Les Loups-Garous de Sibale

L'ile de SibaleSur l’ile de Sibale, aux Philippines, un loup-garou sèmerait la panique. En deux ans, les carcasses de plus de 200 chèvres auraient été retrouvées éparpillées sur l’ile, présentant toutes les mêmes caractéristiques: elles auraient été étranglées, éventrées, leurs foies et leurs cœurs auraient été arrachés et on leur aurait sucé le sang. Selon Lemuel Cipriano, le maire de Sibale:  » Depuis 2012, à l’apparition de chaque pleine lune, c’est un massacre continu de chèvres. Jusqu’à présent, plus de 200 chèvres ont été massacrées par ce tueur inconnu. « 

Les créatures attaqueraient leurs proies entre minuit et deux heures du matin, chaque mois, durant les quelques nuits précédents l’arrivée de la pleine lune. Les 4500 habitants de Sibale, qui pensent que ces tueries sont l’œuvre de loups-garous, seraient effrayés. La population totale des chèvres de l’ile, qui s’élevait à 1000 avant le début des attaques, serait baisse constante et elle pourrait être amenée à disparaitre si le massacre devait continuer.

Dix chèvres appartenant à Silverio Guimera, un résident de San Pedro, auraient été victimes de la créature au mois de juin 2014. Après les avoir vidées de leur sang, les agresseurs auraient mangé les organes des chevreaux, ne laissant que leurs peaux, leurs têtes et leurs pieds derrière eux.  » Nous sommes inquiets car lorsqu’il n’y aura plus de chèvres, ils pourraient attaquer nos enfants « , déclarait Guimera.

En juillet, en voyant apparaitre la pleine lune, les habitants de Sibale se sentaient mal à l’aise, craignant l’inéluctable.  » Les gens ont peur de voir venir la pleine lune, en particulier la lune superbe une fois par an, car elle peut leur apporter de nouvelles tragédies « , constatait Mr. le maire.
Apparemment, ils avaient raison de se méfier car entre le 9 et le 11 juillet, 14 chèvres auraient été tuées dans la région de Poblacion et 13 à San Vincente. La dernière attaque aurait eu lieu le mercredi 11 juillet. Cette nuit-là, les lycanthropes auraient vidé neuf chèvres appartenant à Ulpiano Ebora, un paysan résident à San Vincente.

Chèvre victime de la créature

Chèvre victime de la créature à Sibale.

Selon Nelia Yap, une agricultrice de la région, certains habitants de l’ile soupçonneraient des vampires d’être à l’origine de ces agressions car ils sucent le sang, ne mangent que le cœur et le foie et laissent le reste du corps intact. Pourtant, récemment, certains auraient aperçu les mystérieuses créatures, qui  » ressembleraient à des chiens mais qui seraient plus grosses et se déplaceraient différemment « . Nelia Yap, quand à elle, ne tire aucune conclusion hâtive de ces déclarations:  » Nous ne pouvons pas encore déterminer si les assassins sont des loups-garous, des chiens, ou des créatures qui prétendent être des chiens. « 

Les habitants de Sibale, particulièrement troublés par ces crimes, craignent que les créatures ne s’en prennent à eux après avoir décimé la population de chèvres. Les deux prochaines pleines lunes sont prévues le 10 août et le 3 septembre, et le maire de l’ile ne compte pas se laisser surprendre:  » Cette fois, on s’y prépare, et nous serons vigilants.  »
Mr. Cipriano a mobilisé neuf policiers de la police locale afin qu’ils effectuent des patrouilles nocturnes et certains des habitants de l’ile, armés de couteaux et de longs bâtons de bambou à bouts pointus, ont décidé de se joindre à eux. Brian Odien, le chef de la police de Sibale, a déclaré que des centaines de bénévoles, supervisés par les forces de police, faisaient régulièrement des tournées d’inspection sur leurs domaines, cherchant à débusquer les loups-garous.

L’inspecteur Odien a conseillé à la population de garder leurs chèvres dans une zone clôturée près de leurs habitations et de ne pas les laisser sans protection. Il leur a également demandé de signaler immédiatement toutes les observations d’animaux mystérieux, tous les mouvements inhabituels dans leurs secteurs et d’assurer la sécurité de leur famille en restant à l’intérieur des maisons:  » On a dit aux gens de ne pas affronter l’animal d’eux-mêmes mais d’appeler à l’aide, a déclaré Odien.

Un rapport sur les disparations a été demandé par le ministère de l’Agriculture, qui pense indemniser les propriétaires. Pour le moment, ce rapport indiquerait que 57 agriculteurs ont perdu un total de 209 chèvres au cours de ces deux dernières années.

Source: Journal le MalilaStandardToday.
Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
wpDiscuz
  • A Découvrir Également: