La Vie d’une Passeuse d’Âmes

Escalier du Paradis

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis Clara, actuellement âgée de dix-neuf ans. Jeune, mais déjà une vie bien remplie dans le domaine du paranormal. J’ai découvert que j’avais des dons enfant, vers mes douze ans. Tout d’abord, cela a commencé par de simples bruits. Comme de petits coups contre mes murs, sur mon bureau, ou le son d’objets qui se déplacent. A cette époque, vu mon âge, je n’y ai pas prêté attention. Il faut dire que j’étais loin de songer à l’existence des fantômes, ma seule préoccupation était mon intégration au collège.

Puis, petit à petit, tout est devenu plus concret. Du simple bruit, j’ai commencé à voir. Des orbes. Blanches, blanches comme la Lumière. Des apparitions soudaines qui avaient tendance à disparaître lorsque je les regardais. Je les voyais au coin de mes yeux, ou alors elles apparaissaient aussi rapidement qu’elles disparaissaient. Littéralement, elles flottaient dans les airs. Je ne voyais pas encore de formes humaines, je n’en étais pas à ce stade.

La nuit, outre les bruits de craquements et de coups que j’associais, souvent je l’avoue, à mes armoires ou mes affaires en bois comme cela peut le faire, je ressentais du physique. Des caresses. Des pinçages. Des touchers. Mais surtout, beaucoup de froid. Dès qu’un frôlement m’atteignait, j’avais l’impression que ma température chutait, uniquement sur la zone du contact. Sans parler de la chute de température globale, souvent localisée dans ma chambre, où même ma couette ne me tenait pas assez chaud.

C’est à partir de là que j’ai commencé à me poser pas mal de questions. Ce n’était pas normal, ces phénomènes inexpliqués. Je pensais être la seule à ressentir cela, étant donné que mes deux frères et mon père n’avaient jamais rien évoqué. C’est pour cela que j’ai décidé d’en parler à ma mère, car je savais qu’elle aurait l’ouverture d’esprit de m’écouter, même si elle pouvait trouver cela fou. Et bien, non. Je m’en souviens comme si c’était hier, je devais aller à mon cours d’équitation et j’ai attendu d’être sur le trajet pour aborder le sujet. Maladroitement.

C’est là que j’ai appris que je suis une passeuse d’âme, de génération en génération. Ma grand mère l’était, ma mère l’est, et je le suis. Cela semble aller de fille en fille, bien que ma cousine ne semble pas avoir développé ses dons. Elle m’a expliqué que les âmes étaient naturellement attirées par moi, car je suis apte à les conduire vers la Lumière et à repousser les esprits malveillants, néfastes. J’ai une énergie destinée à aider les âmes coincées sur la Terre. Je suis réceptive et je n’hésite pas à dire que les Anges sont mes guides et qu’ils me protègent des Démons.

Mes premières apparitions ont été surprenantes. La seule fois où j’ai vu – car je suis quand même plus prédisposée à entendre – réellement une âme de forme humaine, c’est quand une amie m’a confié qu’elle avait l’impression d’être hantée. J’ai prié pour que l’esprit vienne à moi et laisse en paix mon amie, j’espérais lui parler et le faire partir (quelle naïveté !) et.. Il est venu. Je me rappellerai toujours de ce sentiment d’être observée, épiée, comme si vous étiez la proie d’un prédateur. Dès que je fermais l’œil, je le ressentais, je savais qu’il était là. Quand il a commencé à me toucher, j’ai allumé la lumière et j’ai tapé un sprint aussi rapide que bip bip pour me réfugier dans la chambre de mon frère. J’ai prétendu avoir fait un cauchemar pour gratter son lit et dormir avec lui. L’esprit m’a suivie et c’est en ouvrant les yeux que je l’ai vu. Là, au-dessus de moi, flottant dans les airs. Cette forme humaine blanche comma la neige semblait me regarder. Il me touchait la jambe gauche – je ne sais pas pourquoi, j’avais l’impression qu’il essayait de me la soulever – et j’ai aussitôt refermé les yeux (quelle froussarde!).

J’ai décidé de prendre mon courage à deux mains, et tout en attrapant le poignet de mon frère pour me donner du courage (il dormait comme un loir, alors bon, tout allait bien pour lui!), j’ai rouvert mes yeux et j’ai contemplé la silhouette. Elle était éclatante, il y a pas d’autre mot. J’ai essayé de parler avec elle à haute voix, mais elle ne m’a pas répondu (on sait jamais!) alors j’ai prié. Pour ma protection. Pour qu’elle trouve le repos si elle était en peine. J’ai demandé l’aide aux Anges car j’avais très peur et quasiment aussitôt j’ai ressenti une profonde chaleur en moi, comme une flamme réchauffante et apaisante, qui a calmé mes palpitations. Je me suis sentie… sereine, et j’ai pu me rendormir dans un sentiment de sécurité. Le lendemain, l’apparition n’était plus là. Mon frère n’a rien ressenti. J’en ai parlé à ma mère et elle m’a confié que cela allait m’arriver très souvent car mes dons étaient en plein développement. Et m’a aussi engueulée car il ne faut jamais inviter un esprit à venir à nous, cela peut s’avérer dangereux.

C’est bel et bien à partir de là que j’ai fini par accepter cette destinée. J’entends, je vois, et je parle aux fantômes. J’utilise les cartes et le pendule, comme aides externes et j’espère un jour avoir suffisamment de force pour pouvoir leur parler directement. C’est à dire à prendre mon stylo, une feuille et écouter.

J’ai déjà été attaquée, j’en ai déjà eu des mauvais, mais j’ai toujours réussi à les faire fuir. Grâce à ma foi. Et aux différentes démarches telles que l’encens, les bougies, les prières et ma croix que je porte fièrement autour du cou. Si j’ai une chose à dire, c’est que ce monde peut être à la fois magnifique, je me souviendrai toujours ma première communication avec mon grand-père mort avant même que je le connaisse, et néfaste. Ne jouez jamais avec lui, car c’est ce monde qui finira par se jouer de vous.

Voilà.

Clara.

Vous aussi, Partagez votre Histoire!

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
Café-Vanille
Invité

Bonjour Clara,
Permettez-moi d’avoir un doute sur vos actions ! Vous pensez reproduire le même travail que vos ancêtres sans réellement savoir ce qui se passe du côté des âmes. Pour en savoir plus, mieux vaut-il que vous communiquiez avec les âmes pour vous faire vos propres opinions.
Au temps de votre grand-mère et de votre mère, de sûr il existait une différence entre l’âme et l’esprit. L’esprit n’avait pas emprunté le chemin que l’âme avait choisi…
Mais ce temps là est révolu ! Le monde où allait les âmes n’est plus un chemin emprunté car il est fermé.

Caelia
Invité

Je suis aussi passeuse d’âmes depuis plusieurs années. C’est à la fois intéressant et très flippant. Mais c’est agréable de se sentir utile quand des âmes se retrouvent piégées sur Terre pour différentes raisons. Très peu de gens de mon entourage et de ma famille sont au courant car c’est toujours compliqué de parler de ça sans passer pour une folle.

Limpyka
Invité

Merci Clara j’aurai voulu en lire encore est encore 🙂

Elisa
Invité

Joli témoignage, très touchant, merci. 🙂

nathan
Invité

wow! je me dis toujours si je doit croire ou pas… mais je peux vous dire, Mme Clara, que vous êtes courageuse. Déjà que je n’ai pas été capable de regarder, sans me cacher les yeux, la conjuration 2. Si vous voulez du courage (c’est ce que j’utilise quand je doit affronter quelque chose dont j’ai peur, genre me lever la nuit puisque, oui, même si j’ai 14 ans, j’ai peur du noir, ou j’ai peur de m’aventurer dedans), j’écoute de la musique, style «EDM» avicii et kygo. Ça m’aide énormément. Au fait, ma mêre croit à votre «style» d’histoire. SVP, contactez lors de votre prochaine rencontre avec des esprits. Mon adresse est: nathan864@csda.ca.

Merci pour votre courage!!!

wpDiscuz
  • A Découvrir Également: