Ce que je Pensais être un Jeu, le Ouija

Never Touch Ouija

Bonjour, je souhaite vous faire part de mon histoire.

C’était un soir d’été en 2008, j’avais tout juste 12 ans et ma grande sœur et moi nous étions parti en vacances à l’étranger, chez ma tante. À cette époque là j’aimais beaucoup séjourner chez ma tante car c’était une famille nombreuse de 5 filles et c’était surtout la maison du bonheur. Tout le monde squattait un peu chez elle, cousins, cousines, amis…

C’était vers minuit et ma tante, deux de ses filles, mon cousin et moi même nous nous apprêtions à nous coucher au salon. Tout le monde s’était endormi sauf moi qui ne trouvais pas le sommeil. Ma grande cousine, que j’appellerai Sara et qui avait 22 ans à ce moment-là, est venue me voir pour me proposer de venir avec elle dans sa chambre si je n’arrivais pas à dormir, ce que j’ai accepté.

Elle était avec son autre sœur, Sonia, 18 ans, et son amie Houda, 23 ans, et elles discutaient de trucs de filles pendant que je regardais la télévision. Bref j’en viens au fait. Houda nous a dit qu’elle savait appeler les esprits, et ma cousine Sara et moi, qui ne croyions pas au surnaturel, on s’est moquées d’elle. Elle nous a dit:  » Bon… ça ne coûte rien d’essayer? Il me faut une planche, un verre transparent assez léger, une craie et une bougie. « 

Nous étions quatre, donc chacune est allée chercher un objet, et moi c’était la bougie. Une fois les 4 objets réunis, nous sommes retournées dans la chambre et Houda a fabriqué une sorte de planche Ouija à l’aide de la craie. Bref, lumière éteinte, index sur le verre, nous avons commencé. Il était vers 01h00 du matin. En même temps nous avons commencé à appeler l’esprit par la fameuse phrase, que je n’ai même pas envie de dire ou d’écrire tellement je suis traumatisée ! Je peux vous dire que  » l’esprit  » a répondu très rapidement en allant sur la case  » non « . À ce moment-là, Sara et moi pensions que Houda se moquait de nous. Moi j’étais sûre que c’était elle qui avait fait bouger ce verre. Houda a insisté sur le fait qu’elle n’avait rien fait et elle nous a proposé de recommencer, ce qu’on a accepté.

Encore une fois la réponse a été rapide et cette fois le verre s’est déplacé sur la case « oui « . Le  » jeu  » a commencé et chacune notre tour nous avons posé notre question. L’esprit nous a dit qu’il était de confession juive, qu’il avait été assassiné… La pièce n’était pas froide, au contraire, il faisait une chaleur étouffante et l’esprit a commencé à divaguer en disant que Sara et Houda l’excitaient. À ce moment-là nous avons décidé d’arrêter la partie et je lui ai donc dit qu’on le laissait reposer en paix, ce qu’il a refusé. Je croyais que c’était Sara qui avait bougé le verre donc on s’est toutes un peu énervées contre elle et nous lui avons dit de retirer son doigt du verre…

Tout à coup la fenêtre qui était fermée, je vous le jure, s’est ouverte d’elle-même et un vent froid est entré dans la pièce. La chaise s’est tournée vers nous et ce même vent a fait un seul tour autour de nous et il s’est arrêté entre Sara et moi. Je peux vous dire qu’à ce moment-là nous avons toutes senti une forte présence, très puissante, et sans aucun mot, juste en nous regardant, nous avons compris. Sara a brusquement jeté sa main sur le verre et elle a dit qu’elle n’arrivait plus à la contrôler ! Le verre s’est mis à bouger très rapidement. J’avais très peur. J’aurais voulu me lever et allumer la lumière mais j’étais paralysée ! Ma cousine Sonya me regardait en train d’essayer de bouger sans comprendre que quelque chose me retenait et je lui ai hurlé dessus, lui disant d’allumer la lumière, ce qu’elle a fait immédiatement.

Une fois la lumière allumée la tension est redescendue et nous nous sommes toutes assises contre le mur, en état de choc ! Je pensais que c’était fini mais ce n’était que le début du commencement. Nous étions assises en train de reprendre nos esprits quand tout à coup Sara m’a attrapé le poignet en me serrant très fort, jusqu’à me couper la circulation du sang. Son corps a glissé sur le sol, ses yeux se sont révulsés et sa robe est remontée comme si quelqu’un voulait la déshabiller. Au même moment, une sorte de mage noir à tête de chèvre avec de grandes cornes et habillé d’une robe noire s’est reflété sur l’écran éteint de la télé et il est apparu, assis devant nous sur la chaise. Il riait aux éclats !

J’ai fait une crise de panique. J’ai couru me réfugier dans un coin de la chambre, entre le mur et l’armoire, et j’ai récité toutes les prières que ma mère m’avait apprises mais rien n’y a fait. Rien ne s’est arrêté, bien au contraire ! L’armoire et tous les meubles de la chambre se sont mis à trembler comme s’il y avait un tremblement de terre.

Pendant que Houda et Sonya hurlaient comme des folles, essayant de ramener Sara parmi nous, j’étais toujours dans mon coin, les yeux fermés, et priant de toutes mes forces. Tout d’un coup, c’était comme si j’étais entrée dans une bulle. J’entendais les hurlements des filles mais vraiment comme si j’étais dans une bulle. Soudain, j’ai entendu une voix qui m’appelait par mon prénom, et c’était la voix de ma mère, qui me disait:  » Approche, ouvre les yeux.  » Puis j’ai entendu celle de ma sœur, et je me suis demandée:  » Mais comment est-ce possible?  » J’étais chez ma tante et ma mère était en France. J’ai quand même ouvert les yeux et là j’ai vu une femme au teint gris, très laide, avec de longs cheveux très noirs devant moi !

J’ai récité des prières le plus fort possible pour qu’elle s’en aille mais elle est restée là, devant moi, et elle m’a même donné une gifle. Une gifle tellement brûlante que j’avais l’impression d’avoir le visage en feu ! Bien sûr, ce bruit a réveillé toute la maison mais ma tante n’a RIEN compris et elle nous a engueulées. Comme par hasard, tout s’est arrêté quand elle est arrivée !

On est toutes allées au salon pour dormir ensemble mais les choses, car au total elles étaient 3, la sorte de chèvre, l’esprit Ouija, car il est apparu lui-aussi, et la dame qui m’a giflée, sont revenues 10 minutes plus tard pendant que je priais. Des pieds très sales et pourris sont apparus derrière moi pendant que je me prosternais. J’ai fait un bond sur le fauteuil et ma cousine Sonya s’est levée tout à coup en se bouchant les oreilles et en hurlant  » stop stop stop,  » puis elle a giflé mon cousin qui ne comprenait rien !

Ma cousine Sara n’était plus elle même, elle ne me lâchait pas du regard. Elle avait un regard très profond, très noir, j’en ai la chair de poule en y repensant, et elle voulait à tout prix que je me couche auprès d’elle ! J’avais beau dire à ma tante que sa fille était possédée elle ne voulait rien entendre car pour elle ça n’existe pas.

L’histoire de cette partie de Ouija n’est pas finie nous avons été visitées pendant 3 jours par ces  » choses.  » Je vous raconterai la suite dans une prochaine publication car je suis fatiguée de taper et je dois y aller. A ce jour j’ai 20 ans et il se produit encore des choses, que je vous raconterai également.

Merci de m’avoir lue. Donnez-moi votre avis. Je me demande encore si c’était un démon ou simplement un mauvais esprit qui nous a visitées, ou alors un trio démon, esprit et fantôme. Enfin je n’en sais rien…

Ce que je peux vous dire c’est qu’à présent je crois au surnaturel dur comme fer.

Ce que je Pensais être un Jeu, le Ouija (Suite)

Petite Décoration

Bonjour à tous je suis de retour pour donner la suite de mon histoire.

Au cours de cette folle nuit, pendant laquelle je n’avais pas fermé l’œil, je m’étais dit qu’une fois le soleil levé tout serait fini. En réalité le cauchemar venait tout juste de commencer. J’étais toujours autant choquée, bouleversée et traumatisée par les événements de la veille. J’étais ailleurs.

Je n’avais pas vu ma cousine Sara de la journée, j’étais sortie prendre l’air avec ma cousine Sonya car pour moi il était hors de question de passer la journée dans cette maison sans que quelqu’un de  » compétent  » vienne la  » nettoyer.  » J’étais sûre que les entités reviendraient. Ma tante m’avait promis qu’elle ferait intervenir quelqu’un et qu’à mon retour tout serait rentré dans l’ordre, mais en vérité elle n’avait rien fait car elle ne croyait pas en ces choses là.

A la nuit tombée nous nous sommes tous rendus chez Houda car sa mère avait préparée un grand repas. Houda avait un chat, un chat noir, et à la minute même où il m’a vue il s’est mis en colère. Il s’est approché de moi comme s’il allait m’attaquer puis il a bondi en arrière d’un saut. C’était très effrayant ! Le repas s’est bien passé, mis à part le chat qui  » grognait  » contre moi. Il était un peu plus de 22h30 et Sonya et moi ne voulions pas rentrer à la maison, par peur… Donc on a passé la soirée avec un ami taxiteur du nom de Eddy, qui avait 27 ans au moment des faits. Ce soir-là Eddy était de course, il devait accompagner une dame chez son ami qui vivait dans la ville d’à-côté. Sonya et moi étions assises à l’arrière, Eddy au volant et la dame côté passager avant. Nous étions sur l’autoroute et tout au long du chemin j’ai vu des pierres tombales et des chats morts. Je voulais pas en parler à Sonya ou à Eddy, qui n’était au courant de rien.

Nous sommes enfin arrivé chez son ami, qui habitait dans une superbe villa, je vous laisse imaginer la superficie de dingue de la maison, qui faisait office de résidence de vacances. Enfin bref la villa était gardée par des chiens qui étaient attachés à notre arrivée. En passant devant les chiens, ils m’ont vue et se sont déchaînés ! Grognements, aboiements, j’avais vraiment très peur car l’air de rien je commençais à comprendre que je n’étais pas  » seule « .

Bref il était un peu 02h00 du matin et il était temps de rentrer. En sortant de la villa, même cinéma avec les chiens… J’ai grimpé dans la voiture, j’étais maintenant seule à l’arrière, Sonya était devant côté passager et Eddy au volant. Sonya s’est endormie et j’ai commencé à me sentir de moins en moins seule à l’arrière ! La femme qui m’avait giflée la veille est apparue, assise à ma gauche et  » l’esprit juif  » du Oui-ja à ma droite. Je ne voulais pas hurler, ni paniquer, j’ai pris sur moi et je me suis limite assise sur le frein à main !

Je serrais très fort ma cousine Sonya pendant qu’elle dormait car j’avais très peur. Eddy m’a dit:  » Pourquoi tu ne me serres pas comme ça moi ? Je suis pourtant comme ton grand frère.  » J’ai posé un bras sur Sonya et l’autre sur Eddy et tout à coup j’ai senti quelque chose de très froid, voir glacial, descendre le long de mon dos et entrer dans mon anus, puis brusquement je me suis retrouvée comme paralysée contre la banquette arrière. Eddy conduisait et ne comprenait pas ce qu’il m’arrivait, il m’a demandé à plusieurs reprise  » Ça va ? Qu’est ce qu’il y a ? « 

Impossible de répondre. Il a levé les yeux et m’a regardée dans son rétroviseur, droit dans les yeux. En me regardant son visage est devenu blanc et ses lèvres bleues ! Je lui ai demandé ce qu’il voyait en moi mais il ne pouvait plus parler. Il ne sentait plus ses jambes et disait avoir perdu le contrôle de la voiture. Directement j’ai réveillé Sonya et on a vraiment paniqué. Eddy n’était plus Eddy ! Nous lui avons demandé de s’arrêter à la prochaine air de repos, mais il a refusé catégoriquement et nous avons du le menacer de crier au secours au prochain barrage pour qu’il accepte. Enfin nous nous sommes arrêtés sur une air de repos qui avait une cafétéria d’ouverte et nous avons pu nous  » calmer « .

Eddy a été aux WC et pendant ce temps Sonya et moi nous avons cherché une solution car nous sentions que nous venions de perdre Eddy ! Je me souviens avoir appelé ma sœur avec qui j’étais venue en vacances avec le portable de Sonya. Il était vers les 04h30 du matin et je lui avais laissé une sorte de message d’adieu sur son répondeur car j’étais, à ce moment là, sûre que nous ne rentrerions jamais en vie.

J’avais très envie d’aller aux toilettes et il m’a fallu demander l’autorisation à  » Eddy.  » Nous étions clairement les otages d’un esprit qui possédait le corps de notre ami Eddy. Il a insisté pour m’y accompagner mais pour moi c’était hors de question vu son regard qui était maintenant d’un noir profond alors qu’il avait habituellement des yeux bleu clair.

Bref; il a insisté et m’a tirée par le bras pour me traîner aux toilettes. Je me suis alors débattue et Sonya l’a tiré mais comprenant qu’il y avait un problème l’employé de la cafétéria s’est affolé et il nous a demandé si tout allait bien. On lui a répondu que oui pour éviter un problème supplémentaire. On a attendu que le jour se lève pour reprendre la route et bizarrement, une fois le jour levé, Eddy est redevenu lui-même. Quand nous sommes rentrées je ne vous dis pas l’accueil que nous avait préparé ma tante…

Troisième jour. Sony et moi étions privées de sortie donc nous avons passé la journée dans cette maison qui à présent me glaçait le sang. Tout au long de la journée la fameuse entité femme a fait des apparitions dans la maison sans nous attaquer. C’était seulement des rires, des pas et une sale odeur de pourri. Ma sœur m’a appelée tout de suite après avoir écouté mon message vocal mais je me suis sentie comme bloquée et je ne suis pas arrivée à lui raconter ce qui se passait. La voix envoûtante de cette femme raisonnait dans ma tête me disant de m’apprêter… Je ne voulais pas lui obéir mais c’était tellement envoûtant…

Lorsque la nuit a commencé à tomber j’ai refusé de rester dans la maison et je suis donc sortie devant la porte d’entrée avec dans la main une sorte de chapelet musulman. (Je viens d’une famille de séfarades, donc une partie est juive et l’autre musulmane.) La nuit est tombée vers 21h00. Ma sœur est arrivée comme une folle et elle m’a demandé:   » Dis-moi ce qu’il se passe, tu me fais peur, dis-moi ! « 

Impossible de sortir un mot. Mes jambes se sont mises à trembler ainsi que tout mon corps. Ma sœur est entrée dans la maison et elle a hurlé sur mes cousines et ma tante car elle avait vraiment très peur. Pendant ce temps j’étais dehors avec son amie qui me demandait de parler mais mon état s’était aggravé, j’ai perdu le contrôle de mon corps et je me sentais partir… Ma sœur m’a emmené chez son amie chez et elles ont fait venir 3 hommes de Dieu car j’étais incontrôlable. Je n’étais pas possédée ou seulement une partie de mon corps, mes jambes !

Elles couraient dans la maison, essayant de s’échapper, et moi je hurlais  » Retenez-moi s’il vous plait ! J’ai peur, retenez-moi, ils veulent m’emmener « . Je fermais constamment les yeux et je ne voulais pas qu’on me regarde de peur que quelqu’un d’autre se fasse posséder, tout comme Eddy l’avait été. J’avais l’impression d’avoir des yeux maudits. Les trois hommes de Dieu sont alors arrivés et ils m’ont emmenée dans une pièce de la maison d’où ils ont retiré toutes les photos, poupées, nounours etc…

Je me souviens qu’ils ont fermer les volets de la fenêtre ainsi que la porte sur laquelle ils avaient dit des prières. On m’a donné un verre d’eau bénite à boire (sur le moment je ne le savais pas) et l’exorcisme a commencé. Je ne pourrais pas vous dire comment s’est déroulé la séance. Je me souviens juste avoir senti une sorte de vent puissant sortir de ma bouche puis la fenêtre, qui était fermée de l’intérieur, a explosé (et je pèse mes mots). Les volets étaient grands ouverts !

J’ai retrouvé mon teint normal et tout est rentré dans l’ordre pour moi mais concernant Sara tout ce que je peux vous dire c’est qu’elle aime les ténèbres et qu’elle n’a jamais voulu s’en sortir. Une fois le problème réglé, je suis rentrée en France et c’est là que ma vie a changé. Les entités m’ont suivie.

Désolée pour la longueur de mon histoire j’ai essayé d’y intégrer le plus de détails possibles afin de vous faire vivre ma peur pour que vous compreniez que le Oui-ja n’est pas un jeu, comme j’ai osé le croire. Je vous raconterai la suite un autre jour. Merci de m’avoir lue.

Éden.

Vous aussi, Partagez votre Histoire!

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
Anonyme
Invité

Bonsoir,
J’ai quelques doutes sur ton histoire mais bon…. Pourquoi tu es « infestée » est aussi intéressant que comment se « soigner ».
Déjà, une ouïja n’est pas à proprement parler un jeux. C’est un moyen de communication avec les défunts, mais je pense que maintenant tu l’as compris. Donc, prendre une ouïja dans le but de s’amuser, c’est déjà se mettre en danger, car les esprits des défunts sont susceptibles. Ils n’aiment pas être dérangés pour amuser la galerie, si je puis dire. Et il y a des règles à respecter, comme celle que je viens t’énoncer. Comme j’imagine que tu ne recommenceras pas, je ne vais pas énoncer toutes les règles mais juste te dire tes erreurs (enfin les plus grosses).
Déjà, il n’ y avait pas de maître de séance. Quand il n’y a pas de médium attitré, on choisit quelqu’un, le plus âgé, le plus expérimenté, pour communiquer avec l’esprit. Cela évite les confusions du groupe et celui de l’esprit. Donc on prépare à l’avance des questions sérieuses. Le maître se recueille quelques instants avant pour se détendre et en profite pour réciter une courte prière à son dieu. Dans ton cas, une prière au Dieu Unique, puisque tu es séfarade. Ensuite, le maître commence la séance quand tout le monde est prêt. Quand je dit prêt, cela veut dire calme, détendu, sans sentiments négatif comme l’anxiété, la colère, la tristesse, etc…
Pendant toute la séance, les participants qui ont le doigt sur le verre ne doivent JAMAIS l’enlever quoi qu’il se passe. C’est l’une des règles les plus importantes. Les témoins comme celui chargé de noter les réponses ( mais qui n’a pas le doigt sur le verre ) ne doivent JAMAIS quitter la pièce.
Quand les manifestations se font trop présentes ou incontrôlables, le maître de séance doit impérativement congédier l’esprit dans les plus bref délais. Pour cela, il y a des formules toutes faites mais le principe est d’interdire très fermement à l’esprit la hantise d’une pièce ou d’une personne. Donc, quelque chose comme, puisque tu es séfarade, « au nom de Adonaï, Elhoim, Le Très-Haut, Dieu Unique au multiples noms, je t’ordonne de partir, de retourner dans le monde des morts qui est tiens, et de ne plus jamais revenir, ni en ce lieux, ni même de te représenter devant moi ou les miens. Va-t-en, je te chasse, la séance est finie! » Et ce n’est que à ce moment là que l’on peut enlever le doigt du verre, « briser le cercle » comme on dit.
Ceci est certainement l’erreur la plus importante parmi tant d’autres que vous avez faite car vous n’avez pas congédier correctement l’esprit donc il est resté et d’après ce que j’ai compris il a ramené des « amis ». Je passe sur ce détail car les esprits changent de formes comme ils leurs plaît et une apparition d’une personne a tête de bouc ou de chèvre ne définit pas forcement Baphomet ou Satan. De plus, si tu as le nom de l’esprit sache que cela te permettra d’avoir une emprise sur lui.
Comment t’en débarrasser?
Je passe sur l’épisode des hommes de Dieu car on n’exorcise pas sur un coup de tête. Je te conseil de te renseigner sur les méthodes de purifications des maisons et la création de barrières spirituelles. De toute façon, je te conseil de mettre du gros sel gris dans les quatre coins de ta maison dans une coupelle et de le changer en le jetant dans les toilettes tout les mois. Prends en aussi sur toi dans une petite pochette. Ne le touche jamais et lave toi bien les mains après.
Ensuite, va voir un spécialiste. Je te conseil (puisque tu es séfarade) un rabbin, mieux, un rabbin spécialisé dans la Kabbale. Voilà!!!!
En espérant t’avoir été utile.

Ark
Invité

Bonjour Eden, j’en ai lu des histoires et vue des choses. J’ai du mal à croire en cette histoire, une entité même puissante ne peux prendre aussi facilement le contrôle d’une personne. Surtout si la personne n’as pas été harcelé par l’occulte. Ou n’as pas de capacité particulière. Mais du moins cela ferais un jolie film, bonne fin de journée. Si ton histoire est réel, fais une petite vidéo et essaie de prendre des photos. Et si cela est vrai, ne prie pas, médite, et rempli pas de lumière. Bonne journée

Éden
Invité

Bonjour, alors pour commencé merci à tous de m’avoir lu et d’avoir commenté.

J’ai mis du temps avant de revenir sur ce site car j’ai de nouveau rencontré un problème concernant ce « monde » mais aujourd’hui je serais apparement guéri grâce à Dieu.

Je vous écrirais la fin de mon histoire, dés que possible.

daphnee
Invité

quelle histoire!!! jai eu l’impression d y être, d ailleurs ton récit me fait penser à un film *jusqu’en enfer* avec la lamia cette vieille sorcière et cet esprit avec la tête de chevre…
j’espère de tout mon coeur que ca s est arrangé pour toi, au plaisir de lire la suite…bis

Haddou
Invité

Salut j’espere que tu écrire bientôt la suite de ton histoire courage et bisous! 😉

Haddou
Invité

Si tu as ré élément vécus cette histoire je pense que tu es très courageuse…Moi j’aurais hurler partout j’aurais courus partout cherchant ma famille. Mais la femme qui t’avait donner une gifle elle….comment dire…elle fesait très peur? As tu parler de cet histoire a. D’autres gens? Et après cet histoire quel est ton avis? Franchement ton histoire ma donner la chair de poule et bravo pour ton courage même si tu as disavoir du la frousse plusieurs fois et désolé si j’ai fais des fautes d’orthographe lol bisous j’ai vraiment adorer ton histoire mais je sais pas si tu la dit mais c’était dans quel pays, quelle ville? J regarderait si tu la mis je veut pas que tu réponde si tu la déjà mis bref bisous

Rémi
Invité

Allo, je viens de lire votre histoire, oui le ouija c’est pas un jeu, j’espère que vous allez vous en sortir, je vais prier pour vous et vous envoyez des bonne énergies, oui je veux savoir la suite.

Laure
Invité

Bonjour Eden,

Je vient de lire votre histoire incroyable, je tenais à vous donner tout mon soutien dans cette terrible épreuve, j’ai réellement été effrayée en lisant votre histoire ! il faudrait faire un exorcisme sur vous, sur Sara, dans la maison…. tenez nous au courant de la suite s’il vous plait ! votre histoire me touche énormément, j’espère que tout finira par s’arranger…

Courage !

Sarah
Invité

Salut Eden,
Je viens de lire la suite de ton histoire c’est effrayant, j’ai hate de savoir la suite lors de ton retour en France, je te souhaite beaucoup de courage en attendant prend soin de toi

Hugo
Invité

Bonjour,
Cela ressemble fort a une apparition démoniaque !
Les 3 entités sont certainements des démons
Si ça s’empire, il faudra appeler un exorciste

Hugo
Invité

En effet il s’Agit d’un cas de possession démoniaque il faudra faire plusieurs exorcismes car la ça tourne mal
C’est malheureusement un exemple des dangers du ouija

Stephanie
Invité

Bonjour Éden

Je pense comme kyky que c’est le lamia et effectivement c’est bien trop puissant . Est ce qu’il y a toujours ses manifestations ?
Est ce que les manifestations se sont empiré ?

Kyky
Invité

Bonjour,

Et bien on peut dire que vous avez touché le gros lot ce jour-là… Aucune séance de Ouija ne doit être effectuée sans un catalyseur (dans l’idéal un médium), cela permet de garder le contrôle de la séance et éviter que cela dérape car il est le seul à poser les questions.
Parmis les 3, l’entité la plus à craindre est celle avec la tête de chèvre qui fait immédiatement penser à Baphomet, mais cela peut également être un Lamia à cause de la présence de la vieille femme (qui doit être une sorcière).
Votre problème risque de nécessiter bien plus qu’un simple exorcisme car là vous avez affaire à du très lourd…

sarah
Invité

Salut eden,
Fait appel a un imam !!!
S’amuser avec une planche ne tire jamais rien de bon.
Dire des versets de prieres peut aider mais rien ne remplace la prosternation 5 fois par jour cest la meilleure des protections.
J’espere que ta cousine sara vas mieux tu penses qu’elle est possedé a t ‘elle fait d’autres choses par la suite ?

dreamgirl
Invité

Salut Eden!
+ j’ai lue ton histoire et + je me croyais dans le truc!
Je suis étonnée mais je peux te dire qu’il ne faut pas simplement prier pour que ça s’arrete…
Il faudrais carrément appeller un exorciste!
Les esprits partiront peut etre…..
PS: je sais que ça s’est passé il y a maitenant 8 ans mais t’a dit qu’il se passe encore des trucs alors…..

Bref bisous!

wpDiscuz
  • A Découvrir Également: