Exorcisme au Vatican pour le Réalisateur de L’Exorciste

William Friedkin

Invité au Festival de Cannes, William Friedkin, le réalisateur de L’Exorciste a révélé avoir assisté à un véritable exorcisme au Vatican en début de mois et il a rajouté qu’il ressemblait de manière troublante à celui de son film.

 » C’est la première fois que je le dis publiquement, j’ai été invité par l’exorciste du Vatican à filmer et photographier un véritable exorcisme, une chose que peu de gens ont vue et que personne n’avait fait auparavant. Je ne parle pas de quelque culte, je vous parle d’un exorcisme de l’église catholique à Rome, et ce qui était stupéfiant c’était de voir à quel point il ressemblait à celui de mon film. J’ai été plutôt surpris par l’expérience. Je ne pense pas que je vais rester le même après avoir vu cette chose étonnante. « 

Le réalisateur a également parlé du roman de William Blatty, dont il s’était inspiré pour réaliser son film L’Exorciste en 1973. L’auteur avait eu l’idée de ce livre en découvrant une vraie histoire de possession démoniaque dans les journaux, alors qu’il était encore étudiant, au début des années 1950.

 » J’ai fait de nombreuses recherches sur ce cas, a expliqué M. Friedkin. C’était en 1949 et je suis convaincu qu’il est authentique. Il s’agissait d’un garçon de 14 ans et non d’une fille. L’archevêché de Washington avait demandé à l’auteur, William Blatty, de parler d’une fille pour ne pas attirer l’attention sur le jeune homme.

Lorsque j’ai commencé à faire ce film, je pensais que j’allais faire un film d’horreur puis le prêtre, qui présidait l’Université de Georgetown, m’a fait lire ses notes, et j’ai su que ça n’était pas un film d’horreur. C’était un véritable cas d’exorcisme. J’ai lu les journaux non seulement du prêtre impliqué, mais aussi ceux des médecins, des infirmières et des patients de l’hôpital Alexian Brothers de Saint-Louis, où se déroulait l’affaire, et je suis convaincu qu’il n’y a pas d’autre explication que celle de la possession démoniaque. Tout avait été tenté, aussi bien médicalement que psychologiquement. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce jeune homme souffrait de maux semblables à ceux montrés dans le film,  » a rajouté William Friedkin.

Je croyais en cette histoire. J’ai réalisé ce film en y croyant. Je ne suis pas catholique, je ne vais pas à l’église ou dans une synagogue. Je crois dans les enseignements de Jésus. Je crois qu’ils sont incroyablement profonds et beaux et nous savons que ce personnage existait… l’aspect surnaturel, je le laisse à la conscience et aux croyances de chacun. Je ne compte pas rejoindre une église et pourtant, ce qui me surprend, c’est le fait que cet homme a prêché dans le désert, aux coins des rues et dans les synagogues, qu’il n’y a pas d’enregistrement de sa voix, qu’il n’y a pas de mots écrits de sa main, et que des milliards de personnes ont cru en l’idée de Jésus-Christ. Il doit y avoir quelque chose… « 

Interrogé, le Vatican n’a fait aucun commentaire et n’a pas infirmé ni confirmé les allégations de M. Friedkin.

Source: Exorcism Vatican.

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
wpDiscuz
  • A Découvrir Également: