Chasse au Loup-Garou de Hull

Loup-Garou de Hull

Il y a quelques jours, je vous racontais l’histoire de Old Stinker, le Loup-Garou de Hull. Une chasse avait été prévue, qui s’est déroulée durant la nuit de pleine lune du 21 mai, et si personne n’a réussi à ramener de photographie de la créature, certains en sont revenus avec des témoignages troublants.

Équipés de lampes-torches, quelques téméraires, parmi lesquels se trouvaient des journalistes, ont fouillé les cimetières, les entrepôts et les usines abandonnées sans rien trouver d’autres que des chasseurs de loups-garous nerveux qui espéraient piéger le monstre mais peu après minuit, ils ont pu observer une grande créature aux yeux de braise qui rôdait dans les sous-bois près des rives du canal de Barmston. La rencontre s’est faite après que le groupe ait remarqué que de vastes zones du sous-bois bordant la voie navigable avaient été aplaties, comme si un animal de grande taille s’était roulé dedans.

Charles Christian, un ancien avocat devenu folkloriste et expert en paranormal, a été le premier à distinguer quelque chose dans l’obscurité, mais des nuages ont déviré devant la lune, rendant impossible l’utilisation de son appareil photo.

 » J’ai vu deux yeux qui se déplaçaient à travers les sous-bois. C’était net, c’était un grand animal, pas un chat. Il marchait très bruyamment, il ne semblait pas avoir peur, même quand j’ai pointé ma torche sur lui. Il semblait plutôt curieux. J’aurais du être effrayé mais je savais qu’il était sur la rive de l’autre côté du canal, et il me semblait qu’une telle distance était impossible à sauter, même pour un loup-garou. Je pensais que ses yeux seraient rouges, mais ils étaient jaunes. Ensuite ils m’ont semblé tourner au vert. « 

Au bout de quelques minutes, la créature a disparu, s’enfonçant dans les lourds feuillages du sous-bois. Son épouse Jane, une femme de 64 ans, a été témoin de la scène, et elle la décrit ainsi:

 » Tout ce que je pouvais voir, c’était les yeux et j’ai entendu le fracas dans les sous-bois où il rôdait. J’étais effrayée. « 

Les chasseurs de loups-garous espéraient suivre la créature mais même s’il avait plu, la terre était encore trop ferme pour montrer des empreintes. Mike Covel, l’expert en folklore local qui dirigeait les recherches, a expliqué:

 » Les buissons avaient été écrasés et les plantes déracinées comme si un tank était passé au travers. C’était certainement quelque chose de grand. Ensuite, nous avons entendu un craquement en provenance du bois, et nous avons vu ce que nous avons vu. La chasse au loup-garou se poursuivra à chaque pleine lune. Nous sommes déterminés à balayer toute la région et à ne rien négliger. Le problème, c’est que nous ne pouvons pas sentir la créature. La puanteur écrasante de la tannerie locale masque son odeur.

Certains des habitants pensent qu’il s’agit d’une plaisanterie, mais la grande majorité prend tout cela très au sérieux. Nous voulons trouver ce qui se cache là-bas. « 

Le mois prochain, les membres du groupe espèrent fouiller toutes les usines abandonnées de la zone industrielle près du canal et suivre tous les chemins solitaires du sous-bois épais où ils pensent que la créature se cache.

Au cours de la même nuit, des résidents de Hull se sont rassemblés et ils ont passé de nombreuses heures à fouiller le cimetière local, qui date des années 1890. Malheureusement, en raison d’un différent entre deux diocèses les tombes sont laissées à l’abandon, elles sont recouvertes de lierre, et il leur a été impossible de repérer une quelconque trace.

Source: Werewolf Beast Sighting.

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
wpDiscuz
  • A Découvrir Également: