Une Baby-Sitter pour Poupées Hantées

Poupée Hantée de KatrinLorsqu’elle doit s’absenter pour une nuit, Katrin Reedink, une collectionneuse de Poupées Hantées du Royaume-Uni, se sent obligée de demander les services d’une baby-sitter pour surveiller ses protégées, qui sont capables, selon elle, de faire énormément de dommages dès qu’elles se retrouvent seules.

Katrin, 33 ans, a dépensé des milliers de livres pour acheter des poupées qu’elle pense hantées par l’esprit des morts. Elle a commencé à s’y intéresser en 2008, après avoir détecté la présence d’un esprit dans la maison qu’elle habitait alors en Estonie, ce qui a suscité en elle un certain intérêt pour le paranormal. En novembre de la même année, Katrin a déménagé à Glasgow, et elle a commencé à faire des recherches sur les phénomènes surnaturels, ce qui l’a amenée à découvrir les poupées hantées.

Katrin

Katrin

Intriguée, elle a remarqué que certaines de ces poupées hantées se vendaient dans des boutiques en ligne et sur des forums, ce qui est relativement pratique:  » Vous pouvez acheter une poupée, l’obtenir par la poste et l’esprit vient avec elle.  » Selon la jeune femme, ces poupées ne sont pas vraiment possédées mais elles sont le réceptacle d’esprits, qui les habitent, les délaissent parfois et les réintègrent à leur convenance.

Fascinée par sa découverte, Katrin a commandé sa première poupée hantée en 2010, aux États-Unis, mais en ouvrant le colis, alors elle a senti qu’un esprit était venu avec elle.  » Quand elle est arrivée, j’ai tout de suite réalisé qu’elle n’était pas une poupée, elle était une personne.  »
Le soir venu, pleine d’espoir, la jeune femme a posé la poupée près du poste de télévision et elle lui a demandé de l’éteindre si elle se sentait heureuse, et de la laisser allumée dans le cas contraire. Alors, de terrifiante manière, le téléviseur s’est brusquement éteint et les lumières se sont mises à vaciller. Katrin ne s’attendait pas vraiment à une réponse et lorsqu’elle a compris que la poupée hantée communiquait avec elle en créant des perturbations électriques, brusquement terrifiée, elle l’a rangée dans un placard. Cependant, quelques temps plus tard, la curiosité a été plus forte que la peur et elle l’a ressortie, espérant parvenir à discuter avec elle. Cette fois, utilisant le même système du téléviseur, la poupée lui a expliqué qu’elle était morte à l’âge de 103 ans et qu’elle était remplie de sagesse. Encouragée par cet échange inespéré , Katrin a alors décidé qu’elle voulait d’autres poupées hantées et elle en a acheté une douzaine. Si Mystical, la première, ne lui avait couté que 10£, les suivantes ont été bien plus chères:  » Le prix dépend de la qualité de l’histoire. Vous ne pouvez pas fixer un prix, car elles sont beaucoup plus que des poupées, elles sont des liens vers un autre monde. « 

Afin de pouvoir s’offrir ses fameuses poupées hantées, Katrin se prive de beaucoup de choses, cousant elle-même ses vêtements plutôt que de s’en acheter de nouveaux. La jeune femme les trouve dans différents endroits, mais sa principale source d’approvisionnement restent les collectionneurs qui exposent leurs acquisitions sur des sites Web qui leur sont dédiés. La jeune femme a également investi dans du matériel spécialité, habituellement destiné aux chasseurs de fantômes, qu’elle utilise pour communiquer avec ses poupées, parmi lesquels des enregistreurs vocaux. Elle explique:  » J’ai également essayé d’entendre des voix par l’intermédiaire de mon téléphone mobile. Je mets mon téléphone sur enregistrement quand les poupées sont dans la pièce, et ensuite j’écoute. Vous pouvez les entendre, leurs voix sonnent humaines, tenir des conversations en arrière-plan. « 

La jeune femme pense que chacune de ses poupées est habitée par l’âme d’un défunt, et pour les appeler, elle utilise leurs noms de baptême.

En juin 2011, Katrin a fait l’acquisition d’une seconde poupée, une poupée de porcelaine, où l’esprit de Michael, un bébé décédé de la mort subite du nourrisson, s’est réfugié depuis son trépas dans les années 1980. A son arrivée, la jeune femme a vite compris que le comportement de certaines poupées pouvaient laisser à désirer. Elle explique:  » Michael est très actif, il va tordre sa tête. Ma mère a remarqué cela aussi, et les changements d’expression de son visage.  » Un jour où Katrin regardait la télé, les chaines se sont brusquement mises à défiler pour s’arrêter sur des dessins-animés. La jeune femme a alors tenté de retrouver son émission, mais à peine était-elle retournée sur la chaine que le canal changeait une nouvelle fois, revenant immédiatement sur les programmes pour enfants. Elle a alors réalisé que le responsable était Michael. Finalement, il restait un bébé qui aimait à regarder les dessins-animés.

Michael n’est pas la seule poupée hantée à se montrer indiscipliné. Selon Katrin:  » Ashley est venue des semaines après Michael. Une nuit, Ashley m’a révélé, grâce à l’utilisation d’un pendule, qu’il était mort il y a plus de trois décennies dans un accident de voiture. Il cache régulièrement mes clefs de voiture, en raison de l’accident. Sa mère est morte dans l’accident, et maintenant, il ne veut pas que je sorte en voiture. Je crie: Ashley, Ashley, et les clefs reviennent. « 

Ashley

Ashley

Chacune de ses poupées à son histoire, que la jeune femme aime à connaitre. Par exemple, Isabelle était une jeune fille lorsqu’un cancer l’a tuée, elle avait perdu ses cheveux suite à son traitement et étrangement, ceux de la poupée sont particulièrement fins.  » Elle est plutôt effrontée, elle fait équipe avec Michael pour tourner les robinets. Je n’ai aucune idée de comment ils le font. C’est un vrai mystère.  »
Katrin a ensuite acheté Yulia, une poupée qui renferme l’esprit d’une jeune femme de 33 ans morte dans un accident d’avion, et à l’automne 2011 elle est devenue propriétaire de Baby Blue, dont l’occupant a perdu la vie à l’âge de dix mois.  » Son esprit se faufile dans les lits de mes fils. Ils sentent que les couvertures sont tirées mais comme nous savons qui il est, ils n’ont pas peur.  » D’ailleurs, même s’ils sont quelque peu effrayés par sa dernière poupée, Agatha, dont le corps est mou et la tête lourde, ses fils n’ont pas peur des poupées. Bien au contraire, ils les aiment et parfois, ils leur font la lecture. Par contre, certaines de ses connaissances ne les apprécient et se montrent étrangement nerveux en leur présence.

Katrin est ensuite devenue l’heureuse propriétaire d’Heather et de Gretchen, habitées par des esprits d’enfants de 7 ans, puis d’Iris et de Pearl, mortes toutes les deux dans leur vingtaine.  » Je sais quand Pearl est dans le coin, elle sent la lessive fraiche et le pain. Iris et Pearl aiment à bavarder l’une avec l’autre. Je ne sais pas de quoi elles parlent car comme la plupart des jeunes femmes, elles ne veulent pas le dire à leur vieille maman. « 

Les deux dernières poupées de Katrin sont arrivées en mai 2014. Trena était une sorcière de 30 ans au moment de sa mort et Agatha sert de réceptacle à trois esprits différents. Malheureusement, posséder autant de poupées hantées peut entrainer de facheuses conséquences.  » Il y a eu un petit incendie dans mon appartement il y a quelques semaines et je sais que c’était les esprits. Ils ont tellement d’énergie… mais je n’existerais pas sans eux.  »
Comme elle sait ce dont ils sont capables, la jeune femme n’aime pas laisser ses poupées seules et quand elle doit s’absenter pour une nuit, elle demande à sa mère de venir les garder. Cependant, cette dernière refuse pénétrer dans la chambre de sa fille, où la majorité des poupées sont exposées. Elle trouve l’endroit effrayant et elle a terriblement peur des esprits. Katrin est bien consciente des difficultés de sa mère, mais elle ne peut pas laisser ses poupées hantées sans surveillance, ce serait de l’inconscience.

Katrin caresse la tête du petit Michael

Katrin caresse la tête du petit Michael

Depuis qu’elle a commencé sa collection, Katrin a eu différents petits amis que les poupées n’ont jamais dérangés car ils ne croyaient pas qu’elles étaient hantées. La jeune femme aiment ses poupées et les esprits qu’elles renferment et souvent elle les câline tendrement sans se soucier du regard des autres.  » Les gens pensent que je suis folle, mais j’ai entendu parler les poupées. Je les ai adoptées comme je l’aurais fait avec un enfant et je ne voudrais pas m’en séparer. « 

Source: Daily record.

Pour marque-pages : Permaliens.

Commentaires

Me prévenir
avatar
wpDiscuz
  • A Découvrir Également: