je vois mon corps inerte au sol, on peut voir ça comme une projection astrale, je vois une dame qui tente de me réanimer désespérément, je vois mon amie en pleurs qui se débat, des gens qui la retiennent en criant mon nom dans le désarroi, et je vois également la foule de gens curieux qui s’est rassemblée. Parmi la foule, je vois des ombres qui se distinguent les unes des autres. Certaines sont chaleureuses, d’autres moins, et il y en a une surtout de très effrayante, menaçante… Devant moi je remarque un petit garçon qui doit avoir entre 10 et 12 ans. Il est habillé dans le style des années 1900. Il me regarde l’air inquiet et me demande :  » Est-ce que toi aussi ta maman était fatiguée de t’entendre pleurer et que tu n’écoutais pas ?  » Soudainement, l’ombre menaçante approche et le petit se retourne vers elle comme pour la rejoindre et je remarque à cet instant un trou sur le côté de sa tête, comme si on lui avait mis une balle en pleine tête. Quand l’ombre est presque assez près pour que je puisse voir son visage, je me réveille en sueur et à bout de souffle. Toujours au même moment.

Je tiens également à partager une petite aventure qui s’est produite 1 an après cet incident… J’ai joué aux cartes de la vie, au tarot, et le résultat m’a effrayé. Dans les cartes de la vie on a le passé, le présent, le futur et la clé. Toutes mes cartes correspondaient pile poil à ma vie ; Un passé empli de souffrance et de difficultés, un présent difficile mais que je surmontais malgré tout, et un futur rempli de dures épreuves que j’allais devoir traverser, ce qui a été le cas. Ma clé… comme carte clé j’ai obtenu la Faucheuse. Je sais qu’elle peut représenter différentes chose mais peu à peu, je me suis mis à penser qu’elle était une énergie ou entité quelconque et qu’elle me tourmentait.

Il y a 2 ans, j’ai participé à un camp de photographie, les vieilles photographies à bobine etc., et j’ai visité une maison des années 1820. L’enfant du couple qui avait construit la maison aurait été enfermée au sous-sol car elle était folle, et elle y serait morte de faim. Si vous avez vu La Conjuration, imaginez que la cave dans laquelle je suis allé était assez ressemblante mais vide, sauf une poupée en porcelaine, qu’on avait trouvée là. Bref. J’étais avec mon professeur. On devait prendre quelques photos simples pour un portfolio, mais l’atmosphère m’étouffait. Depuis mon overdose, j’ai développé une sensibilité aux énergies. Quelque chose dans mon corps me disait de fuir cet endroit lugubre. Avant de partir j’ai eu envie de photographier l’escalier, un grand escalier en vieux bois. Un peu à gauche, on pouvait apercevoir la fournaise, dans le gros espace noir, et un pilier qui soutenait la maison. A droite, on voyait quelques rayons de lumière qu’une petite fenêtre d’à peine 20 centimètre de long laissait entrer.

Mon professeur, qui avait développé mes photos, est revenu me voir plus tard et il m’a demandé si j’avais pris une photo de quelqu’un… Je lui ai dit que non, qu’il était sorti en premier et qu’avant de partir, j’avais eu envie de photographier les marches sur un coup de tête, mais qu’il n’y avait personne. Il m’a regardé bouche bée pendant quelques instant, et il m’a montré ma photographie… Sur la photo, on voit bel et bien le plan que j’ai voulu photographier, mais également quelqu’un derrière les marches, le regard fixé sur moi. La personne à une forme humaine, à l’exception que sa tête, qui a un drôle d’angle. Elle est habillée d’un veston dont je ne saurais dire l’époque puisque l’image n’est pas tout à fait claire. C’est également cette expérience qui m’a vraiment fait croire aux esprits etc. car on a montré cette photo à d’autres, et tout le monde a vu comme nous. Est-ce que l’esprit tourmenté de cette enfant, cette pauvre âme, se serait installée dans cette maison qui est inoccupée depuis plusieurs années aujourd’hui ?

Haru.

Vous aussi, Partagez votre Histoire !

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Soyez le premier à commenter !

Me prévenir
avatar
wpDiscuz