Les Fantômes du Burkina Faso

Rêveur Burkina FasoCela remonte à très loin. En 1997 si ma mémoire est bonne, j’étais un ado assez turbulent. Mon frère et moi étions à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso (en Afrique).

En rentrant de boite, nous avons croisé 2 jolies  » gazelles🐪🐫 « . Intrigués par ces femmes qui marchaient sur le côté de la route à une heure aussi avancée, entre 3 et 4h, on s’est quand même arrêtés pour voir de quoi elles avaient vraiment l’air et … on est immédiatement passés à l’attak-tak-tak 🔫💨.

Timides, on a pu leur arracher que quelques mots. Elles nous on dit s’appeler Emy et … je ne m’en rappelle plus, c’était pas leurs prénoms qui nous intéressaient vraiment à l’époque. Toujours est-il que si on a pas réussi à les  » embarquer « , elles nous ont désigné de l’index l’endroit où elles habitaient et ont acquiescé de la tête quand on a proposé de passer les voir le lendemain dans l’après-midi… Et là, je suis certain que tu as déjà un peu deviné ce qui va suivre :

Avec mon frère, nous n’y sommes finalement passés que près de 3 semaines plus tard. En arrivant dans la cour qu’elles nous avaient indiquée (et après avoir salué les vieux, les femmes, les co-épouses et les enfants, car en Afrique ce sont parfois des familles très nombreuses), nous avons demandé après ces deux filles sous les regards interloqués et nous avons appris, médusés, qu’elles étaient toutes les deux décédées 2 ans auparavant, victimes d’un chauffard drogué aux cachetons sur la route même où on les avait croisées.

Voilà la première histoire et crois-moi, c’est pas du chiqué, c’est du vécu = J’Y ÉTAIS !!

LA 2eme histoire, celle qui m’a peut-être fait le plus flipper, c’est cette nuit là où j’ai dormi dans la chambre de  » Yaãba « , mon arrière-grand-mère décédée à l’âge de 109 ans. Petits, elle nous faisait flipper, mes sœurs et moi. Fraichement arrivés de France où nous sommes tous nés, le choc des cultures fut rude quand notre père nous amena, mes sœurs, ma mère et moi-même, vivre dans ce petit village reculé d’Afrique de l’ouest. Tant de visages noirs, les traditions, les chants, les danses des griots qui venaient demander de l’argent à mon père, les nuits d’encre africaines, l’obscurité, tout semblait si différent…

J’avais à peine 5 ans et je m’en souviens encore comme si c’était hier, tous mes sens étaient en alerte… Cette fameuse maison construite sur des terres dont on dit qu’elles abritaient un vieux cimetière de la tribu Gourounsi (ethnie), le cimetière des anciensou. Tant de choses allaient me prendre au dépourvu…

Toujours est-il que pour en revenir à mon arrière-grand-mère Yaãba, elle était gentille mais elle me terrorisait. Elle avait des cicatrices ethniques qui lui balafrait tout le visage et devait déjà avoir pas loin de 100 ans la 1ere fois ou notre père nous a amenés la saluer dans sa chambrette à l’écart. Elle était paralysée du bas depuis des dizaines d’années et n’était plus jamais sortie de son cloaque. Elle s’allongeait là, toute la journée sur un banc, la porte mi-close à cause du soleil, et nous pouvions deviner sa lourde présence quand nous nous amusions.

Bref… elle a fini par décédé et plusieurs années plus tard, mon frère (encore lui) et moi avons décidé de passer un week-end dans ce petit village, dans la maison de ma grand-mère (où vivait justement mon arrière-grand-mère Yaãba). La nuit, pour des raisons logistiques, nous avons décidé de dormir dans la fameuse chambre de Yaãba. On y était tous. Je dormais seul à gauche, prés de la porte et mon frère dormait avec un pote sur l’autre matelas.

Vers 3H du mat, je me rappelle juste avoir ressenti la plus grande terreur de ma vie. Quelque chose de si terrorisant, une peur primaire même dirais-je, quelque chose qui vient du plus profond de nos consciences. J’étais allongé tête contre le mur mais je savais pourtant que quelque chose se trouvait près de moi. Un sixième sens. L’électricité dans l’air était palpable. Cela faisait plusieurs secondes déjà que j’essayais de crier, de hurler, de gueuler, mais j’étais complètement figé, paralysé, glacé par la terreur. Et puis, j’ai su d’instinct que cette chose allait me toucher. Et là, j’ai senti sa main. Une main assez petite et douce. Elle a enlevé sa main, elle m’a retouché une 2eme fois (que j’avais également anticipée), et puis d’un coup mon cri, si longuement contenu, a fini par sortir de mon gosier et percer l’air de la chambre, un peu comme si quelqu’un avait enlevé la fonction  » Pause « .

J’ai réveillé mon frère et notre ami en sursaut, et comme tu peux te l’imaginer je leur ai dit:  » Y AVAIT UN PUTAIN DE FANTÔME DANS LA CHAMBRE, je vous jure les gars, ça m’a même touché 😵😲  » !!

Cela étant, à aucun moment je n’ai senti quelque agressivité que ce soit de sa part !! Au fond, je savais même que cet esprit ne me voulait que du bien !! Malheureusement, j’ai pas eu les cojones de me retourner et d’affronter son regard…

Yann-Yec’

Vous aussi, Partagez votre Histoire!

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
5 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Bouboune
Bouboune
6 années plus tôt

La 2eme histoire fait fortement penser aux symptômes d’une paralysie du sommeil…

Entissar
Entissar
6 années plus tôt

Il m’est arrivé quelque chose d’assez similaire il y’a quelques années j’avais 14-15ans, bien dans ma tête, pour être honnête moi qui suis de nature courageuse , j’ai eu la peur de ma vie ! C’était une nuit d été , une chaleur atroce , les fenêtres ouvertes … je n’avais aucun drap sur moi, je ne dormais pas encore , plutôt assoupie lorsqu’a un moment je sens une main , oui oui une main HUMAINE me frôlait le bras, j’ai ressenti tout les poiles de mon corps se dressaient ! aujourd’hui j ai 20ans et il m arrive encore… Read more »

Sereina
Sereina
6 années plus tôt
Reply to  Entissar

Je comprends tout à fait : ça m’arrivais assez souvent quand j’étais petite, parfois même j’avais la sensation que quelqu’un me donnait des claques

katia
katia
6 années plus tôt

Salut Yann-Yec’! Moi aussi une fois j’ai vécu un truc du genre et je n’ai pas crié pour une certaine raison mais je n’ai jamais su koi,enfin bref j’aurais fait pareil! J’aurais hurlé,et mon père ou une autre personne serait venue et j’aurais dit: Y AVAIT UN FANTOME ICI!!!!!!! JE MENT PAS j’ai eu la trouille de ma vie. Mais garance a raison c’était peut être ta défunte mamie, si tu pensais fort à elle alorss c’est normal: Lorsque une personne vient de mourir et que tu la connaissais bien,(même plus) et que tu pensais à elle alors c’est que… Read more »

Garance
Garance
6 années plus tôt

Salut! C’est vrai que t’as du bien flipper cette nuit là…
Peut être aurais-tu dû ne pas réagir comme ça et peut être que tu aurais pu savoir si c’était de grand-mère… Cette occasion ne se présente qu’une fois dans une vie! Après, c’est ce que j’aurai fait si j’avais senti que cet esprit était bienveillant. Si j’avais eu l’impression qu’il me voulait du mal, je lui aurai di de se casser car il me fait pas peur et là j’aurai crié.

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings