La Dame Blanche

Nous possédons une ancienne maison en Bourgogne qui appartient à la famille de mon mari depuis 130 ans environ. Cette maison a servi d’hôpital pour les bagnards qui ont construit le Canal de Bourgogne. J’avais déjà vu cette maison et un mariage dans le parc en rêve quelques temps avant de rencontrer celui que j’allais épouser et ce mariage, c’était le mien. J’ai toujours pensé que cette maison n’était pas tout à fait « neutre ». Mes beaux parents y sont décédés , tous deux foudroyés prématurément, à 65 ans. Mais aussi les grand-parents de mon mari, morts jeunes. Aussi, vous pouvez imaginer que pour rien au monde je n’y vivrais. Mais mon mari y est très attaché et entend la garder.

Au décès de mon beau père, au moment de la canicule de 2003, j’ai eu une expérience non ordinaire : la veille et le jour même de l’enterrement, j’ai ressenti une odeur nauséabonde, putride autour de moi, me fâchant après tout le monde car personne ne la sentais. J’ai inspecté les WC, les éviers, le linge… rien. Arrivée dans le salon, à nouveau cette odeur. Et là j’ai compris que mon beau-père, mort si brutalement, avait besoin d’aide : j’ai prié pour lui tout au long de son enterrement, lui demandant de partir, lui disant qu’il n’avait plus rien à faire parmi nous désormais et que tout allait bien se passer. De retour au salon, une délicieuse odeur de menthe-eucalyptus m’a envahie, tout aussi inexplicable que l’odeur épouvantablement putride.

J’ai évoqué il y a environ 3 ans l’idée de nettoyer cette maison. Je voulais faire venir un prêtre pour la bénir mais il a dû annuler sa venue à cause de la neige. Depuis, j’ai un peu renoncé, car c’est loin de chez nous. J’ai évoqué l’idée avec mon fils de parler aux morts afin de leur demander de partir. Une idée saugrenue. Aussi, forts de cette idée, nous voici tous deux partis vers la Bourgogne, par une belle soirée d’août. Il était environ 18h, nous étions sur l’autoroute à hauteur de Dijon. Pas de vent, un soleil radieux, personne sur l’autoroute à trois voies et ma Mercedes CLS (grosse berline) sur la voie du milieu, le régulateur à 130km/H. Cela faisait 2 heures que nous roulions, nous ne parlions plus, mon fils somnolait mais nous avions évoqué l’idée de faire tourner les tables une heure auparavant. Tout à coup, la voiture a reçu un coup formidable dans le bas de caisse gauche, côté conducteur. Surpris tous les deux, réveillés de notre torpeur, nous avons aussitôt regardé tout autour de nous et derrière dans le rétroviseur pour voir ce qui se passait. Rien, aucun véhicule près de nous, ni à droite, ni à gauche, ni derrière, ni devant. Pas d’animaux, pas d’objet que nous aurions tapé. Pas un poil de brise. Inexplicable. Pourtant, mon fils et moi étions tous les deux choqués, car le véhicule avait presque été déporté à droite, comme cela aurait pu arriver avec une petite voiture au milieu d’une bourrasque de vent violent. Nous nous sommes arrêtés dès que possible, imaginant qu’il y allait avoir des traces de ce qui nous avait tapé sur le bas de caisse, que la carrosserie aurait forcément des marques. Rien Absolument rien.

Soudain j’ai compris : j’ai interprété cela comme un avertissement m’enjoignant de ne pas faire tourner les tables. Mon ange gardien ? Peut-être, car petite fille, élevée dans une famille totalement athée, à l’âge de 10 ans environ, j’ai eu la vision d’une belle dame blanche dans ma chambre. Elle était fantomatique et portait une sorte de tiare. Je n’éprouvais aucune peur. Elle ne m’a pas parlé. J’ai enfoui très profondément cette vision car il m’aurait été impossible d’en parler à qui que ce soit, et d’ailleurs, je n’en ai jamais éprouvé le besoin. Un jour, ma fille, qui avait alors 15 ans, m’a dit spontanément, alors que nous étions à table et évoquions les fantômes et apparitions, qu’elle avait eu une vision d’une dame blanche alors qu’elle était chez mes parents. Elle allait alors de temps en temps chez mes parents avec son frère, et dormait dans la chambre qui était la mienne lorsque j’étais enfant. Elle m’a décrit exactement le même endroit dans la chambre. Je lui ai demandé quand cela s’était passé, elle s’est remémoré avoir environ 10 ans. Je lui demandé ce qu’elle avait éprouvé, si la dame lui avait parlé. Elle a relaté exactement la même impression que la mienne.
Je suis restée sans voix. Jamais je ne lui avais parlé de cela.

Depuis, je sais simplement que je ne dois pas parler aux morts ; et que je suis bien gardée, ma fille aussi…

Annette.

Vous aussi, Partagez votre Histoire !

Partager:
Subscribe
Me prévenir
guest
3 Commentaires
plus récent
plus vieux plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Kathleen
Kathleen
6 années plus tôt

Je ne crois absolument pas aux anges gardiens car il y’a bien trop de méchancetés et de crimes lâches dans ce monde pour qu’ils existent………. min si tu y crois je respecte ton choix 🙂 Pour ma part je pense que cette apparition est simplement un fantôme, mais c’est une EVIDENCE, il ne faut JAMAIS parler aux morts! Que ce soit en faisant du spirit, du ouija ou quelque autre manière que ce soit, il vaut mieux laisser les morts où ils sont! Car une fois la limite franchie on ne sait pas sur quoi on peut tomber…….. de TRES… Read more »

BENNY
BENNY
6 années plus tôt
Reply to  Kathleen

Si les démons existent, les anges aussi et ils ne sont pas comme on les imagine

Kathleen
Kathleen
6 années plus tôt
Reply to  BENNY

Ben actuellement je serais plus tentée de croire que ce sont les démons qui existent plutôt que les anges! Perso je n’ai qu’à voir le bordel actuel qu’il y’a en ce moment dans le monde pour voir que ce sont les démons qui priment! (du moins dans la tête des gens, ou bien genre possession suite à l’abus de ouija et toutes autres tentatives pour contacter les esprits) Sérieux quand je vois comment certains humains tournent vers « le côté obscur » ça me fout les jetons! 0_0 La nature de l’humain ne peut pas être aussi pourrie que ça si??? il… Read more »

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Merci de lire avec attention les différentes modalités d’utilisation du présent site avant d’y parcourir ses pages. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserves les présentes modalités. Aussi, conformément à l’article n°6 de la Loi n°2004-575 du 21 Juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, les responsables du présent site internet www.mindshadow.fr sont :

Éditeur du Site :

Marie Alsina Email : Djaseve@mindshadow.fr Site Web : www.mindshadow.fr Hébergement : Hébergeur : OVH 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France

Conditions d’utilisation :

Ce site est proposé en différents langages web (HTML, HTML5, Javascript, CSS, etc…) pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Mindshadow.fr met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Mindshadow n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies : Le site www.mindshadow.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookies est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations . Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes : Les sites internet de peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le site Mindshadow.fr ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenu pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Services fournis :

Mindshadow s’efforce de fournir des informations aussi précises que possible. Les renseignements figurant sur le site ne sont pas exhaustifs, et les photos non contractuelles. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne. Par ailleurs, tous les informations sont données à titre indicatif, et sont susceptibles de changer ou d’évoluer sans préavis.

Limitation contractuelles sur les données :

Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possible et le site remis à jour à différentes périodes de l’année, mais peut toutefois contenir des inexactitudes ou des omissions. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email, à l’adresse Djaseve@mindshadow.fr, en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …).

Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’utilisateur et sous sa seule responsabilité. En conséquence, ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’utilisateur ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Les liens hypertextes mis en place dans le cadre du présent site internet en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de Mindshadow.

Propriété intellectuelle :

Tout les textes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de Mindshadow, à l’exception des contenus appartenant à d’autres partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de Mindshadow.fr. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.mindshadow.fr.

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles votre adresse électronique, votre nom ou votre prénom. Tel est le cas lorsque vous remplissez le formulaire qui vous est proposé en ligne, dans la rubrique « contact ».

Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment celui de solliciter des renseignements, ou de recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès.

De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Save settings