Une Famille Harcelée par un Poltergeist

Poltergeist Barry

Robert, Pauline et leur fils Barry, qui refusent de donner leur nom de famille de peur d’attirer des hordes de chasseurs de fantômes, habitent une maison à Gravesend, dans le Kent, depuis une dizaine d’années. Il y a environ six ans, ils ont commencé à remarquer des phénomènes étranges autour de Barry et dans sa chambre à coucher. Effrayés par le présumé fantôme, leurs voisins et amis ont commencé à se faire rares, et Robert a décidé d’installer des caméras de surveillance pour tenter de le filmer. Un certain nombre de phénomènes ont alors été enregistrés, que rien ne pouvait expliquer. Une tasse qui bouge toute seule, une paire de gants en caoutchouc qui se soulève du plan de travail de la cuisine avant de traverser la pièce en volant, une chaise qui se tourne sur le côté, et des portes qui s’ouvrent et se referment. La famille a alors envisagé de faire appel à un exorciste ou à un enquêteur du paranormal, mais elle n’en a rien fait, inquiète à l’idée de chasser un être cher de la maison.

« C’est vraiment bizarre de vivre ici, » a déclaré Robert, cinquante-quatre ans. « Nos amis et nos voisins disent qu’ils ont peur de venir, surtout après la tombée de la nuit. Quand quelqu’un vient, il crie  » au revoir  » au fantôme, et parfois les portes claquent après son départ. Nous aurions aimé faire venir quelqu’un pour le combattre, mais nous ne le ferons pas car ça pourrait être l’esprit de ma mère ou de mon père. Une grande partie de l’activité tourne autour du pauvre Barry et de sa chambre à coucher. Parfois, des personnes le voient ou l’entendent dans la maison alors qu’il n’est pas à l’intérieur, une forme noire le suit et des portes claquent. »

Barry, un soudeur de trente-trois ans, a vu la silhouette sombre à plusieurs reprises. « J’ai vu cette ombre trois fois dans la maison, mais elle essaie de se cacher à chaque fois que je la remarque. Une fois, alors que je descendais l’escalier, j’ai senti cette présence derrière moi et je me suis retourné pour la voir. Ce n’était définitivement pas mon ombre, mais je ne suis pas arrivé à comprendre ce que ce que c’était. En fait, ça ressemblait à une masse noire. Une nuit, je me suis réveillé à 3h47 du matin et j’ai entendu un bruit. Quand nous avons vérifié en bas, des photos avaient été jetées un peu partout. Il y avait quelque chose qui me faisait peur dans ma chambre, ce n’était pas seulement dans ma tête, il y avait définitivement quelque chose. Ça essayait sans arrêt de me réveiller. Ça bougeait étrangement, et je me suis senti effrayé pour la première fois. Finalement, nous avons décidé de tout filmer car il y avait manifestement quelque chose et que nous voulions le prouver. Nous avons donc installé des caméras un peu partout dans la maison pour voir si nous pouvions le capturer.

Quand nous avons filmé la tasse, j’ai d’abord pensé qu’elle avait glissé sur de l’eau, mais j’ai vérifié et la surface était sèche. Maman ne m’aurait jamais partir sans avoir tout essuyé soigneusement, donc je sais que la tasse était sèche aussi. J’ai l’impression que quelque chose est attaché à moi, mais je ne sais pas ce que c’est. Je ne pense pas que ce soit un membre de la famille. Si c’était le cas, il ne nous ferait pas subir tout ça. C’est autre chose. Quelque chose qui n’est pas humain. Je pense que c’est un démon. Ça me rappelle ce film, Insidious. Surtout la grosse chose noire que je vois encore. »

Sa mère, Pauline, cinquante-deux ans, a une autre théorie. « Je crois que c’est un moine qui hante notre maison. Je sais ce que j’ai vu, ce n’était pas le fruit de mon imagination. La chambre de Barry pourrait être un portail. Ça suit mon fils. »

Les phénomènes inexplicables ont commencé à se produire il y a quelques années à peine, mais quand Barry avait huit ou neuf ans, il voyait déjà la silhouette sombre. Elle l’appelait et l’incitait à sauter par la fenêtre, obligeant ses parents à intervenir pour l’en empêcher. « Nous avons pris en photo une forme grise dans les escaliers, a expliqué Robert. Ce n’est pas de la fumée, personne ne fume dans la maison. Les gens ont tous un avis différent. Je ne dis pas que la maison est vraiment hantée, mais il se passe quelque chose, et nous ne savons pas ce que c’est. Ma mère croyait dans tous ces trucs paranormaux, et elle disait qu’elle pouvait parler aux morts. C’est seulement après qu’elle soit venue à la maison que ces choses ont commencé à se produire. »

Source :Family Who Fear Poltergeist Stalking.

Partager:
Pour marque-pages : Permaliens.

2
Commentaires

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
  Subscribe  
plus récent plus vieux plus voté
Me prévenir
BENNY18
Invité
BENNY18

Ils ont peur de faire venir un exorciste par peur de chasser un être cher ? Ils devraient réfléchir, est-ce qu’un être cher qui vous aime, Ferait tout pour vous effrayer ? Certainement pas, moi, je n’aurais pas autant de scrupules pour le faire partir. Et la mère qui soi-disant parlait avec les morts n’a fait qu’emballer le processus, quelle idiotie, ils sont mal barrés, ce n’est jamais bon un poltergeist.

Tulipe
Invité
Tulipe

Mais grave, en plus le truc a dit à leur fils de se jeter par la fenêtre